Abattement fiscal : Votre guide complet sur la définition, le calcul et le barème

L’abattement fiscal est un avantage offert par l’administration fiscale pour réduire votre impôt sur le revenu. Mais quelles sont les différentes formes d’abattements ? 

Abattement fiscal Votre guide complet sur la définition, le calcul et le barème

La complexité des impôts peut être déroutante, mais l’abattement fiscal est là pour simplifier les choses. Que vous soyez salarié, auto-entrepreneur ou retraité, il existe des abattements spécifiques pour vous. Lisez la suite pour en savoir plus et optimiser votre fiscalité.

Qu’est-ce qu’un abattement fiscal ?

L’abattement fiscal est une réduction appliquée sur le revenu imposable d’un contribuable. Son objectif principal est de diminuer le montant de l’impôt à payer. Il existe deux types principaux d’abattements : le forfaitaire et le proportionnel. Le premier est un montant fixe en euros, tandis que le second est un pourcentage du revenu déclaré.

Les différents types d’abattements fiscaux

Le Code général des impôts prévoit plusieurs types d’abattements fiscaux. Ces abattements peuvent varier en fonction de la situation du contribuable et du montant de ses revenus. Par exemple, les salariés, les auto-entrepreneurs et les partenaires de PACS peuvent bénéficier d’abattements spécifiques. De plus, lors d’une succession ou d’une donation, l’abattement fiscal peut aussi s’appliquer.

Abattement fiscal fixe vs proportionnel

L’abattement fiscal fixe est un montant déterminé par l’administration fiscale. Chaque année, l’administration fiscale peut ajuster ce montant exprimé en euros. Certaines professions, comme les journalistes, bénéficient d’un abattement fiscal fixe pour frais d’emploi. Par contre, l’abattement fiscal proportionnel est calculé en pourcentage du revenu déclaré. Il vient en déduction du revenu imposable, réduisant ainsi le montant de l’impôt à payer. Deux abattements proportionnels populaires sont celui de 10% sur les pensions de retraite et celui de 10% pour frais professionnels pour les salariés, sauf s’ils optent pour le régime des frais réels.

Qui peut en bénéficier  ?

D’abord, les retraités et les personnes âgées de plus de 65 ans peuvent bénéficier d’un abattement proportionnel de 10%. Ce dispositif vise à alléger la charge fiscale des personnes en situation de retraite ou d’invalidité. Ensuite, chaque salarié a droit à un abattement proportionnel de 10% au titre de ses frais professionnels, sans avoir besoin de fournir de justificatif. Cependant, s’il peut prouver des frais professionnels supérieurs à cet abattement, il peut choisir le régime des frais réels.

D’autre part, les auto-entrepreneurs, aujourd’hui appelés micro-entrepreneurs, bénéficient d’un taux d’abattement qui varie selon leur activité. Pour les activités de vente, l’abattement est de 71%. Pour les activités de services soumises au BIC et les loueurs en meublés non professionnels (LMNP), il est de 50%. Enfin, pour les activités libérales et autres services soumis au BNC, l’abattement est de 34%.

 

Écris par Inès Denne