Arnaque aux chèques en bois : les suspects pris dans le filet des autorités

La police a arrêté un couple durant cette affaire. Ils ont volé près de 100 000 euros.

Arnaque aux chèques en bois les suspects pris dans le filet des autorités

La gendarmerie a réussi à mettre un terme à une arnaque aux chèques en bois. Cette affaire démontre les risques associés à la fraude. Les autorités ont pris des mesures pour arrêter les coupables.

Arnaque aux chèques en bois : une enquête de longue haleine

Selon les informations fournies par la gendarmerie du Cantal, une enquête a été menée sur une longue période afin d’identifier un couple d’escrocs. Ce couple a été placé en garde à vue le jeudi 11 avril 2024. Pendant une période s’étendant de novembre 2021 à juin 2022, un couple résidant à Jaleyrac a mis en place une arnaque sophistiquée. Malgré une interdiction formelle d’émettre des chèques bancaires, ils ont continué à le faire de manière répétée. Cette situation a été découverte après une enquête minutieuse menée par les autorités locales. Les efforts déployés par la gendarmerie ont finalement permis de mettre un terme à cette arnaque aux chèques en bois. Les autorités ont souligné l’importance d’une coopération étroite entre les forces de l’ordre et les institutions financières pour prévenir de telles fraudes à l’avenir.

Arnaque aux chèques en bois : une stratégie bien rodée

L’escroquerie mise en place par ce couple était étonnamment simple. La femme procédait à des achats variés. Pour régler ses achats, elle utilisait des chèques en bois. C’est-à-dire des chèques sans provision. Pendant ce temps, son partenaire prenait en charge la revente de ces articles sur le site leboncoin.fr. Cette stratégie leur permettait de tirer profit de manière illégale en encaissant de l’argent liquide pour des biens qu’ils n’avaient jamais payés. Leur plan aurait pu sembler ingénieux s’il n’avait pas été découvert par les autorités compétentes. Cette arnaque met en évidence les risques associés à l’utilisation de chèques en bois. Ainsi, cela souligne l’importance de la vigilance dans les transactions financières.

Une grosse somme identifiée dans cette affaire

L’enquête menée par la communauté de brigades de Mauriac a permis de découvrir 40 chèques frauduleux jusqu’à présent. En effet, ces chèques totalisent un montant impressionnant de 96 958 euros utilisés pour des achats. Le jeudi 11 avril, les forces de l’ordre de Mauriac ont appréhendé le couple suspecté dans cette arnaque aux chèques en bois. Lors de la perquisition, plusieurs objets ont été retrouvés ainsi qu’une somme en argent. Mais, il s’est avéré que cette somme était composée de faux billets. Pour l’instant, aucune information n’indique comment ces faux billets auraient pu être utilisés. Cette découverte intervient après une récente observation par la gendarmerie du Cantal d’une augmentation des faux billets de 20 euros dans la région.

La date de leur convocation  

Les deux suspects ont admis qu’ils avaient fait quelque chose de mal et ont été relâchés. Ils doivent se présenter devant le tribunal le 10 octobre 2024. En effet, cette procédure s’appelle une « comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité ». Cela signifie qu’ils acceptent leur culpabilité sans passer par un long procès. La raison pour laquelle cela prend du temps, c’est que la police doit trouver toutes les personnes qui ont été trompées. Ainsi, ils essaient de trouver toutes les preuves nécessaires. Jusqu’à la date du tribunal, les suspects doivent respecter certaines règles.

Écris par Christine