Banque : Qui sont les plus touchés par l’augmentation des frais bancaires en 2024 ?

Les frais bancaires ont connu une augmentation en 2024. Cela a eu un impact sur les différents consommateurs.

Banque : Qui sont les plus touchés par l'augmentation des frais bancaires en 2024 ?

En 2024, les frais bancaires ont connu une augmentation importante. Ce changement impacte les consommateurs français. Selon l’association CLCV, tous les frais ont augmenté. En moyenne, ils sont de 2,5% à 3% à partir du 1er janvier. Notamment, les frais de tenue de compte, les frais de carte bancaire. Elle touche principalement les « petits consommateurs ». Mais les consommateurs moyens aussi sont touchés. Les frais bancaires ont atteint respectivement 66,23 euros et 147,80 euros pour ces catégories. Toutefois, elle impacte aussi les « gros consommateurs ». Ils ont connu une hausse de 2,52% portant leurs frais à 207,65 euros en 2024.

publicité

Frais bancaires : une augmentation importante en 2024

Cette augmentation des frais bancaires touche en particulier les « petits consommateurs« . Ils bénéficient de services bancaires de base. Par exemple, la tenue de compte et les cartes de débit immédiat. Leurs frais ont augmenté de 2,97%, atteignant 66,23 euros en 2024. Pour ces consommateurs, cette hausse représente une charge financière en plus. Cela réduit davantage leur pouvoir d’achat. Toutefois, les ménages à faibles revenus peuvent avoir du mal à les assurer. Cela renforce encore plus les inégalités économiques.

publicité

Pour les consommateurs moyens, ils obtiennent les mêmes avantages que les petits. Toutefois, leurs services sont un peu plus étendus. La hausse représente 3%. Ainsi, leurs frais bancaires peuvent atteindre 147,80 euros en 2024. Une partie importante de leur budget sera allouée aux frais bancaires. Ainsi, leurs capacités financières seront limitées.

publicité

Impact sur les gros consommateurs et les opérations en agence

Cette augmentation concerne aussi les « gros consommateurs« . Ils bénéficient de services bancaires plus avancés. Il y a les cartes Gold ou Premier. Leurs frais ont augmenté de 2,52%, atteignant 207,65 euros en 2024. De plus, les banques se concentrent sur des frais plus élevés pour les opérations réalisées en agence. Toutefois, certaines personnes ne peuvent pas effectuer leurs opérations en ligne. Cela peut donc les pénaliser. 

publicité

Certaines banques ont apporté des changements. Ils concernent les règles concernant les retraits aux distributeurs automatiques de billets. L’association CLCV souligne ce point. Ces changements ont un impact négatif sur les consommateurs. Elles doivent effectuer des retraits fréquents. Certains n’ont pas accès à un distributeur de leur banque. Cela peut entraîner des frais supplémentaires. Donc, il faut bien gérer pour réussir à s’adapter aux opérations bancaires pour ces consommateurs. 

publicité

Les frais d’incidents bancaires

Les frais d’incidents bancaires ne sont pas inclus dans le calcul des montants moyens. Par exemple, les commissions d’intervention et les frais de rejet de chèque. Cependant, selon le comparateur Panorabanques, ces frais représentent en moyenne un tiers des frais bancaires totaux. Ainsi, leur impact sur les dépenses des consommateurs peut être important. Par exemple, le plafond légal de la commission d’intervention est de 8 euros. Les frais de rejet de chèque peuvent atteindre 50 euros. Cela pour un chèque de plus de 50 euros. Ces différents frais ajoutent une pression financière de plus aux consommateurs. Ils peuvent avoir du mal à gérer leur compte bancaire.

publicité

Les frais de tenue de compte sont la principale raison des augmentations. En effet, ils ont atteint le pourcentage de 3%. Cela a entraîné une augmentation des frais bancaires. De plus, le coût des cartes bancaires a également contribué à cette augmentation. Il y aussi les tarifs des packages bancaires. Selon les banques, les coûts liés à la fourniture de services ont augmenté. En plus, ceux liés à la gestion de compte aussi. Cependant, beaucoup s’interrogent sur la transparence des frais.  

publicité

Distributeurs automatiques : une évolution importante

Les distributeurs automatiques de billets ont diminué. Il y a eu une baisse de 12%. Un chiffre enregistré entre 2018 et 2022. C’est la Fédération bancaire française qui le donne. De nombreux consommateurs peuvent avoir un accès limité aux services bancaires. En particulier, ceux qui n’ont pas accès à un distributeur de leur banque. Elles peuvent être contraintes de retirer de l’argent dans d’autres réseaux, ce qui entraîne des frais supplémentaires. Les augmentations des frais bancaires en 2024 peuvent avoir des conséquences. Elles sont particulièrement graves pour les consommateurs vulnérables. La hausse touche surtout les personnes vulnérables.

publicité

Les solutions pour faire face aux augmentations des frais bancaires en 2024

Les conséquences de l’augmentation des frais bancaires sont importantes. Mais, les consommateurs ont plusieurs options pour les atténuer. D’abord, il faut comparer les offres de plusieurs banques. Comme cela, vous allez trouver celles qui offrent des frais avantageux. Les consommateurs peuvent également envisager de négocier avec leur banque. Ils peuvent obtenir des conditions tarifaires plus favorables. De plus, l’utilisation des services bancaires en ligne. Cette option peut permettre de réduire les frais liés aux opérations en agence. A vous de bien utiliser ces solutions.

Écris par Inès Denne