ARE, allègements fiscaux, RSA, prime d’activité : découvrez toutes les aides qu’un auto-entrepreneur peut bénéficier

Le statut d’auto-entrepreneur peut être bénéfique. Pour cause, il permet de bénéficier certaines aides financières, surtout si l’on est en début d’activité. Découvrez tous les coups de pouce disponibles.

ARE, allègements fiscaux, RSA, prime d’activité : découvrez toutes les aides qu’un auto-entrepreneur peut bénéficier

Savez-vous que des aides financières peuvent profiter aux auto-entrepreneurs ? Cela va leur simplifier la vie.

publicité

Des aides financières sont versées aux auto-entrepreneurs

La plupart des gens rêvent de lancer leur propre business et désirent devenir entrepreneurs. Seulement, il est un peu difficile d’atteindre cet objectif, surtout au tout début de sa carrière. Car en plus des frais que cela peut infliger, le chemin peut également être aussi pleins d’embûches, ce qui peut nous décourager en cours de route.

publicité

Heureusement, ceux qui veulent s’y lancer ont une autre option pour atteindre leur but. En effet, ils ont le droit de choisir le statut d’auto-entrepreneur afin de rendre plus facile le parcours. De plus, être auto-entrepreneur peut nous apporter plusieurs avantages.

publicité

On peut, par exemple, tester différentes activités et avoir droit aux allégements fiscaux. Et pour couronner le tout, le statut d’auto-entrepreneur nous permet de bénéficier certaines aides financières qui ne peuvent qu’améliorer notre situation financière.

publicité

Si vous souhaitez vous lancer dans ce domaine, il convient de connaître en détail ces aides financières que ce statut peut nous apporter. Rendez-vous dans la suite de l’article pour en savoir plus.

publicité

Des aides financières pour les auto-entrepreneurs en début de carrière

Parmi les aides financières auxquelles un auto-entrepreneur peut prétendre, on peut compter l’ARE. Dans le détail, cette dernière est un coup de pouce offert par Pôle Emploi à tous ceux qui ont perdu leur travail involontairement. Pour pouvoir en bénéficier, il faut bien sûr faire partie de la liste des demandeurs d’emploi.

publicité

Ainsi, si l’une des personnes concernées venaient à avoir l’idée de lancer leur propre petite entreprise, elles pourront donc bénéficier l’ARE. Néanmoins, il convient de mentionner que cette aide dépend de l’argent que vous obtenez grâce à votre activité professionnelle. Cette aide leur sera certainement très précieuse, notamment pour leur début de carrière.

publicité

Mais ce n’est pas tout puisque le gouvernement propose aussi aux auto-entrepreneurs une somme d’argent versée par Pôle Emploi, réservé aux sans emploi qui désirent lancer ou reprendre une entreprise.

publicité

Cette aide sera versée sous forme de capital à l’avance, sous certaines conditions. Aussi, les auto-entrepreneurs bénéficient une « exonération de début d’activité ». Autrement dit, ils ne paient pas de cotisations sociales pendant environ plus de 10 mois.

Les aides sociales qu’ils ont droit de bénéficier

Sachez que les personnes ayant le statut d’auto-entrepreneur peuvent également devenir éligible à des aides sociales. De plus, ils peuvent les cumuler avec des régimes spéciaux des auto-entrepreneurs, comme l’ARE, L’ARCE ou encore l’ACRE.

Parmi les aides sociales que peuvent prétendre les auto-entrepreneurs, on peut compter le Revenu de solidarité active ou le RSA. De même, ils peuvent également profiter à la prime d’activité ainsi que la prime pour l’emploi.

Pour terminer, si la personne est en situation de handicap, il est possible qu’il devienne éligible à l’AAH. Néanmoins, avant d’en faire une demande, assurez-vous que les revenus imposables à N-2 soient inférieurs au plafond mis en place.

Quid des allégements fiscaux ?

Sachez que le micro-entrepreneur a le droit de choisir le versement libératoire de l’impôt sur le revenu (VFL), grâce au régime de la micro-entreprise. Néanmoins, pour que cela soit possible, il est important de s’assurer que le revenu par part fiscale soit inférieur à certains montants.

De même, à son lancement, une entreprise a le droit d’être totalement exemptée de payer la cotisation foncière des entreprises (CFE) dès la première année et une réduction de 50% à la deuxième année.

Toutefois, si l’entreprise montre un chiffre d’affaires ne dépassant pas les 5 000 euros ou s’il s’agit d’une entreprise dans certaines activités artisanales, dans ce cas, l’exonération de la CFE reste totale.

Notons qu’un auto-entrepreneur peut également être exonéré du paiement de la TVA. Cela dépend de leurs chiffres d’affaires. Si cette exonération est appliquée, alors la personne doit indiquer sur ses factures la mention « TVA non applicable, articles 293 du CGI ».

Toutefois, les personnes étant concernées par cette exemption n’ont pas le droit de récupérer la TVA sur les choses qu’elles achètent.

En outre, pour simplifier le parcours d’entrepreneur, n’hésitez surtout pas à choisir le statut d’auto-entrepreneur. Pour cause, celui-ci apporte plusieurs avantages. De plus, cela permet de bénéficier des aides financières pour les personnes étant en début d’activité. Cela pourra donc leur faciliter toutes les démarches à prendre dans ce domaine. Notons que les auto-entrepreneurs sont aussi éligibles à certaines aides sociales.

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.