Assurance vie, actions, livrets… vers une augmentation de la fiscalité sur les revenus du capital en 2025 ?

Découvrez les dernières mises à jour concernant les impôts. C’est le bon moment pour vous informer car les dates des déclarations approchent. 

Assurance vie, actions, livrets… vers une augmentation de la fiscalité sur les revenus du capital en 2025

Découvrez les détails de la hausse des impôts sur les revenus du capital. Vous devez vous informer à ce sujet pour ne pas vous emmêler les pinceaux au moment de la déclaration. 

publicité

Vers une hausse des impôts sur les revenus du capital en 2025 ? 

Malgré une situation financière difficile pour la France, Bruno Le Maire est contre la hausse des impôts sur les revenus du capital. La France connaît un ralentissement économique depuis quelques temps. Les recettes provenant des taxes sont en baisse. De plus, le déficit public pourrait atteindre 5,6% du produit intérieur brut (PIB). Face à ces défis, Bruno Le Maire a annoncé une mesure urgente pour économiser 10 milliards d’euros. Cette annonce a été faite sur TF1 le 18 février. Le ministre chargé des Comptes publics a également souligné la nécessité de faire des économies supplémentaires. Il a indiqué que ces économies devraient être plus importantes que prévu initialement. 

publicité

La situation est considérée comme très inquiétante par Pierre Moscovici, président de la Cour des comptes. Bruno Le Maire insiste cependant sur le fait qu’augmenter les impôts serait contraire à la politique menée jusqu’à présent. Cette position est réaffirmée malgré les discussions au sein du gouvernement. Yaël Braun Pivet, présidente de l’Assemblée nationale, a exprimé une opinion différente. Dans une interview pour Le Figaro, elle suggère de ne pas exclure totalement l’idée d’augmenter les impôts. Elle propose notamment de taxer davantage les grandes entreprises réalisant des profits importants.

publicité

Le MoDem plaide pour une augmentation

Le MoDem, dirigé par François Bayrou, est en faveur d’augmenter les impôts. Ce parti soutient l’idée d’augmenter le taux de la flat tax depuis un moment. Cette taxe unique a été introduite au début du mandat du président Macron. Perrine Goulet explique qu’il est juste de demander une contribution financière aux revenus venant des investissements. Elle trouve cela équitable comparé aux efforts demandés aux travailleurs et aux personnes sans emploi. Goulet croit que les citoyens comprendraient une légère hausse des impôts sur les revenus du capital.  La flat tax applique une taxe de 30% sur les revenus financiers depuis le 1er janvier 2018. Cette taxe concerne l’argent que gagnent les actionnaires de sociétés

publicité

Arthur Guillouzouic note que les dividendes versés représentent 25 milliards d’euros annuellement. Une petite hausse de cette taxe pourrait augmenter les recettes fiscales de 250 millions d’euros chaque année. Cela inclut aussi les gains d’autres investissements comme les obligations ou les comptes d’épargne. Cependant, une augmentation de cette taxe pourrait pousser certaines entreprises à ne plus verser de dividendes. Guillouzouic mentionne un précédent où 9 milliards d’euros de dividendes avaient disparu suite à un changement de taxation. Néanmoins, il estime qu’une petite augmentation du taux de la flat tax ne provoquerait probablement pas une réduction significative des dividendes distribués.

publicité

Impôts sur les revenus du capital : En route vers une hausse

Comme l’Insee, d’autres centres de recherche économique en France ont observé un phénomène intéressant. Ils ont découvert que l’impôt sur le capital a principalement profité aux 5% des familles les plus riches. En effet, au début, le gouvernement avait des buts bien précis pour ce nouvel impôt. Il souhaitait encourager les gens à investir davantage en France. Cela incluait l’espoir de voir naître de nouvelles entreprises. Pourtant, les études menées dans ce domaine n’ont pas confirmé ces espoirs. 

publicité

Malgré des recherches approfondies, aucun lien direct n’a été trouvé entre cet impôt et une augmentation des investissements ou de la création d’entreprises. Arthur Guillouzouic est formel à ce sujet. Selon lui, même pour les entreprises qui existaient avant la mise en place du PFU, aucun impact positif sur leur développement n’a été détecté. Cette situation soulève des questions sur l’efficacité de cette mesure fiscale. Elle interroge sur son véritable bénéfice pour l’économie du pays, surtout en ce qui concerne le soutien aux entreprises et à l’innovation. La hausse des impôts sur les revenus du capital est-elle donc possible ? 

publicité

L’impôt sur le revenu épargné par cette augmentation

Le parti politique français MoDem a adopté une position ferme concernant le prélèvement forfaitaire unique. Cependant, il ne souhaite pas modifier le barème actuel de l’impôt sur le revenu. Ce barème a été réduit par la majorité présidentielle depuis le début de l’année 2020. Selon le MoDem, il est essentiel de se concentrer sur d’autres sujets. L’un d’eux est l’évaluation des différentes dépenses que l’État doit supporter. Le parti propose d’examiner attentivement toutes les exemptions fiscales disponibles. Ainsi, la hausse des impôts sur les revenus du capital n’est pas pour tout de suite. 

publicité

La députée Perrine Goulet souligne l’importance de cette démarche. Elle explique que le but est de préserver le modèle social français. Ce modèle est très précieux car il protège les personnes les plus vulnérables de la société. La parlementaire insiste sur l’importance de maintenir ce système de protection. Le débat sur le budget de l’État ne fait que débuter. Il promet d’être riche en discussions pour trouver le meilleur équilibre possible. L’objectif final est de faire en sorte que le système fiscal soit juste et efficace. Cela permettra de soutenir ceux qui en ont le plus besoin tout en gérant efficacement les finances publiques.

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .