Attention, des faux billets de 50 euros sont en circulation en France, l’alerte est lancée

La gendarmerie appelle à la vigilance les Français contre la circulation de faux billets dans l’Hexagone. Un commerçant en a déjà été victime et a raconté la technique de ces escrocs. Les détails.

Attention, des faux billets de 50 euros sont en circulation en France, l’alerte est lancée

La gendarmerie a tenu à mettre en garde les Français contre la circulation de faux billets de 50 euros en France. Il faut faire attention.

publicité

Attention, de faux billets de 50 euros sont en circulation en France !

En France, on constate que le nombre d’arnaques ne cessent de s’accroître. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les escrocs ne manquent jamais d’imagination pour procéder à leurs petits jeux. C’est pour cette raison, qu’il faut faire attention à tout moment et se tenir au courant de toutes sortes d’arnaques présentes sur le territoire français.

publicité

De plus, ces arnaques peuvent arriver à tout le monde, que vous soyez jeune, adulte ou des personnes âgées. D’ailleurs, une toute autre forme d’arnaque se répand actuellement dans l’Hexagone. Concrètement, cette escroquerie est présente dans les Hautes-Pyrénées, notamment dans le secteur de Bagnères-de-Bigorre. Il s’agit de l’arnaque aux faux billets.

publicité

Face à cette arnaque, la gendarmerie n’est pas restée sans rien faire et a alerté les Français sur la circulation de ces faux billets. D’ailleurs un commerçant en a fait l’expérience et a raconté en détail ce qui s’est passé au moment et comment il a obtenu ces billets.

publicité

Voici la technique de ces escrocs

C’est sur Facebook que le commerçant a partagé son expérience dans une publication postée le 22 décembre dernier, soit quelques jours seulement avant Noël. En premier lieu, un individu est venu dans le tabac où travaillait ce commerçant et a acheté un « bon de recharge PCS », comme l’a révélé le capitaine Christophe Pujol, commandant en second de la compagnie de gendarmerie de Bagnères-de-Bigorre.

publicité

Une fois le produit obtenu, cet individu a donné 150 euros au commerçant, soit trois billets de 50 euros. Un quart d’heure plus tard, d’après le capitaine, une autre personne est venue sur le même pour faire le même achat. Le commerçant n’a pas encore constaté de chose anormale. Ce n’est qu’en faisant la caisse qu’il a pu remarquer que les billets que ces individus lui ont donnés étaient des faux.

publicité

Le capitaine précise notamment qu’il existe « deux modes opératoires » mis en place par les escrocs. Il s’agit des « faux billets qui proviennent du monde du cinéma », qu’on peut trouver facilement sur Amazon et qui sont aussi très faciles à repérer, « et les vrais faux billets, ce qui était le cas en l’espèce ».

publicité

Comment faire pour éviter ces faux billets de 50 euros ?

Face à cette arnaque, la gendarmerie qui dispose de son propre réseau a tenu à lancer une alerte à ce propos. Ce réseau est baptisé « Vigicommerce ». D’un autre côté, la présidente de l’association des commerçants de Bagnères dispose également d’un réseau. D’ailleurs, une tentative a été arrêtée du côté de Tarbes.

publicité

En outre, il faut faire attention face à la circulation de ces faux billets. Pour ce faire, il y a certains gestes à adopter. L’une des meilleures solutions pour les éviter est de procéder à certaines vérifications. Car comme l’a révélé Christophe Pujol, il existe « une douzaine de signes de sécurité » pour vérifier les billets.

Par exemple, si on fait un test à la lumière bleue, il se peut que les ultraviolets montrent « une figure sur la bande blanche sur le côté gauche ». De même, il n’est pas rare qu’un « fil sur le tiers gauche » soit intégré dans l’épaisseur du billet.

« Ça, c’est très compliqué à contrefaire », selon le capitaine.

Enfin, il faut aussi vérifier le chiffre 50 indiqué sur le billet. Celui est en vert « mais scintille quand on incline le billet ».

Que doit-on faire si on est en possession de ces billets ?

Ne restez surtout pas sans rien faire si vous disposez d’un faux billet dans votre poche ou portefeuille. Au contraire, rendez-vous immédiatement chez la Banque de France et signalez les responsables concernant la présence de ces faux billets.

Si vous ne faites rien, vous risquez d’avoir un gros problème avec la police. En effet, comme l’a révélé Christophe Pujol, une personne qui a en sa possession un faux billet pourrait être reconnue « coupable d’usage de fausse monnaie, un délit pénal », s’il n’agit pas.

C’est pour cette raison qu’on doit prendre certaines mesures. Dans le cas où vous êtes victime d’une escroquerie ou qu’en détenez un avec vous, il est donc préférable de ne pas l’écouler. Remettez-le le plus vite possible chez la Banque de France.

Écris par Christine