Assurance-vie : Quelle est la limite d’âge pour souscrire à un contrat ?

Découvrez les avantages de souscrire un contrat d’assurance vie. Il n’y aucune limite concernant l’âge.

Assurance-vie : Quelle est la limite d’âge pour souscrire à un contrat ?

Les raisons pour lesquelles les gens ouvrent un contrat d’assurance vie sont nombreuses. Certains en ont besoin pour financer de nouveaux projets. D’autres préparent leur succession ou veulent subvenir aux besoins de leurs enfants. Mais une question reste encore sans réponse. Il s’agit de la limite d’âge pour souscrire une assurance vie ? C’est ce que nous allons vous faire savoir dans cet article. Nous allons aussi parler des autres avantages de l’assurance vie.

publicité

Assurance vie : la limite d’âge pour souscrire un contrat

Bonne nouvelle pour les français. Il n’y a pas de limite d’âge pour souscrire une assurance vie. Peu importe votre âge, il est possible d’ouvrir un contrat. Toutefois, il est important de comprendre que la fiscalité appliquée lors de la succession. Les versements avant et après 70 ans n’ont pas les mêmes règles.  D’abord, les versements effectués avant l’âge de 70 ans. Quand le souscripteur décède, chaque bénéficiaire peut profiter d’une exonération fiscale. La somme peut aller jusqu’à 152 500 euros. Elle concerne le capital ainsi que les intérêts. Les 700 000 euros suivants sont soumis à un taux de 20%. Il sera de 31,25% pour les montants supérieurs.

publicité

Ensuite, la situation évolue après 70 ans. La fiscalité ne s’applique que sur les versements, on ne prend pas en compte les intérêts générés. Une exonération fiscale s’applique sur les premiers 30 500 euros de versements. Il convient de noter que cet abattement fiscal n’est pas appliqué par bénéficiaire. Il concerne l’ensemble du capital des contrats d’assurance vie du souscripteur (qu’ils soient détenus chez le même assureur ou non). Les montants dépassant les 30 500 euros sont donc soumis au régime commun des droits de succession. Le taux d’imposition et l’abattement varient alors en fonction de la qualité du bénéficiaire. Toutefois, il est important de souligner que les moins-values subies peuvent réduire le montant taxable. Cela permet de diminuer l’impact fiscal en cas de perte sur les investissements.

publicité

Assurance vie : les avantages de souscrire un contrat à part la limite d’âge

Souscrire une assurance vie présente d’autres avantages à part l’absence de limite d’âge. Tout d’abord, cela permet de constituer une épargne à long terme. Donc, l’assurance vie aide à préparer sa retraite. Les fonds investis peuvent générer des intérêts et des gains en capital. Ainsi, elle permet de faire fructifier son patrimoine.

publicité

Ensuite, il n’y a pas de règles strictes sur les versements et les retraits. En effet, le montant que vous allez verser peut s’ajuster selon votre situation. Et en cas de besoin, il est possible de faire des retraits partiels ou totaux. Cette souplesse permet de s’adapter aux changements de situation. Les besoins des épargnants peuvent changer à tout moment.

publicité

Par ailleurs, un autre avantage de l’assurance vie réside dans sa dimension successorale. Elle offre la possibilité de transmettre un capital à des proches. De plus, les conditions fiscales sont avantageuses. Une exonération fiscale peut s’appliquer jusqu’à certaines limites. Cela permet de protéger et de transmettre son patrimoine à ses héritiers.

publicité

La diversité des contrats d’assurance vie

Au-delà de la limite d’âge, souscrire une assurance vie a aussi un autre avantage. Elle offre une protection en cas de décès prématuré. En effet, vos bénéficiaires ont une sécurité financière grâce au capital. Ainsi, cela leur permettra de faire face aux dépenses du quotidien. Ils pourront aussi rembourser des dettes ou financer des projets importants.

publicité

Il existe différents contrats d’assurance vie adaptés à chaque profil d’investisseurs. Parmi les options disponibles, on trouve les contrats en euros. Ils offrent une sécurité en garantissant le capital investi ainsi qu’un taux d’intérêt minimum. Les personnes qui recherchent une stabilité et une protection de leur épargne privilégient souvent ces contrats.

publicité

D’autre part, il y a les contrats d’assurance vie en unités de compte. Ils permettent d’investir dans une gamme plus large de supports. Notamment, des actions, des obligations ou des fonds communs de placement. Ces contrats offrent une plus grande possibilité de rendement. Toutefois, ils comportent un niveau de risque plus élevé.

Comment combiner les deux contrats ?

Vous pouvez aussi combiner les deux types de contrats. Pour cela, vous pouvez opter pour un contrat d’assurance vie multi-supports. Cette option permet de diversifier ses investissements. Une partie des fonds se trouve sur des supports en euros et une autre partie sur des unités de compte. Ainsi, cela vous offre une sécurité mais aussi un rendement élevé.

Cependant, il faut bien connaître chaque contrat d’assurance vie. Cela va vous aider à faire le bon choix selon vos besoins. Enfin, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la finance. Il peut donner des conseils personnalisés pour vous aider à prendre les bonnes décisions.

En conclusion, il n’y a pas de limite d’âge pour souscrire à un contrat d’assurance vie. Que vous ayez 20, 50 ou 75 ans, vous pouvez bénéficier des avantages de ce type de contrat. 

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.