Arnaque au paiement sans contact : Elle prend de l’ampleur dans les transports en commun, UFC-Que Choisir alerte

Pauline
6 Min Read

L’UFC-Que Choisir alerte face à une arnaque redoutable dans les transports en commun. Il s’agit de l’arnaque au paiement sans contact. Ce dernier cible les utilisateurs de ce type de paiement. Des victimes à Montpellier signalent des virements non autorisés de 50 euros. Cette fraude est discrète et déconcertante. Les personnes malveillantes utilisent des terminaux de paiement électronique (TPE). Plongeons dans les détails de cette technique sournoise.

publicité

Arnaque au paiement sans contact dans les transports en commun

Les escrocs, souvent en groupes, opèrent dans les transports en commun équipés de TPE. Leur technique repose sur l’approche silencieuse. Ils détournent des fonds sans recourir au phishing ou à la violence. Des incidents similaires ont été signalés à Montpellier et Menton par le passé. Ces malfaiteurs exploitent la proximité physique dans les rames bondées pour débiter jusqu’à 50 euros des comptes bancaires sans contact des passagers. Une pratique qui suscite l’inquiétude de l’UFC-Que Choisir. En effet, l’arnaque au paiement sans contact est simple et peut se développer massivement dans les transports. 

publicité

Le paiement sans contact, bien que pratique, devient une faille exploitable. En effet, l’UFC-Que Choisir souligne son accessibilité, facilitant ainsi l’essor de cette escroquerie. François Créhange, spécialiste en sécurité des paiements, met en garde contre cette méthode. Elle ne ressemble pas aux fraudes en ligne. Dans des transports en commun animés, les escrocs peuvent aisément approcher les TPE des victimes. Ils effectuent des virements rapides et indétectables. La généralisation des cartes bancaires sans contact aggrave le risque. Les consommateurs doivent rester vigilants pour éviter d’être victimes de cette arnaque.

publicité

Paiement sans contact : Prévention et conseils face à cette arnaque

L’UFC-Que Choisir propose des conseils. Ils permettent de prévenir cette arnaque au paiement sans contact dans les transports. D’abord, il recommande la surveillance régulière des comptes bancaires. Ensuite, il faut aussi signaler rapidement les anomalies à la banque. L’association rappelle que les remboursements sont obligatoires en cas d’opérations sans contact non autorisées. Des solutions abordables sont préconisées pour bloquer les tentatives de paiement frauduleux. Par exemple, les étuis anti-ondes NFC ou l’utilisation de papier aluminium. La gendarmerie nationale offre également des solutions pratiques pour assurer une sécurité optimale.

publicité

Des témoignages de victimes à Montpellier soulignent l’ampleur de cette arnaque au paiement sans contact. Des virements non autorisés de 50 euros ont été découverts. Cela crée un préjudice financier et émotionnel. Les communautés s’inquiètent de l’impact de ces fraudes. Les victimes se sentent souvent démunies face à cette escroquerie. Ainsi, la sensibilisation des citoyens est une urgence. De plus, renforcer les mesures de sécurité est nécessaire.

publicité

Réponses des autorités et perspectives

Les autorités ont été alertées par les signalements. Donc, elles intensifient leurs efforts pour contrer cette arnaque. Il faudra élaborer des stratégies pour la prévenir. L’UFC-Que Choisir, les forces de l’ordre et les compagnies de transport doivent collaborer. Cependant, il faut savoir que les techniques de fraude évoluent rapidement. Ainsi, les mesures de sécurité doivent s’y adapter. On peut notamment développer des technologies plus avancées pour contrer ces escroqueries. Par ailleurs, éduquer les consommateurs est très important. Cela permet de renforcer leur résilience face à de telles menaces.

publicité

Par ailleurs, pour contrer l’arnaque au paiement sans contact, la sensibilisation reste une priorité. Les campagnes éducatives, soutenues par l’UFC-Que Choisir sont nécessaires. Elles visent à informer les usagers des transports en commun sur les risques et les mesures préventives. Par exemple, mettre en place des ateliers de sensibilisation. Les cibles sont les écoles, les entreprises et les centres communautaires. Comme cela, tout le monde saura faire pour éviter d’être victime de cette arnaque. L’objectif est de réduire les chances de réussite de cette arnaque.

publicité

L’évolution des fraudes et adaptation

L’arnaque au paiement sans contact illustre l’évolution constante des stratégies frauduleuses. Actuellement, ce sont les transports en commun que les escrocs exploitent. Toutefois, il faudra s’adapter à de nouvelles méthodes de manière rapide. L’UFC-Que Choisir, les institutions financières et les autorités de régulation doivent collaborer. Ils doivent anticiper les évolutions futures de ces fraudes. De plus, il faut chercher des solutions efficaces face à cette escroquerie. Le but est de garantir la sécurité des consommateurs. En effet, les escrocs arrivent toujours à trouver des méthodes redoutables.

publicité

La menace dans les transports en commun devient de plus en plus grande. Ainsi, les autorités doivent redoubler d’efforts pour contrer ces activités malveillantes. Elles doivent notamment être plus présentes dans les transports en commun. Il faut surveiller les comportements suspects. Les activités malveillantes doivent cesser. Cela que ce soit en ligne ou dans la vie de tous les jours.

Share This Article
By Pauline
Follow:
Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition. Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.