Avec ce nouveau dispositif, il est impossible de freiner juste avant un radar

Des caméras spéciales près des radars surveillent comment les voitures ralentissent soudainement pour éviter d’être photographiées. Cela aide à sécuriser les routes.

Avec ce nouveau dispositif, il est impossible de freiner juste avant un radar

Les autorités en Espagne et au Royaume-Uni ont récemment placé des caméras près des radars pour contrôler le freinage brusque. Ces nouvelles caméras sont installées pour surveiller les véhicules qui ralentissent subitement près des radars. Cela se fait afin de réduire les comportements dangereux sur la route. Une manœuvre qui est souvent utilisée par les chauffards pour éviter les amendes liées aux excès de vitesse.

publicité

Des caméras près des radars pour contrôler le freinage brusque : un emplacement spécifique

Les autorités espagnoles et britanniques ont installé des caméras à proximité des radars pour contrôler le freinage brusque. En effet, l’objectif est d’éviter les ralentissements soudains avant les contrôles routiers. Cette nouvelle initiative vise à promouvoir une conduite plus sûre sur les routes. Ainsi, ce dispositif évite les comportements risqués pour les automobilistes. Les caméras ont pour mission de détecter ceux qui tentent de réduire leur vitesse juste avant les zones de contrôle. Selon les informations rapportées par Auto Plus, cette méthode a été adoptée pour décourager les réactions impulsives et inciter à une conduite plus constante. Ainsi, les autorités espèrent renforcer la sécurité routière en décourageant les manœuvres de freinage brusque à l’approche des radars.

publicité

Si ce système est jugé efficace, il pourrait être utilisé en France. En effet, beaucoup de conducteurs français ont des comportements risqués près des radars. Certains ralentissent par précaution, même s’ils respectent déjà la vitesse. D’autres freinent brusquement juste devant le radar. Cela peut être dangereux, surtout quand il y a beaucoup de voitures sur la route. Ces manœuvres parfois précipitées peuvent même causer des accidents. C’est pourquoi les autorités cherchent des moyens pour encourager une conduite plus sûre. Si cette nouvelle méthode de mise en place des caméras près des radars pour contrôler le freinage brusque est adoptée. Elle pourrait aider à prévenir ces comportements dangereux. Ainsi, elle va améliorer la sécurité sur les routes françaises.

publicité

Des caméras près des radars qui visent à contrôler le freinage brusque des conducteurs

Le Royaume-Uni adopte une approche pour réduire les arrêts brusques près des radars, similaire à celle de l’Espagne. Les autorités espagnoles ont déjà placé des caméras avant et après les radars. Les premières surveillent les freinages soudains, les secondes, les accélérations après le radar. En cas d’infraction, une amende est envoyée au conducteur. Ce système vise à dissuader les mauvaises pratiques. C’est une leçon que le Royaume-Uni cherche à suivre pour améliorer la sécurité routière. Les conducteurs doivent être prudents et respecter les règles. Si le test est concluant. Cette méthode de placement des caméras près des radars pour contrôler le freinage brusque des conducteurs pourrait être adoptée en France. Cela serait une nouvelle mesure pour encourager une conduite plus sûre sur les routes françaises. Les conducteurs doivent être conscients des risques pour éviter les accidents.

publicité

Les sanctions liées aux excès de vitesse

Pour l’année à venir, les règles concernant les excès de vitesse demeurent inchangées. Si vous dépassez entre 5 et 19 km/h au-dessus des limites autorisées. Une perte d’un point sur le permis de conduire est prévue. En cas d’excès sur des routes limitées à 50 km/h, l’amende sera de 68 euros. Tandis que sur les autres voies, elle s’élèvera à 135 euros. Malgré l’installation de nouvelles caméras près des radars pour contrôler le freinage brusque, les sanctions pour excès de vitesse restent constantes. Il est crucial de rester vigilant à sa vitesse en conduisant, car tout dépassement peut entraîner des conséquences sur le permis de conduire.

publicité

Si vous dépassez de 20 à 29 km/h la limite de vitesse. Cela vous coûtera 2 points sur votre permis ainsi qu’une amende de 135 euros. Pour des excès allant de 30 à 39 km/h ou de 40 à 49 km/h, l’amende reste la même. Mais les points retirés varient. De plus, vous devrez suivre une formation pour mieux comprendre. Et, vous risquez une suspension de 3 ans de votre permis. En cas d’excès de vitesse de plus de 50 km/h, l’amende monte à 1 500 euros. Ainsi, vous perdez 6 points sur votre permis. Il est crucial de respecter les limitations de vitesse pour éviter les amendes, la perte de points et même la suspension du permis.

publicité

Un dispositif admiré par l’association 40 millions d’automobilistes

Dans une déclaration publiée en avril dernier, l’association « 40 millions d’automobilistes » a salué un « progrès important pour les conducteurs ». Actuellement, elle plaide pour la suppression des amendes pour ces petits excès de vitesse. En revanche, Pierre Lagache, vice-président de la Ligue contre la violence routière, considère cela comme un « pas en arrière ». Il pense que cela encourage des comportements moins prudents. Ainsi, cela pourrait augmenter le nombre d’accidents mortels sur les routes. En 2022, 3 260 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la route. C’est un chiffre presque équivalent à celui de 2019. Cette situation inquiète les défenseurs de la sécurité routière. Ils redoutent un relâchement des comportements des conducteurs et craignent une hausse des accidents graves sur les routes.

publicité

Écris par Inès Denne