Aucune APL ni allocation familiale ne sera versée à cette catégorie de personnes vivant en France 

Le paysage des aides sociales en France est en évolution avec un amendement récent du Sénat. Découvrez tout ce qu’il faut savoir !

Aucune APL ni allocation familiale ne sera versée à cette catégorie de personnes vivant en France 

La scène politique en France est agitée par un amendement sur les aides sociales controversé touchant les étrangers résidant dans le pays depuis moins de cinq ans. Alors que le ministère de l’Intérieur soutient la mesure, la gauche exprime son opposition. Explorez les enjeux de cette réforme et les réactions politiques qui façonnent le débat actuel.

publicité

Amendement des aides sociales pour les étrangers en France !

Le 7 novembre 2023, une décision importante a été prise par le Sénat ! Et, cette décision pourrait vraiment changer la vie de personnes qui ne sont pas nées en France et qui y vivent depuis moins de 5 ans. Ils sont ce qu’on appelle des étrangers. L’idée principale de cette décision, que l’on appelle un amendement, est de retirer certaines choses importantes que ces étrangers peuvent recevoir. Par exemple, les « Aides Personnalisées au Logement » qui aide les gens à avoir un endroit où vivre. Il y a aussi Allocations Familiales » qui aide les familles à avoir de l’argent pour leurs enfants. Et il y a une autre aide pour les personnes qui ont des difficultés physiques, « Prestation de Compensation du Handicap ».

publicité

Si cette décision est mise en pratique, cela signifie que ces étrangers ne pourront plus recevoir ces aides cruciales. Cela peut rendre leur vie plus difficile. Il est important de comprendre que derrière ces décisions, il y a des gens, des familles qui pourraient être touchés. Ces aides les aident à vivre plus facilement, et retirer cela peut rendre leur quotidien plus compliqué. C’est quelque chose qui affecte réellement la vie des gens ! Et il est essentiel de réfléchir à comment cela peut les impacter. Donc, il est logique de voir les gens paniquer après l’annonce de l’amendement concernant les aides sociales en France des étrangers !

publicité

Les détails de l’amendement concernant les aides sociales pour les étrangers en France !

Une proposition de changement appelée « amendement, » soumise par un groupe qui s’occupe des lois, a été discutée dans le cadre d’un projet de loi appelé « Immigration et Intégration. » Cette proposition vise particulièrement les personnes qui ne sont pas originaires des pays de l’Union Européenne. C’est une règle qui pourrait être ajoutée à d’autres nouvelles règles ! comme celle qui a récemment changé l’Aide Médicale d’État (AME) pour une Aide Médicale d’Urgence. Il est essentiel de comprendre que ces modifications législatives peuvent avoir des effets sur la vie quotidienne des personnes qui ne sont pas nées en France mais y vivent maintenant. Les personnes concernées par cet amendement pourraient être confrontées à des défis supplémentaires ! En ce qui concerne l’accès à des aides sociales importantes, même si elles ne contribuent pas directement à ces aides. De plus, cela peut également toucher leur situation de résidence.

publicité

En d’autres termes, ces règles qui sont discutées ne sont pas seulement des idées abstraites ! Mais elles ont un impact réel sur des personnes, sur leur vie quotidienne et sur la façon dont elles vivent dans ce pays. Les changements dans les règles soulèvent des questions importantes sur la manière dont les gens peuvent obtenir de l’aide sociale et sur les conditions qu’ils doivent remplir pour pouvoir rester ici. C’est un sujet sérieux qui nécessite une réflexion approfondie sur les conséquences pour les personnes concernées.

publicité

Condition de résidence et prestations sociales

La préoccupation principale des allocataires est de savoir si ces nouvelles règles vont conditionner l’accès aux aides sociales non contributives à une résidence stable et régulière de cinq ans en France. En effet, selon l’amendement, la résidence permanente dans le pays devient une condition pour bénéficier de ces prestations sociales. Toutefois, il est important de noter que des séjours à l’étranger ne sont pas exclus, tant qu’ils n’excèdent pas trois mois par année civile. Au-delà de cette période, les allocataires peuvent toujours toucher leurs prestations pour les mois complets passés en France.

publicité

La « résidence stable et effective » ne doit pas être confondue avec le statut « sans domicile stable ou fixe, » une distinction cruciale que le Fisc prend en compte. Ceci soulève des interrogations sur la définition précise de ces termes et sur la manière dont ils seront appliqués dans la réalité. En tout cas, l’amendement concernant les aides sociales en France inquiète les étrangers !

publicité

Réactions et oppositions politiques

L’amendement suscite des réactions divergentes au sein de la classe politique française. La gauche, représentée par des figures telles que Laurence Rossignol, sénatrice socialiste du Val-de-Marne, s’y oppose vigoureusement. Alors que le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, soutient cette mesure. Rossignol souligne les conséquences potentiellement graves de cette mesure ! Déplorant le décalage des allocations familiales pour des personnes en situation régulière, travaillant et contribuant aux cotisations Urssaf. Elle met en lumière la possibilité de créer un impact négatif sur la vie des enfants issus de ces familles.

publicité

En conclusion, cet amendement des aides sociales pour les étrangers en France affecte particulièrement les étrangers non ressortissants de l’UE ! Remettant en question l’accès aux prestations sociales non contributives telles que l’APL, la PCH, et les AF. La bataille politique autour de cette mesure souligne les implications sociales et humanitaires qui en découlent ! En fait, cela met en lumière la nécessité d’un équilibre entre les préoccupations migratoires et les droits sociaux fondamentaux. La définition claire des termes clés et la manière dont ces règles seront mises en œuvre joueront un rôle crucial dans la compréhension ! Mais aussi dans  l’acceptation de cet amendement par la population.

 

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.