ALERTE INFO Crise des banlieues en France : Ces solutions qu’on a refusées d’appliquer

La crise des banlieues fait de plus en plus de ravages. Il y a quelques années, un rapport sur le sujet a été écrit et on y trouvait des solutions à ce problème. Malheureusement, on l’avait refusé. Les détails.

ALERTE INFO Crise des banlieues en France : Ces solutions qu’on a refusées d’appliquer

La crise des banlieues est un sujet très délicat en France. Savez-vous qu’il y avait des solutions qu’on a refusé d’appliquer ?

Crise des banlieues en France : ce rapport refusé d’un ancien ministre

En 2017, au commencement de son quinquennat, Emmanuel Macron a fait appel à Jean-Louis Borloo pour un rapport au sujet des banlieues ainsi que les quartiers. Une demande que cet ancien ministre chargé de la ville et du logement avait accepté de faire.

Mais au fil du temps, il y a eu quelques changements. Le printemps suivant les faits, c’est finalement auprès du Premier ministre, Edouard Philippe, que le père de la rénovation urbaine a dû montrer le rapport. 

Quelques jours plus tard, Emmanuel Macron semble avoir changé d’avis. Face à un parterre de 600 invités mais aussi de nombreux membres du gouvernement, le Président de la République a préféré enterrer l’idée d’un énième plan pour les banlieues.

« Ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs, ne vivant pas dans ces quartiers, s’échangent l’un un rapport et l’autre disant ‘on m’a remis un rapport, je l’ai découvert’. Ce n’est pas vrai, ça ne marche plus comme ça », a-t-il déclaré.

Pourtant le rapport concernant les banlieues s’avère être très efficace.

Les solutions avancées dans le rapport

Dans ce rapport, Jean-Louis Borloo s’est surtout centré sur les solutions qui pourraient être efficaces face à la crise des banlieues. Dedans, l’ancien ministre avance qu’il faudrait mettre en place une académie des leaders afin de pousser les talents des quartiers à aller plus loin.

De même, il voulait aussi instaurer un cour d’équité territoriale et mettre en place des sanctions en cas d’inaction des administrations. Jean-Louis Borloo a aussi parlé d’étendre le réseau RER, mais aussi de l’éducation des jeunes et moins jeunes. De même, il a aussi rapporté la création de maisons qu’on appelle « Marianne » tenues par les femmes emblématiques.

Et pour lutter contre les insécurités, il avait évoqué la scission entre les policiers et les habitants. Il a aussi parlé de coach d’insertion ainsi que de la valorisation des professionnels de l’action sociale. De même, il voulait une sanctuarisation d’un fonds de 5 milliards d’euros dans le but de financer de grands programmes.

Enfin, pour l’amélioration des problèmes au sein de la rénovation urbaine, l’homme politique a avancé la fondation pour le logement. Elle regroupe les collectivités territoriales, les financeurs, les partenaires sociaux ainsi que les bailleurs.

Écris par Anna

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.