AAH : une perte de 500 euros par mois pour des milliers de bénéficiaires à cause de cette mesure

Anna Cabana
6 Min Read

La fin de l’assurance spécifique de solidarité (ASS) crée des interrogations pour les bénéficiaires de l’AAH. Découvrez comment la bascule vers le RSA affecte les personnes en situation de handicap et les mesures prévues pour assurer leur bien-être financier.

publicité

La fin de l’ASS et ses conséquences sur les bénéficiaires de l’AAH

En janvier, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé la fin de l’assurance spécifique de solidarité (ASS), ce qui a des conséquences sur les personnes handicapées recevant l’allocation adultes handicapés (AAH) et l’ASS. Cette décision gouvernementale suscite des inquiétudes pour l’avenir de ces personnes. Une conséquence de la suppression de l’ASS est le transfert des bénéficiaires vers le revenu de solidarité active (RSA). Cependant, contrairement à l’ASS, le RSA ne peut pas être cumulé avec l’AAH. Cela pose un problème, car le RSA prend en compte certaines ressources supplémentaires dans son calcul ! Telles que les aides au logement et l’AAH. 

publicité

En outre, il est important de noter que les plafonds de revenus requis pour bénéficier du RSA sont beaucoup plus bas que ceux de l’AAH. Pour une personne seule, le seuil est de 607 euros. Tandis que pour un couple, il est de 911 euros. En comparaison, l’AAH s’élève à 971 euros. Par conséquent, les bénéficiaires de l’AAH ne pourront pas bénéficier du RSA en plus de leur allocation actuelle. Il convient également de mentionner qu’une dérogation avait été accordée aux personnes recevant à la fois l’AAH et l’ASS avant le 31 décembre 2016. Cette dérogation leur permettait de continuer à recevoir les deux allocations jusqu’en décembre 2026. Cependant, avec la suppression de l’ASS, cette dérogation prendra fin plus tôt que prévu, entraînant une perte mensuelle de plus de 500 euros pour les bénéficiaires de l’AAH.

publicité

La bascule vers le RSA et les problèmes de cumul avec l’AAH

Gabriel Attal a récemment déclaré que les personnes bénéficiant de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) seront bientôt transférées vers le Revenu de Solidarité Active (RSA). Cependant, contrairement à l’ASS, le RSA n’est pas compatible avec l’Allocation Adulte Handicapé (AAH). En effet, le RSA prend en considération diverses ressources supplémentaires lors de son calcul ! Comme les aides au logement et l’AAH.

publicité

De plus, les plafonds de revenus nécessaires pour être éligible au RSA sont bien inférieurs à ceux de l’AAH. Alors que les seuils pour le RSA sont de 607 euros pour une personne seule et de 911 euros pour un couple, le montant de l’AAH est de 971 euros. Ainsi, les bénéficiaires de l’AAH ne pourront pas simultanément bénéficier du RSA. Donc, la fin de l’ASS va impacter les bénéficiaires de l’AAH.

publicité

La dérogation et les conséquences de la bascule

Depuis 2017, les personnes qui recevaient à la fois l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) et l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) ne peuvent plus les cumuler. Cependant, ceux qui touchaient ces deux aides avant le 31 décembre 2016 ont obtenu une exception. Cette exception leur permet de continuer à bénéficier des deux aides jusqu’en décembre 2026. Cependant, le transfert de l’ASS vers le Revenu de Solidarité Active (RSA) pourrait mettre fin à cette exception plus tôt que prévu. C’est un problème important pour les personnes handicapées. En effet, cela signifierait qu’ils perdraient plus de 500 euros par mois. Ainsi, la fin de l’ASS va impacter les bénéficiaires de l’AAH.

publicité

Pour rappel, l’AAH est une aide financière destinée aux personnes handicapées qui ont des difficultés à travailler. Elle leur permet de subvenir à leurs besoins essentiels. D’autre part, l’ASS est une aide destinée aux personnes sans emploi ou en fin de droits de leur allocation chômage. Elle leur permet également de subvenir à leurs besoins. Le RSA est une aide destinée aux personnes ayant des revenus modestes. Il vise à compléter leurs ressources pour leur permettre de vivre dignement.  Donc, le passage de l’ASS vers le RSA est une mesure visant à simplifier le système d’aides sociales. Cependant, il a des conséquences importantes pour les bénéficiaires de l’AAH. Ils risquent de voir leurs revenus diminuer considérablement, ce qui pourrait compromettre leur qualité de vie.

publicité

Les inquiétudes et les demandes du collectif Handicaps : fin de l’ASS et les conséquences sur l’AAH

Cette situation préoccupe fortement les bénéficiaires de l’AAH et les organismes qui les soutiennent. Axelle Rousseau, coordinatrice du collectif Handicaps, exprime son indignation face à cette perte importante de revenus mensuels pour les allocataires de l’AAH. Le collectif demande des clarifications sur les mesures envisagées par le gouvernement pour ces personnes et souligne l’incertitude qui règne actuellement. En plus des personnes en situation de handicap, la fin de l’ASS aura également un impact sur les seniors qui en bénéficiaient.

publicité

Pour conclure, il est important que les autorités prennent en compte les conséquences de la fin de l’ASS sur les bénéficiaires de l’AAH ! Et trouvent des solutions pour assurer leur bien-être financier. En effet, les personnes en situation de handicap ont besoin de soutien et de mesures adaptées pour garantir leur accès à des ressources suffisantes pour couvrir leurs besoins essentiels.

 

TAGGED:
Share This Article
Follow:
Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.