AAH: Découvrez comment sera calculée l’aide de la CAF à partir d’octobre 2023 ! 

À l’horizon d’octobre 2023, des ajustements majeurs s’annoncent concernant l’AAH en France. En vous en dit plus dans l’article.

RSA, prime d’activité, AAH, Voici de combien ces aides de la CAF vont être revalorisées

Explorez l’univers de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), un soutien financier vital pour les personnes en situation de handicap et sa déconjugalisation. Des changements significatifs seront en vigueur dès octobre 2023. 

L’Allocation aux Adultes Handicapés et ses critères

Une réforme attendue de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) marquera un tournant à l’automne 2023. Cette aide financière, établie par la loi du 11 février 2005, vise à soutenir les personnes en situation de handicap en complétant leurs ressources. La Caisse d’allocations familiales (CAF) et la Mutualité sociale agricole (MSA) sont les organismes qui versent cette allocation ! Soumise à des critères spécifiques. L’attribution de l’AAH est déterminée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Ainsi, les conditions incluent un taux d’incapacité permanente supérieur ou égal à 80% ! Ou entre 50% et moins de 79% avec une restriction substantielle et durable pour l’emploi ! Reconnue par la CDAPH. D’ailleurs, la CDAPH utilise un barème pour évaluer les déficiences et incapacités des personnes handicapées ! Qui doivent éprouver des difficultés significatives à accéder ou à maintenir un emploi ordinaire pendant au moins un an.

En outre, il est important de noter que la déconjugalisation de l’AAH va avoir lieu, et peut avoir des répercussion ! Mais d’abord, pour être éligible à l’AAH, il faut avoir une résidence permanente en France, être âgé de plus de 20 ans (ou plus de 16 ans si non à charge) ! Et respecter un plafond de ressources annuelles. Donc, les revenus du foyer influent sur le montant de l’AAH. À partir d’octobre 2023, une importante modification impactera les couples bénéficiaires de l’AAH.

La déconjugalisation de l’AAH et ses répercussions

À partir du 1ᵉʳ octobre 2023, la déconjugalisation de l’Allocation aux Adultes Handicapés modifiera la manière dont cette allocation est calculée pour les bénéficiaires en couple. Actuellement, la CAF prend en considération les revenus du conjoint ! Mais avec cette réforme, seules les ressources personnelles seront prises en compte. Cette mesure, appliquée à environ 120 000 personnes handicapées en couple en France, entraînera une augmentation moyenne de 350 euros par mois pour ces bénéficiaires. En fait, le montant maximal actuel de l’AAH est de 956,65 euros, accordé à ceux sans aucune autre ressource. Si le bénéficiaire a d’autres revenus, l’allocation est ajustée en conséquence.

En cas d’hospitalisation, le montant reste inchangé pendant les 60 premiers jours ! Puis est réduit de 30%. Les ajustements des plafonds et abattements, combinés à la déconjugalisation de l’AAH, amélioreront la qualité de vie de nombreux bénéficiaires ! Bien que rester informé des mises à jour de la CAF ou de la MSA demeure essentiel lors de ces changements. Pour demander l’AAH, il est nécessaire de remplir un formulaire auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), qui évalue le taux d’incapacité avant de transmettre la décision à la CAF ou à la MSA pour le versement de l’AAH.

 

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.