ARE, allègements fiscaux, RSA, prime d’activité : Tout savoir sur les aides dont peut profiter un auto-entrepreneur

Des soutiens financiers importants sont donnés aux auto-entrepreneurs. Ces aides varient en fonction de la situation de l’entreprise.

ARE, allègements fiscaux, RSA, prime d’activité Tout savoir sur les aides dont peut profiter un auto-entrepreneur

Démarrer une entreprise peut être difficile. C’est la raison pour laquelle beaucoup choisissent le statut d’auto-entrepreneur.  En effet, ce statut offre des avantages. De plus, certaines aides sont versées aux auto-entrepreneurs lors de la période de lancement de leur entreprise.

publicité

Voici les aides versées aux auto-entrepreneurs

L’aide à la reprise (ARE) est un soutien financier. Cette aide est versée par Pôle emploi. Elle est spécialement conçue pour les individus qui ont été licenciés. Mais, ils devront être enregistrés comme demandeurs d’emploi. Si ces personnes choisissent de démarrer leur propre petite entreprise. Elles peuvent toujours bénéficier de cette aide. Toutefois, le montant de cette aide est lié aux revenus générés par leur nouvelle activité. Elle fonctionne un peu comme un salaire de remplacement pour les aider pendant cette période de transition. Cette assistance vise à soutenir les individus qui se lancent dans l’entrepreneuriat. Elle leur offre un filet de sécurité financière. Ainsi, ces individus reçoivent un soutien pour les accompagner dans cette nouvelle étape de leur vie professionnelle. L’AER est l’une des aides qui sont versées aux auto-entrepreneurs.

publicité

Les personnes démarrant leur propre entreprise reçoivent un soutien financier de Pôle emploi. Ce coup de pouce aide ceux qui étaient au chômage et décident de lancer une entreprise. Ils peuvent obtenir une partie de cette aide plutôt que de recevoir des versements réguliers du chômage. Pour en bénéficier, il faut respecter certaines conditions. De plus, ils peuvent bénéficier d’une « exonération de début d’activité ». Cela signifie qu’ils ne sont pas tenus de payer certaines cotisations sociales pendant une période allant jusqu’à 12 mois. Cette assistance est un soutien à ceux qui veulent démarrer leur propre entreprise. Ainsi, ces aides versées aux auto-entrepreneurs leur donnent un peu d’air au moment où ils commencent.

publicité

Aides versées aux auto-entrepreneurs : les avantages des bénéficiaires

Le régime de la micro-entreprise donne au micro-entrepreneur la possibilité de choisir le VFL s’il gagne moins d’un certain montant. C’est le versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Il est possible d’être exempté de la cotisation foncière des entreprises (CFE) la première année du lancement de l’entreprise. Ainsi, il a la possibilité de bénéficier d’une réduction de 50% la deuxième année. Cependant, si le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 5 000 euros ou si l’entreprise est dans certaines activités artisanales. L’exonération de la CFE reste totale. C’est une manière pour ceux qui débutent une entreprise de payer moins d’impôts et de taxes au début. Cela permet de garder plus d’argent pour investir dans leur entreprise. Ainsi, ces aides versées aux auto-entrepreneurs sont des véritables coups de pouce au démarrage.

publicité

Certains auto-entrepreneurs peuvent être exemptés de payer la TVA. Mais, cela dépend de leur chiffre d’affaires ainsi que leur type d’activité. Pour en bénéficier, ils doivent spécifier sur leurs factures la mention « TVA non applicable, articles 293 du CGI ». Cela signifie qu’ils n’ont pas à ajouter la TVA au prix de leurs produits ou services. Cependant, il y a une contrepartie. Ils ne peuvent pas récupérer la TVA sur ce qu’ils achètent pour leur entreprise. Par exemple, s’ils achètent des outils ou des matières premières. Ils ne peuvent pas se faire rembourser la TVA payée sur ces achats. C’est une règle fiscale à laquelle doivent se conformer les auto-entrepreneurs concernés.

publicité

Les prestations sociales

Ils peuvent également bénéficier d’aides sociales variées à part les aides versées aux auto-entrepreneurs. Ces aides sociales sont accessibles en plus des régimes spéciaux tels que l’ARE, l’ARCE et l’ACRE. Parmi ces aides, le RSA est disponible pour ceux qui répondent aux critères. La prime d’activité et la prime pour l’emploi sont aussi accessibles. En outre, toucher l’AAH est possible pour les personnes en situation de handicap. Ces différentes aides visent à soutenir les auto-entrepreneurs en situation de besoin financier. Elles représentent des ressources supplémentaires destinées à les aider financièrement. Ainsi, ces aides leur permettent de surmonter les difficultés liées à leur activité entrepreneuriale.

publicité

Les allocations destinées aux entrepreneuses

Les femmes entrepreneures ont accès à des aides spéciales pour leurs projets. La garantie EGALITE femme, succédant au FGIF, facilite l’obtention de prêts bancaires pour les nouveaux projets d’entreprises. Cette garantie peut couvrir jusqu’à 80% des prêts. Ces derniers peuvent atteindre jusqu’à 50 000 euros, sur sept ans, sans intérêts ni garanties personnelles. Elle vise à soutenir les investissements et les besoins financiers des entreprises, aidant ainsi à obtenir des prêts plus importants. Ce soutien vise à renforcer les fonds propres des entrepreneures. Ainsi, cela favorise le développement et la croissance de leurs entreprises.

publicité

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.