Alerte fraude, La CAF va espionner bientôt les trajets en avion des allocataires

La CAF, de plus en plus stricte, va dorénavant suivre tous vos faits et gestes. Avis aux fraudeurs !

Alerte fraude, La CAF va espionner bientôt les trajets en avion des allocataires

Afin de limiter les fraudes sociales, la CAF va désormais espionner le trajet en avion des allocataires. Et ce n’est pas tout ! L’organisme gouvernemental a en plus endurci les conditions d’admission de ces allocations. Visant surtout les fraudeurs qui se trouvent à l’étranger, elle va renforcer les contrôles et les vérifications. 

publicité

Contrôle des allocataires de la CAF qui voyagent en avion

Face à l’ampleur de la fraude sur les aides de la CAF, le gouvernement a décidé d’appliquer des mesures beaucoup plus strictes. Parmi elles, il y a le renforcement des conditions d’accès, comme l’évincement des comptes bancaires étrangers. 

publicité

Visant les fraudeurs qui se trouvent en dehors de la France, la Caisse d’allocation familiale a aussi décidé de contrôler les allers-retours des bénéficiaires d’aides sociales au pays. Espionner les trajets en avion des allocataires va en effet permettre de détecter les fraudeurs et ainsi économiser les aides pour les personnes réellement en difficulté.

publicité

Pour ce faire, le gouvernement souhaite que les Caisses de Sécurité sociale accèdent aux fichiers des passagers des compagnies aériennes. Rappelons-le, l’obtention de l’accès aux aides nécessite de répondre à des critères tels que la résidence en France.

publicité

Il faut résider 6 mois en France pour pouvoir bénéficier des aides sociales

Suivant la réforme de la CAF, il est désormais obligatoire pour les allocataires de résider minimum 6 mois en France. Afin de vérifier cela, la Caisse d’allocation familiale va ainsi procéder à l’espionnage des trajets en avion de chaque bénéficiaire. Comme l’a souligné le ministre des Comptes publics, cela n’a pas pour but de harceler les allocataires. Effectivement, cette mesure est notamment nécessaire pour pouvoir vérifier que les aides sociales versées aux allocataires sont utilisées à leurs fins

publicité

Ainsi, les fraudeurs sociaux sont avertis. Il faut savoir que le gouvernement français a également renforcé les sanctions pour toute fraude avérée au niveau de la CAF. En effet, suivant l’ampleur de l’escroquerie, il est possible que la Caisse d’allocation familiale réclame jusqu’à 70 % du montant de la somme indue.

publicité

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .