AAH : le simulateur en ligne est-il vraiment fiable ? Des erreurs ont été découvertes

Pour savoir si on est éligible à l’AAH ou à d’autres aides sociales, on peut utiliser le simulateur en ligne gratuit. Mais est-ce qu’il est vraiment fiable ? Apparemment non, d’après ces tests des experts de Handicap.

AAH: Découvrez tout ce que la déconjualisation de l’aide de la CAF va changer en octobre 2023 !

Vous êtes-vous déjà posé des questions sur la fiabilité du simulateur en ligne ? Des experts de Handicap ont mené l’enquête.

publicité

La fiabilité du simulateur en ligne : qu’en disent les experts ?

Le gouvernement offre plusieurs aides et l’AAH en fait notamment partie. L’allocation adulte handicapée, comme son nom l’indique, est destinée aux personnes étant dans une situation de handicap. Toutefois, pour en bénéficier, il faut d’abord remplir certains critères.

publicité

Pour savoir si on est éligible à cette aide, on peut utiliser gratuitement un simulateur en ligne. Pour ce faire, il suffit d’indiquer votre profil, votre conjoint, les enfants que vous avez à charge, les ressources ainsi que les revenus imposables.

publicité

Toutefois, à en croire les résultats des tests des experts de Handicap, le simulateur en ligne du gouvernement ne serait pas fiable. Pour illustrer cela, ils ont donné quelques exemples. La première illustration concerne une personne seule sans revenu imposable ni pension.

publicité

D’après les experts de Handicap, l’individu dans cette situation devrait obtenir 971,37 euros d’AAH au lieu de 960 euros. De même, il ne pourra pas bénéficier du RSA car l’AAH est supérieure au RSA. Notons que seuls les bénéficiaires du RSA reçoivent la complémentaire santé solidaire.

publicité

D’autres erreurs découvertes

Les experts ont notamment pu trouver des erreurs ont analysant la situation d’une personne célibataire ayant une pension d’invalidité de 500 euros par mois. Alors que le simulateur en ligne révèle que cet individu ne peut pas toucher de l’AAH, ils peuvent très bien en bénéficier d’après les tests. En effet, la personne pourrait recevoir une AAH de 121,37 euros car sa pension d’invalidité doit être soustraite du montant de l’AAH.

publicité

De même, les experts ont aussi pu constater que l’ASI de la personne dans cette situation s’élève à 289,21 euros en 2023, au lieu de 350 euros.

publicité

Pour le cas d’une personne âgée de plus de 62 ans, recevant une pension d’invalidité de 500 euros, le simulateur a montré qu’elle peut toucher une ASPA de 430 euros, mais n’a pas droit à l’AAH. Un calcul incorrect, d’après les experts puisque cette personne peut bénéficier d’une AAH de 41,37 euros.

publicité

Enfin, la dernière erreur concerne la situation d’une personne ayant comme taux de handicap de 80%. Cette dernière perçoit une aide au logement et une pension d’invalidité de 500 euros. 

Le simulateur indique pour cet individu une ASI de 350 euros, une AAH de 460 euros et deux majorations pour la Vie Autonome. De même, il y a 500 euros de pension et 30 euros de RSA. Au total, cela fait donc 1 540 euros. Là encore, le simulateur a fait une erreur.

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.