Alerte inflation : le patron de Leclerc annonce enfin la date exacte de la baisse des prix dans le supermarché

Alors que Bruno Le Maire a promis une baisse de prix prochainement, le patron de Leclerc a tenu à donner son avis à ce propos. Si on en croit ses révélations, cette baisse en juillet 2023 ne serait pas possible.

Alerte inflation : le patron de Leclerc annonce enfin la date exacte de la baisse des prix dans le supermarché

Une baisse de prix est-elle envisageable au mois de juillet ? Michael Edouard Leclerc partage son avis à ce sujet.

Baisse de prix chez Leclerc : le patron donne sa vérité

Dernièrement, Bruno Le Maire était de passage sur le plateau d’Apolline de Malherbes. Le ministre a préféré rester optimiste et a affirmé qu’il pourrait avoir une baisse de prix au mois de juillet 2023.

« J’ai des engagements concrets de baisse sur des produits dans des marques précises dont la liste sera fournie la semaine prochaine », a-t-il confié.

Pourtant, d’après le patron de Leclerc, cette baisse de prix ne serait pas envisageable ni crédible. Effectivement, le taux d’inflation en France avait chuté (14,1% en avril contre 15% en mai) mais Michel Edouard Leclerc n’est pas aussi optimiste que Bruno Le Maire à ce sujet.

Pour cause, les industriels réclament des augmentations. De même, si une baisse de prix au mois de juillet ne serait pas possible, selon Michel Edouard Leclerc, c’est parce que c’est durant ce mois qu’aura lieu la négociation.

Certains produits vont baisser

Si on en croit les révélations de Michel Edouard, l’inflation va se diviser en deux dès la rentrée. De même, celui-ci révèle qu’il n’y aura pas de baisse de prix pour les produits laitiers. Pour cause, ils ne font pas partie de l’accord des renégociations. Une nouvelle qui va certainement toucher les fans de ces aliments.

De même, le patron de Leclerc révèle qu’il pourrait avoir une hausse de prix des fruits et légumes d’ici quelque temps. Cela est lié aux conditions climatiques en Espagne et en Italie.

Toutefois, Michel Edouard Leclerc se veut rassurant. Les parents, à en croire ses dires, ne devraient pas paniquer car à la rentrée scolaire, il pourrait y avoir une baisse.

« C’est bien négocié. Les hausses de prix vont être limitées à 2% voire 3% », a-t-il déclaré.

Mais attention. Le patron de l’enseigne vous conseille de penser à acheter les jouets pour Noël le plus tôt possible. Pour cause, l’augmentation des transports.

Malgré tout, les Français espèrent toujours une baisse de prix prochainement. D’autant plus qu’en France, l’inflation devient de plus en plus pesante. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle certaines familles ont mis une croix à leurs vacances d’été cette année.

Écris par Thomas

Après différentes expériences dans les médias régionaux chez Actu Toulouse, puis dans les médias nationaux chez L'Equipe et Canal+, j'ai intégré l'équipe éditoriale de Linternaute.com en 2022 en tant que responsable du service finances personnelles. Je m'occupe de la retraite, des impôts, de l'épargne, de l'immobilier, de la banque et des assurances.