Santé : Attention, la consommation de ces additifs alimentaires entraîne le risque de diabète de type 2

La consommation d’aliments ultra-transformés est courante, mais quels sont les réels dangers pour notre santé ? Plongeons dans les effets des additifs présents dans ces produits sur notre organisme.

Santé Attention, la consommation de ces additifs alimentaires entraîne le risque de diabète de type 2

Les additifs émulsifiants dans les aliments ont été récemment étudiés pour leurs effets sur la santé. Apprenez-en plus sur le lien potentiel de ces additifs alimentaires avec le diabète de type 2.

Les dangers des aliments ultra-transformés sur la santé

Il est bien connu que les aliments ultra-transformés peuvent avoir des effets néfastes sur la santé. Ces aliments, bien que souvent séduisants, peuvent augmenter les risques de divers problèmes de santé. Selon des études récentes, leur consommation régulière pourrait conduire à des maladies cardiovasculaires, des intolérances alimentaires, des cancers et même des troubles de santé mentale. Le site MangerBouger.fr souligne que ces aliments ont subi de nombreuses transformations et contiennent de nombreux additifs. D’ailleurs, ces additifs alimentaire augmentent les risques de diabète de type 2.

Les additifs émulsifiants et le diabète de type 2

Une étude récente publiée dans la revue Lancet Diabetes & Endocrinology s’est penchée sur l’impact des additifs émulsifiants alimentaires sur le risque de diabète de type 2. Ces additifs sont utilisés pour mélanger des substances qui se séparent naturellement. Les chercheurs ont examiné les données de plus de 104 100 adultes pendant 14 ans pour évaluer leur consommation d’additifs émulsifiants.

Additifs alimentaires :  risque de diabète type 2 élevé ! 

Sur les participants étudiés, 1 056 ont développé un diabète de type 2. Les résultats montrent une corrélation entre certains additifs et un risque accru de diabète. Voici les émulsifiants concernés ! Les carraghénanes (E407) augmentent le risque de 3% pour chaque 100 mg par jour. Ensuite, le phosphate tripotassique (E340) augmente le risque de 15% pour chaque 500 mg par jour. Puis, les esters d’acide cétyltartrique de monoglycérides et de diglycérides d’acides gras (E472e) augmentent le risque de 4% pour chaque 100 mg par jour. Ensuite, le citrate de sodium (E331) augmente le risque de 4% pour chaque 500 mg par jour. Puis, la gomme de guar (E412) augmente le risque de 11% pour chaque 500 mg par jour.

Ensuite, la gomme arabique (E414) augmente le risque de 3% pour chaque 1000 mg par jour. Et, la gomme xanthane (E415) augmente le risque de 8% pour chaque 500 mg par jour. Donc, certains additifs alimentaires pourraient faire augmenter le risque de diabète de type 2.

La nécessité de réévaluer l’utilisation des additifs

Bien que ces découvertes soient préoccupantes, elles nécessitent encore des recherches supplémentaires. Les scientifiques insistent sur l’importance de mieux comprendre pourquoi ces additifs sont liés au diabète de type 2. Ils recommandent de reproduire ces études dans d’autres régions du monde. De plus, des études expérimentales sont nécessaires pour approfondir ces résultats. Mathilde Touvier et Bernard Srour, les principaux auteurs de l’étude, soulignent la nécessité d’une réglementation plus stricte. Ils estiment que cela pourrait mieux protéger les consommateurs contre les dangers potentiels des additifs alimentaires.

 

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.