ATTENTION Impôts 2023 : comment calculer et déduire les frais réels lors de la déclaration de revenus ?

Si vous pensez avoir dépassé le plafond de l’abattement forfaitaire de 10%, pensez aux frais réels. Dans cet article, nous vous révélons tout ce que vous devez savoir à ce sujet, que ce soit le calcul ou la déduction.

ATTENTION Impôts 2023 : comment calculer et déduire les frais réels lors de la déclaration de revenus ?

Si vous avez dépassé le plafond de l’abattement forfaitaire de 10%, vous pouvez utiliser les frais réels. On vous explique tout sur ce sujet.

Frais réels : comment fait-on le calcul ?

Depuis le mois d’avril dernier, les Français peuvent remplir leur déclaration d’impôt. Si vous pensez avoir dépassé le plafond de l’abattement forfaitaire de 10 % qui s’élève à 13 522 euros pour vos frais professionnels, vous disposez des frais réels. Ces derniers regroupent l’ensemble des dépenses d’un salarié pour son activité professionnelle. Ces dépenses peuvent être liées au repas, les trajets quotidiens et beaucoup d’autres encore.

La somme des frais réels doit se trouver sur les cases 1AK et 1AD de la déclaration d’impôt. Bien évidemment, il faut se munir de justificatifs pour pouvoir profiter de ces frais réels. Pour le calculer, on va prendre l’exemple de vos frais kilométriques. Si vous avez une voiture d’une puissance fiscale de 4CV et que chaque année, vous parcourez 15 000 kilomètres pour aller au travail, le calcul se fait comme tel : 15 000 x 0,340 : 5 100 euros. On ajoute à cette somme un montant bonus de 1 330 euros. Au total, une somme de 6 430 euros sera donc déduite de vos revenus 2022.

Les frais déductibles lors de la déclaration d’impôts ?

En réalité, il existe plusieurs frais réels déductibles durant la déclaration de ses impôts. En plus du repas et des trajets, on peut aussi déduire les frais des vêtements spéciaux, de la documentation professionnelle, les cotisations destinées aux syndicats et aux comités d’entreprises. 

De même, les frais de formation sont aussi déductibles tout comme les locaux et équipements professionnels. La seule condition, c’est que ces frais doivent être liés à votre activité professionnelle.

Il est notamment important de comprendre que les frais que vous pensez être évidents peuvent ne pas l’être aux yeux du fisc. C’est d’ailleurs l’un des problèmes qu’on rencontre lorsqu’on choisit d’avoir recours au frais recours. Quelques fois, il peut être également difficile de rassembler tous les justificatifs des frais professionnels que l’administration vous demande.

La meilleure solution selon Frédéric Douet, professeur de droit fiscal à l’université de Rouen Normandie, c’est « d’avoir une sorte de livre journal ». On y trouvera toutes les dépenses du contribuable.

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.