Aide à domicile : certaines seniors vont payer plus cher que prévu en 2024

Le tarif horaire de l’Allocation personnalisée d’autonomie a augmenté de 2% le 1er janvier. Cela aide ceux qui en ont besoin.

Aide à domicile certaines seniors vont payer plus cher que prévu en 2024

Le tarif horaire de l’Allocation personnalisée d’autonomie a subi une légère augmentation de 2%. Cette hausse impacte directement le budget de certaines personnes âgées dépendantes. Ces dernières voient leurs finances modifiées suite à cette évolution du tarif de l’APA.

publicité

Allocation personnalisée d’autonomie : la raison de l’augmentation du tarif horaire

Les associations expriment leur mécontentement quant à la modeste augmentation de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) au 1er janvier 2024. Cette aide est cruciale pour les personnes âgées dépendantes qui nécessitent une assistance à domicile vu son montant minimal. Après cette légère augmentation de l’Allocation personnalisée d’autonomie, le tarif horaire est passé de 23 euros à 23,50 euros. Cette évolution déconcerte, car l’APA était attendue avec une revalorisation selon la règle de la majoration pour tierce personne (MTP). Cette augmentation décevante laisse un sentiment d’incomplétude chez ces associations. Ils espéraient une amélioration plus substantielle pour répondre aux besoins croissants des bénéficiaires de l’APA.

publicité

La hausse de la majoration pour tierce personne (MTP) aurait logiquement entraîné un tarif horaire de 24,29 euros. Pourtant, Pascal Champvert exprime son indignation face à cette situation. Il souligne avec fermeté : « C’est inacceptable. Il y a presque dix ans, une étude du ministère avait révélé que le coût horaire de l’aide à domicile devrait être de 24 euros. Mais, dix ans plus tard, nous n’avons toujours pas atteint ce seuil », affirme avec frustration. Cette déclaration met en lumière le décalage persistant. Cette situation contrarie profondément les organisations qui défendent les droits des personnes âgées. Ainsi, il souligne l’importance de cette augmentation concernant le tarif horaire de l’Allocation personnalisée d’autonomie.

publicité

Allocation personnalisée d’autonomie : l’impact de cette augmentation du tarif horaire

Cette augmentation limitée a un impact direct sur les budgets des bénéficiaires. Pour comprendre son ampleur, il est crucial de considérer que les structures non habilitées à l’aide sociale ont un plafond à respecter. Cela signifie que ces organisations sont restreintes dans la mesure où elles peuvent ajuster leurs prix pour compenser cette hausse. En conséquence, les personnes âgées qui dépendent de ces services pourraient être confrontées à des difficultés financières supplémentaires. Cette limite imposée aux structures impacte directement la capacité des bénéficiaires à couvrir les coûts liés à l’assistance à domicile. Cette réalité financière complexe souligne l’importance d’une augmentation plus significative du tarif horaire de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA). Ainsi, cela garantit un accès adéquat à ces services essentiels sans créer de pression financière excessive pour les personnes âgées dépendantes.

publicité

Frank Nataf remarque que de nombreux services d’aide à domicile pourraient recourir au taux maximal autorisé. Pour la personne ayant besoin d’aide, le coût du service est composé du ticket modérateur. Cela représente un pourcentage du tarif de base de l’APA et varie selon ses revenus. Et, il y aussi le reste à payer. C’est la différence entre le coût total de la prestation et le tarif de base. Cette contribution financière peut varier en fonction de leurs revenus. En raison des difficultés financières auxquelles sont confrontés de nombreux services. Ainsi, ces ajustements peuvent se traduire par une augmentation des coûts supportés par les personnes âgées dépendantes pour en bénéficier.

publicité

Voici un exemple

En prenant pour exemple une personne âgée dépendante qui est avec un ticket modérateur de 20% et un tarif horaire de prestation de 26 euros. Passant de 23 à 23,50 euros, son ticket modérateur évolue de 4,60 à 4,70 euros. Si le tarif horaire augmente de 5,95%, le reste à charge croît de 3 à 4,05 euros. C’est une hausse de 35%. Cela signifie que la personne aidée doit supporter 1,15 euro de coût supplémentaire par heure. En effet, ces ajustements financiers impactent directement le budget de la personne âgée dépendante. En plus, ils ajoutent des dépenses supplémentaires pour recevoir l’aide à domicile nécessaire à son bien-être. Ces éléments montrent comment de petites variations dans le tarif horaire de l’APA peuvent avoir un impact financier significatif pour les bénéficiaires.

publicité

Une nouvelle décevante

Revisitons le même cas avec un tarif horaire aligné sur la majoration pour tierce personne, fixé à 24,29 euros. Ainsi, le ticket modérateur passe de 4,60 à 4,86 euros, soit une augmentation de 5,65%. Le reste à charge augmente plus légèrement, passant de 3 à 3,26 euros. Cela signifie un coût additionnel de 52 centimes par heure pour la personne âgée, avant tout crédit d’impôt. Frank Nataf exprime son regret : « Le gouvernement transfère aux particuliers l’augmentation du tarif socle de l’APA qu’il ne veut pas financer ». Évidemment, si le ticket modérateur est plus élevé. Le coût total pour la personne aidée s’avérera plus conséquent. Ainsi, ces détails montrent comment les ajustements dans le tarif de l’APA impactent directement les dépenses des bénéficiaires.

publicité

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .