Aides sociales : Voici les démarches qui vont faciliter l’obtention du RSA et de la prime d’activité

Le président a promis de rendre automatique le paiement du RSA et de la prime d’activité. Cela devrait arriver en 2025.

Aides sociales Voici les démarches qui vont faciliter l’obtention du RSA et de la prime d’activité

Le président a une promesse qui devrait se réaliser en 2025 lors de sa réélection. Il a promis de rendre automatique le versement du RSA et de la prime d’activité. Cette idée simplifie la vie des bénéficiaires. Si tout se passe bien, cela aidera les citoyens au quotidien.

publicité

RSA et la prime d’activité : la mise en place du versement automatique très attendue

Chaque année, les Français modestes doivent entreprendre plusieurs démarches administratives afin de bénéficier le RSA et la prime d’activité. Les personnes qui rencontrent des difficultés financières ont besoin de ces deux aides. Actuellement, ils doivent déclarer leurs ressources tous les trois mois à la CAF. Cette déclaration inclut les salaires du foyer, les indemnités, les pensions alimentaires ainsi que les dons familiaux. Les bénéficiaires peuvent trouver cette procédure régulière contraignante. Toutefois, le gouvernement envisage de rendre automatique le versement du RSA et la prime d’activité. Cela assura un soutien financier plus fluide pour ceux qui en ont besoin.

publicité

Pour les personnes recevant ces aides, les démarches actuelles sont perçues comme excessives. Cela a suscité des promesses de simplification de la part d’Emmanuel Macron lors de sa réélection. Nicolas Grivel a souligné lors d’une conférence de presse que ces déclarations imposent non seulement un fardeau important aux allocataires. Mais, elles peuvent également entraîner des erreurs. Ce fonctionnement expose les bénéficiaires à des obligations déclaratives complexes pouvant générer des erreurs selon lui. Ainsi, des changements sont envisagés pour rendre automatique le versement du RSA et de la prime d’activité. Ces ajustements sont conçus pour alléger les démarches administratives et éviter les complications inutiles pour les allocataires.

publicité

RSA et la prime d’activité : l’effet du versement automatique

La première étape pour faciliter le versement automatique du RSA et de la prime d’activité implique le montant net social. En effet, il est obligatoire de le mentionner sur les bulletins de paie. Cet élément est avantageux pour les bénéficiaires de ces aides. Désormais, ils doivent noter la somme cumulée des « montants nets sociaux » de leurs fiches de paie dans leur déclaration trimestrielle à la CAF. Cette démarche, mise en place depuis le 1ᵉʳ janvier 2024 après une décision prise le 1ᵉʳ juillet 2023. Cette dernière vise à réduire le taux de non-recours aux aides, qui dépasse les 30% en France. Ces ajustements sont destinés à simplifier les procédures pour les bénéficiaires. Ainsi, cela contribue à une meilleure accessibilité aux aides sociales.

publicité

La deuxième étape pour instaurer le versement automatique du RSA et de la prime d’activité implique l’envoi d’une déclaration pré-remplie aux personnes concernées. Cette initiative sera expérimentée dans cinq caisses à partir de l’automne 2024. Cette phase initiale sera un test. Si les résultats sont concluants, la démarche sera étendue à l’ensemble des caisses du pays. L’objectif est d’évaluer l’efficacité et la facilité d’utilisation de cette nouvelle approche. Les personnes concernées recevront ainsi une déclaration déjà complétée, simplifiant le processus administratif pour les bénéficiaires. Cette démarche vise à rendre le système plus accessible et à réduire les obstacles administratifs. Cela contribue aussi à un accès plus facile aux aides sociales pour ceux qui en ont besoin.

publicité

Le but de ces démarches

Une nouvelle méthode a été mise en place pour rendre plus simple la vie des personnes qui reçoivent le RSA et la prime d’activité. Maintenant, les allocataires n’ont plus à faire de calculs compliqués et à craindre des erreurs. On a changé la façon dont on compte les montants. Avant, on regardait les revenus d’un mois jusqu’à trois mois. Mais maintenant, on prend en compte les montants sur une période de deux à quatre mois avant la déclaration. Cela aide à avoir une meilleure idée des ressources des bénéficiaires. Ces changements rendent le système plus juste et transparent. Les démarches administratives deviennent plus faciles, simplifiant ainsi la vie des personnes qui dépendent du RSA et de la prime d’activité.

publicité

Les conditions à remplir pour en bénéficier

Pour bénéficier de la Prime d’activité, certaines conditions générales doivent être remplies. Il faut avoir 18 ans ou plus pour être éligible à cette aide. De plus, il est nécessaire d’exercer une activité professionnelle pour prétendre à cette allocation. Les personnes éligibles doivent être de nationalité française, suisse, ou ressortissantes de l’Espace économique européen. Alternativement, elles doivent posséder un titre de séjour en cours de validité depuis au moins 5 ans. Enfin, il est impératif de vivre de manière stable en France pendant plus de 9 mois par an. Contrairement à d’autres aides, il n’y a pas de plafonds de ressources spécifiques pour la Prime d’activité. Toute personne remplissant ces critères peut faire une demande auprès de la Caf ou de la MSA. Ces institutions utilisent une formule de calcul spécifique pour estimer le montant de la prime.

publicité

Écris par Inès Denne