Pénurie de gaz cet hiver : les propos alarmants du patron de TotalEnergies !

Y-aura-t-il une denrée rare de gaz cet hiver ? C’est la question que tout le monde se pose. Face à cela, le PDG de TotalEnergies a donné des explications et ses révélations sont loin d’être rassurantes.

ALERTE INFO Pénurie de gaz cet hiver : Découvrez les révélations alarmant du patron de TotalEnergies

Les Français devront-ils se préparer à une pénurie de gaz l’hiver prochain ? Le patron de TotalEnergies a des doutes à ce propos.

publicité

Une pénurie de gaz l’hiver prochain ? Il se pourrait bien…

Le gaz est certainement l’un des sujets qui fait le plus de bruit sur le territoire français. Pour cause, son prix s’est élevé ces derniers temps. Par conséquent, la plupart des Français font face à de grosses factures à payer.

publicité

Outre le prix, la pénurie de gaz traverse également les esprits des habitants. Beaucoup se demandent s’il y aura une denrée rare de gaz l’hiver prochain. Face à ces questions, le patron de TotalEnergies a donc tenu à répondre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses révélations sont loin d’être rassurantes.

publicité

Au cours d’une conférence, ce samedi, à Aix-en-Provence, Patrick Pouyanné n’a pas du écarté le fait qu’il pourrait avoir une pénurie de gaz l’hiver prochain. D’après lui, les capacités de stockage européennes sont faibles et d’un côté, il y a aussi le coût des importations.

publicité

« En matière gazière, oui, les stocks seront pleins. Mais si l’hiver est froid en Europe, les capacités de stockage du Vieux Continent ne suffiront pas pour répondre à la demande de gaz des consommateurs », a-t-il déclaré.

publicité

La directrice générale rassure les habitants

Si donc il fait beaucoup trop froid cet hiver, il se pourrait qu’il y ait une pénurie de gaz, comme l’a révélé Patrick Pouyanné.

publicité

Toutefois, cela ne veut pas dire que tous les Européens seront en manque de gaz. Cependant, le PDG de TotalEnergies révèle que le prix d’importations du gaz pourrait coûter plus cher et ce seront donc les habitants qui vont payer les pots cassés.

publicité

« Les prix d’amis ne marchent pas dans un marché d’offres et de demande. Si les Américains républicains décident de cesser les exportations, il y a un risque systématique », a-t-il confié.

publicité

Toutefois, la directrice générale Catherine se veut plus rassurante. Cette dernière dit être plus « sereine » quant à la quantité de gaz pour cet hiver. Elle précise, néanmoins, qu’on « va quand même rester sur un système très volatil dans les années qui viennent ». Les Français devront donc se préparer dès maintenant.

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.