Aide CAF 2024 : un joli chèque d’un montant de 635 euros sera bientôt versé, qui est concerné ?

Suite à la revalorisation de ses aides sociales, la CAF va bientôt verser 635 euros à des milliers d’allocataires pour les soutenir. Qui est concerné ?

Changement de paiement de la CAF : Découvrez comment vous allez recevoir votre argent désormais !

Suite à la revalorisation de ses aides sociales, la CAF va bientôt verser 635 euros à des milliers d’allocataires pour les soutenir. Qui est concerné ?

publicité

Allocataires de la CAF, soyez aux aguets de votre compte dans les prochains jours. La raison ? Une aide de 635 euros y sera bientôt versée. Ce nouveau versement tombe à pic pour les ménages modestes qui ont du mal à joindre les deux bouts en ce temps inflationniste. Mais ce n’est pas tous qui vont toucher cette aide. Qui sont alors les heureux bénéficiaires ?

publicité

Une aide de 635 euros de la CAF 

Elle est là, la revalorisation des aides de la CAF. Eh oui, avec la flambée des prix qui fait grincer les dents, l’organisme a revu à la hausse les prestations sociales. Autre bonne nouvelle, celle-ci sera effective à partir de ce 1er avril 2024. Une fois encore, la CAF prouve qu’elle sera toujours là pour tendre la main aux plus démunis.

publicité

C’est bel et bien officiel ! Nombreuses prestations sociales seront revalorisées à partir du 1er avril. Année après année, les allocations de la CAF subissent une hausse qui est basée sur le taux de l’inflation. Avec la situation économique actuelle très tendue, l’année 2024 ne fait pas ainsi exception. En septembre dernier, les montants provisoires ont été dévoilés au plus grand bonheur des allocataires. Grâce à cette hausse, une aide de la CAF va atteindre 635 euros, mais désormais celle-ci sera versée sous conditions.

publicité

Comment est défini le taux d’augmentation des aides de la CAF ? C’est le Code de la Sécurité sociale qui se charge de cette mission. Sachez alors que le montant des allocations sociales change suivant l’évolution des prix à la consommation hors tabac, observé sur deux ans sur le marché. Pour 2024, la revalorisation attendue s’élève jusqu’à 4,6 %. « La forte inflation constatée en 2023 conduit à la prévision d’une revalorisation des prestations légales au 1ᵉʳ avril 2024 de 4,6 %. Soit, 3, 9 % en moyenne annuelle », a-t-on fait savoir.

publicité

Revalorisation du RSA

Cette revalorisation tant attendue concerne plusieurs prestations sociales. C’est le cas de la prime d’activité, l’APL, AAH et le RSA. Pour ce dernier, le résultat est impressionnant.

publicité

En effet, à compter du mois d’avril prochain, le RSA augmentera d’environ 28 euros par mois. Son montant passe ainsi de 607 euros à 635 euros. Une hausse non négligeable qui va compenser la hausse des prix et des taxes qui affecte le pouvoir d’achat des ménages. Mais qui va y avoir droit ? Quelles conditions remplir ?

publicité

À titre de rappel, le RSA ou revenu de solidarité active est une aide destinée aux personnes les plus modestes. Pour le toucher, il faut :

publicité
  • être âgé de plus de 25 ans
  • avoir entre 18 et 24 ans pour les jeunes actifs s’ils sont parents isolés ou ayant justifié d’une certaine durée d’activité professionnelle
  • résider en France, au moins y passé 9 mois par an

Et ce n’est pas tout. Pour bénéficier de cette aide, il est cependant impératif de respecter le plafond de ressources. Pour une personne seule, avec aucune personne à charge, les revenus ne doivent pas excéder le montant du RSA. Soit, 607,75 euros, exempt de la prochaine revalorisation.

Tout savoir sur le RSA sous condition

Mais aux dernières nouvelles, le mode d’attribution du RSA sera réformé. En effet, le RSA sera bientôt versé sous condition plus dures. Pour le toucher, les bénéficiaires sont soumis à 15 à 20 h d’activité obligatoire par semaine. Ces activités hebdomadaires peuvent s’agir d’ :

  • Une formation professionnelle
  • Une procédure d’insertion professionnelle
  • Un stage

Attention, elles «ne peuvent pas ainsi être du travail bénévole réalisé en dehors du cadre du code du travail », informe le site du Service Public.

Cette réforme du RSA est en vigueur depuis le 1er janvier 2024. Plusieurs départements sont en pleine expérimentation de cette nouvelle mesure. En mai 2023 ; 18 départements ont testé le RSA sous condition. En février, 29 nouveaux départements ont expérimenté cette nouvelle mesure. Concrètement, le RSA sous conditions sera généralisé dans toute la France d’ici 2025. Pour se justifier de cette réforme, Catherine Vautrin, la ministre du Travail, explique : « Il y a dans notre pays des postes qui ne sont pas pourvus aujourd’hui ». En tout cas, le non-respect de ces nouvelles règles entraine la suspension directe des allocations. Alors, gare à vous !

Des exceptions…

Évidemment, ce dispositif crée les inquiétudes auprès des bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Que tout le monde se rassure, l’heure d’activité obligatoire ne concerne pas les personnes en situation de handicap. Il en est de même pour les personnes présentant un problème de santé. Les parents isolés avec des enfants de moins de 12 ans, sans solution de garde, sont aussi exempts de cette réforme. D’après le gouvernement : « Certaines personnes peuvent bénéficier d’une diminution du nombre d’heures à effectuer. À condition qu’ils soient confrontés à des difficultés dans leur vie personnelle et familiale ».

Mais la réforme du RSA n’a pas fini de surprendre. En effet, les bénéficiaires doivent s’inscrire à France Travail au plus tard le 1er janvier 2025.

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.