Attention, cette nouvelle taxe de 20 euros pourrait être appliquée à votre prochain smartphone !

Attention, le gouvernement voudrait mettre en place un nouveau « bonus-malus ». Et cela pourrait faire augmenter le prix de votre prochain smartphone et des autres appareils que vous achetez.

Attention, cette nouvelle taxe de 20 euros pourrait être appliquée à votre prochain smartphone !

C’est une nouvelle qui ne va pas faire l’unanimité. Un malus sera appliqué au téléphone difficile à réparer. Voici tous les détails.

publicité

Malus sur les téléphones difficiles à réparer : que sait-on à ce propos ?

Force est de reconnaître que les smartphones font désormais partie des éléments dont on a le plus besoin. Cela nous permet de rester en contact avec nos proches qui vivent loin. Mais ce n’est pas tout puisque c’est également un appareil dont on peut se servir pour le travail. Aussi, le smartphone nous permet d’avoir un accès facile sur les différents réseaux sociaux qui existent dans le monde, comme Instagram, Twitter ou encore Facebook.

publicité

Seulement voilà, au fur et à mesure que le temps passe, les prix des smartphones ne cessent d’augmenter. Et comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement tend à mettre en place un dispositif qui pourrait encore plus faire augmenter ces tarifs.

publicité

En effet, il se pourrait que prochainement, un malus écologique soit appliqué sur votre prochain smartphone. Et celui-ci pourrait être mis en place cette année même. Pour en savoir plus à ce propos, rendez-vous dans la suite de l’article.

publicité

À combien sera ce malus sur les téléphones difficiles à réparer ?

À titre informatif, ce fameux malus écologique qui pourrait prochainement être appliqué aux téléphones pourrait être lancé dès le mois de juillet 2024. Et celui-ci sera à hauteur de 20 euros, s’il s’agit d’un smartphone difficile à réparer.

publicité

En revanche, si on peut facilement réparer le téléphone qu’on achète, alors on aura droit à 40 euros de bonus. En d’autres termes, un bonus est attribué aux personnes achetant des téléphones facile à réparer.

publicité

Par ailleurs, sachez que ce malus et ce bonus s’applique aussi à d’autres appareils. Dans le détail, le « bonus-malus » concerne les ordinateurs, les lave-vaisselle mais aussi le lave-linge. De même, ceux qui achètent des téléviseurs peuvent être également touchés par cette mesure.

publicité

Pour l’heure, d’autres appareils sont aussi à l’étude, c’est le cas des aspirateurs, des tondeuses à gazon ainsi que des nettoyeurs à haute pression. Pour ces derniers, le malus pourrait être à 10 euros et le bonus, à 20 euros.

publicité

Comment savoir si l’appareil est facile ou difficile à réparer ?

Pour savoir si l’appareil est facile ou non à réparer, le gouvernement souhaite se baser sur l’indice de réparabilité. Ainsi, c’est en fonction de cet élément que le malus ou le bonus sera appliqué.

Notons que l’indice de réparabilité peut être remarqué sur tous les composants électroniques depuis 2021. Néanmoins, il reste à titre indicatif, jusqu’à présent. Ainsi, si cette mesure tenait à être appliquée, cet élément pourrait donc avoir plus d’importance d’ici quelque temps.

Dans le projet de texte, le gouvernement a établi certaines limites. S’il s’agit d’un smartphone ou autres appareils avec un indice de réparabilité de supérieur de 6,9/10, aucun malus n’est appliqué. En revanche, l’indice est fixé à 8,2 minimum pour les appareils faciles à réparer. Et entre les deux, rien ne change.

Concrètement, aucun des 5 smartphones qui connaissent le plus de succès sur le territoire français n’est concerné par ce « bonus-malus ». À noter que les smartphones avec un indice de réparabilité de 8,2/10 et plus sont rares de nos jours. Et les iPhone ni le Galaxy S de Samsung n’en font pas partie.

Quels peuvent être les impacts de cette nouvelle mesure ?

Bien que pour l’heure, cette nouvelle mesure n’a pas encore été adoptée, il n’empêche qu’elle peut déjà préoccuper les utilisateurs de smartphones. Les plus impactés par ce « bonus-malus » restent les consommateurs dont le pouvoir d’achat est faible.

Pour cause, ils pourraient ne pas avoir les moyens de s’offrir les smartphones les plus faciles à réparer. Par conséquent, ils seraient donc contraints de payer les 20 euros de malus. Ce qui va encore plus augmenter leurs dépenses, en ce temps de crise.

Les consommateurs les plus aisés, en revanche, seront moins impactés par cette mesure. Pour cause, ils pourront acheter des smartphones considérés comme faciles à réparer. Ainsi, ils ne sont donc pas concernés par le malus de 20 euros. Et d’ailleurs, ils peuvent bénéficier du bonus de 40 euros.

Et cette même mesure s’applique pour les autres appareils comme les ordinateurs, les lave-linge et autres. Préparez-vous donc car il se peut que les tarifs de ces appareils augmentent d’ici quelque temps. Et ce, en raison de ce « bonus-malus » que le gouvernement tend à mettre en place.

Écris par Christine