AAH: Faites-vous partie des allocataires qui vont toucher un bonus de la CAF ?

La CAF a promis d’aider les personnes qui ont besoin d’aide. Les personnes avec l’AAH vont obtenir un bonus.

AAH Faites-vous partie des allocataires qui vont toucher un bonus de la CAF

En 2024, la CAF prévoit de soutenir ses bénéficiaires de l’AAH en leur accordant un bonus supplémentaire. Ce bonus est conçu dans le cadre de la déconjugalisation de l’AAH. La CAF vise à rendre la vie des bénéficiaires de meilleure qualité.

publicité

Déconjugalisation de l’AAH : un bonus inattendu

Depuis 1975, l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) assure un revenu minimum aux personnes handicapées en France. Cette aide financière vise à répondre à leurs besoins quotidiens. Pour bénéficier de l’AAH, il faut être âgé d’au moins 20 ans et présenter un taux d’incapacité d’au moins 80 %. Ce taux est évalué par les médecins de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Ils examinent la santé et les capacités des personnes handicapées pour déterminer leur admissibilité à cette aide sociale. Grâce à l’AAH, les personnes handicapées peuvent recevoir un soutien financier. Cette allocation vise à garantir un niveau de vie décent. Cette année, un bonus sera accordé pour les personnes qui ont choisi la déconjugalisation de l’AAH.

publicité

Seules les personnes concernées peuvent dire si elles sont malades ou handicapées. Le médecin de la sécurité sociale doit aussi donner son avis avant qu’on puisse toucher l’AAH. Mais alors, quelles maladies permettent de toucher cette aide sociale ? Selon les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH), il y a plusieurs maladies qui comptent. Les spécialistes citent d’abord les problèmes de santé mentale. Il y a aussi des maladies graves comme le cancer. Ces maladies peuvent rendre difficile pour une personne de travailler ou de se débrouiller seule. C’est pourquoi on peut recevoir l’AAH pour obtenir un peu d’argent en plus. Ainsi, les bénéficiaires de l’AAH peuvent également bénéficier d’un bonus supplémentaire en cas de déconjugalisation de leur situation.

publicité

Les maladies éligibles à cette allocation

Diverses maladies sont éligibles à cette aide, telles que le diabète, la sclérose en plaques, la maladie de Crohn, la coxarthrose et l’arthrose des doigts. Les personnes souffrant de migraine, d’autisme, de dyslexie, de dysphasie peuvent également en bénéficier. De plus, les individus présentant des troubles de l’audition, la trisomie 21 sont également admissibles. Ces maladies peuvent permettre de bénéficier du bonus déconjugalisation AAH. Cependant, d’autres critères sont pris en compte, notamment les revenus du bénéficiaire. En outre, les médecins évaluent les besoins spécifiques à chaque individu. Il est donc important de considérer que les conditions d’octroi de cette aide varient d’une personne à l’autre.

publicité

Seules la CDAPH et la MDPH peuvent décider si une personne a droit à l’AAH en fonction de sa maladie. L’AAH est une aide précieuse pour ceux qui en ont besoin. Depuis octobre 2023, une nouvelle mesure offre un bonus supplémentaire aux bénéficiaires de l’AAH. Cette initiative vise à accorder une plus grande liberté financière et une autonomie renforcée aux personnes concernées. Grâce à la déconjugalisation, les bénéficiaires de l’AAH peuvent recevoir un bonus supplémentaire. Cette mesure innovante est conçue pour aider les personnes handicapées à gérer plus facilement leurs dépenses. En permettant une allocation individuelle, la déconjugalisation reconnaît l’importance de l’indépendance financière pour les personnes en situation de handicap.

publicité

Déconjugalisation de l’AAH : l’objectif de la CAF en versant ce bonus

Pour obtenir ce bonus, il faut demander à la CAF. Mais, sur 1,2 million de personnes qui peuvent en bénéficier, seulement 277 100 l’ont fait. La plupart ne le font pas car la CAF calcule automatiquement le montant le plus avantageux pour eux. Cela se base sur leurs revenus. Beaucoup ignorent qu’ils peuvent recevoir plus d’argent. C’est peut-être parce qu’ils ne sont pas au courant ou que les démarches sont compliquées. Pourtant, ce supplément pourrait les aider à mieux vivre. Il est important que ceux qui ont droit à ce bonus le sachent pour qu’ils puissent en profiter.

publicité

Les personnes qui ont opté pour la déconjugalisation constatent une grosse différence dans le montant qu’elles reçoivent de l’AAH. Avant, elles touchaient en moyenne 312 euros par mois. Mais maintenant, leur aide mensuelle passe à 559 euros. C’est une augmentation considérable qui les aide à mieux subvenir à leurs besoins. Grâce à ce supplément financier, ils peuvent peut-être acheter plus de choses dont ils ont besoin. Cela peut aussi les aider à payer leurs factures ou à participer à des activités sociales. En ayant plus d’argent, ils peuvent se sentir plus autonomes et moins stressés par leurs finances. C’est une bonne nouvelle pour ceux qui bénéficient de l’AAH et qui ont choisi cette option de déconjugalisation.

publicité

Un coup de pouce important

Cette augmentation de l’argent que les personnes handicapées reçoivent aide à mieux gérer leur argent. Cela les aide à payer les choses dont ils ont besoin chaque jour. En plus, le fait de séparer l’argent de l’AAH de celui du conjoint est une bonne chose. Cela signifie que les personnes handicapées peuvent prendre leurs propres décisions sur l’argent. Elles peuvent se sentir plus libres et avoir plus de contrôle sur leur vie. Cela peut aussi aider à rendre les relations plus équitables. En fin de compte, cela rend la vie un peu plus facile pour les personnes handicapées. 

publicité

Écris par Inès Denne