Annonce du gouverneur de la Banque de France : la baisse des taux pour 2024

Après avoir beaucoup augmenté, le prix des choses en France diminue. La Banque de France baissera aussi ses taux en 2024.

Annonce du gouverneur de la Banque de France la baisse des taux pour 2024

Le taux d’inflation en France connaît une diminution après avoir atteint des niveaux records. Cette nouvelle encourageante a été confirmée par François Villeroy de Galhau. La baisse des taux de la Banque de France en 2024 a été également annoncée par ce responsable financier. Ces ajustements économiques s’inscrivent dans le contexte de la gestion financière nationale.

publicité

Des nouvelles prometteuses : la baisse des taux de la Banque de France en 2024

Après des temps difficiles, voir l’économie française aller mieux est une bonne chose. La chute de la hausse des prix montre que c’est vrai. Cela permet à la Banque de France de diminuer ses taux d’intérêt. François Villeroy de Galhau affirme dans un entretien la baisse du taux de la Banque de France en 2024. Le but de cette action est d’aider l’économie du pays en rendant les prêts plus faciles à obtenir. Moins de taux d’intérêt peut aussi pousser les gens à investir plus. Ces actions sont prises pour que l’économie remonte et que les finances restent stables. Mais, il ne donne pas de date exacte pour quand ces baisses vont se faire.

publicité

Banque de France en 2024 : la raison de la baisse des taux

François Villeroy de Galhau avertit que la baisse des taux de la Banque de France en 2024 entraîne deux dangers. Si fait trop tôt, cela peut gâcher le plan d’avoir un taux de hausse des prix à 2% en 2025. Si fait trop tard, cela risque de ralentir trop l’économie. Mais il ne dit pas quand le taux d’intérêt pourrait baisser. Sur l’économie, il reste prudent. La Banque prédit une petite croissance de 0,2% tous les trois mois, qui ferait une croissance totale de quasiment 0,9% pour 2024 entier. Ces actions cherchent à aider l’économie mais aussi à garder les finances stables.

publicité

En dépit d’une économie plus lente, François Villeroy de Galhau est toujours positif sur la baisse des taux de la Banque de France en 2024. Il dit qu’on n’a pas à craindre un grand changement ou une économie qui va mal en France. Il dit que cette lenteur n’empêche pas les entreprises de prendre de nouveaux employés. Ainsi, il affirme que la France a le moins de chômage depuis plus de 40 ans. C’est une bonne chose par rapport à une économie qui va avec prudence. Le chef de la Banque de France montre que le travail résiste bien aux défis et que le chômage reste stable. Cela montre que l’économie française tient bon même avec les problèmes d’aujourd’hui. Ces remarques aident à garder la confiance pour l’avenir de l’économie.

publicité

L’avis du gouverneur sur la hausse des prix d’électricité

Le chef de la Banque de France est pour que le prix de l’énergie augmente. Pour lui, enlever les protections sur les prix est une façon de stopper la dette qui augmente. Il est content que le gouvernement ait décidé de faire monter les prix de l’électricité le 1er février. Il montre que c’est important de choisir des actions difficiles pour garder les finances en ordre pour très longtemps. En choisissant cela, il montre qu’il faut accepter de faire des choses difficiles pour que l’économie puisse durer sans problèmes.

publicité

Le chef de la Banque de France défend la décision du gouvernement, même si c’est dur. Il veut que l’argent qui manque chaque année soit moins que 3% avant 2027 pour que la dette ne soit pas trop grande. Il dit que réussir dépend de bien utiliser l’argent qu’on a. Ainsi, il regarde comment les autres pays en Europe font pour gérer leur argent. En mentionnant cette idée d’apprendre des autres, le chef veut qu’on gère notre argent avec prudence et pense au long terme. En parlant de moins dépenser, il veut qu’on arrive à bien gérer notre budget.

publicité

La mise en place de ce plan

François Villeroy de Galhau est patient. Il dit que les taux d’intérêt baisseront seulement quand la hausse des prix sera vraiment à 2%. C’est ce que la grande banque européenne veut. Les gens qui travaillent dans les finances pensent que les taux pourraient baisser en mars 2024. Quelques-uns disent que ça commencera peut-être en été ou en septembre. Cette grande banque européenne se rencontre 8 fois par an pour décider du taux d’intérêt. La dernière fois qu’ils se sont rencontrés, c’était le 14 décembre. Villeroy de Galhau dit qu’il faut être sûr que tout est stable avant de changer les taux.

publicité

Écris par Inès Denne