Le Panorama est un document de référence très utile pour toute la profession. Il met en relief les enjeux de ce secteur dans les domaines économiques, sociaux et environnementaux. Il est consultable en ligne : http://www.laplasturgie.fr/panorama-plasturgie-2014/

La plasturgie au cœur des secteurs : un périmètre bien plus étendu qu’on ne le croit

A l’image de l’impression 3D qui touche aussi bien les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique que celui de l’électroménager, du médical ou encore des chaussures de sport, la plasturgie est au cœur de tous ces secteurs. « Il s’agit d’une industrie majeure, dont tous les marchés s’emparent ! Les chiffres traditionnellement annoncés concernant la plasturgie sont bien en-deçà de la réalité qu’elle recouvre, car les codes NAF ne sont pas adaptés à nos métiers…Nous représentons en fait plus de 4 150 entreprises, soit 215 150 emplois et un chiffre d’affaires qui s’élève à 51 milliards d’euros » indique Jean MARTIN.

graph

Une industrie qui tire son épingle du jeu

Dans un contexte économique difficile, la plasturgie française tire son épingle du jeu par rapport à d’autres industries, notamment en se positionnant sur des produits à forte valeur ajoutée. En effet, la plasturgie obtient un taux de valeur ajoutée 4 points supérieurs à la moyenne de l’industrie manufacturière (28% vs 24%).
De plus, les plasturgistes continuent à investir en R&D interne, alors même que les financements octroyés par l’Etat sont 6 fois moins importants que pour les industries manufacturières. Ils investissent 4% de leur chiffre d’affaires en R&D et en 2014, 73% d’entre eux ont des projets d’investissement. « Les plasturgistes ont conscience que l’innovation est la clé de leur développement et que le respect de l’environnement est un enjeu majeur. Ils investissent en moyenne 0,4% de leur chiffre d’affaires dans la protection de l’environnement, soit 2 fois plus que les Allemands ! » ajoute Jean MARTIN.