Banque : victime d’un bug, les distributeurs de billets délivrent de l’argent sans compter, les clients en profitent et retirent…37 millions d’euros

En Ethiopie, les distributeurs automatiques de billets ont eu un problème. Les gens ont dû attendre longtemps.

Banque victime d’un bug, les distributeurs de billets délivrent de l’argent sans compter, les clients en profitent et retirent…37 millions d’euros

Une banque en Éthiopie essaie de récupérer environ 37 millions d’euros perdus à la suite de retraits massifs. Pendant quelques heures, de nombreuses personnes ont fait la queue. Les clients étaient frustrés à cause de cette situation. Les files d’attente étaient longues. La banque en Ethiopie a eu du mal à gérer ce bug des distributeurs. En fin de compte, l’incident a causé beaucoup de confusion.

publicité

Bug des distributeurs de la banque en Ethiopie : des retraits incontrôlés

En Ethiopie, les gens ont un revenu mensuel de seulement 85 dollars. Mais, un problème technique a touché la Commercial Bank of Ethiopia (CBE) le week-end dernier. Cette banque est la plus grande du pays. Certains clients ont eu de la chance pendant quelques heures. Ils ont pu retirer plus d’argent que ce qu’ils avaient sur leur compte bancaire. Cependant, la banque essaie maintenant de récupérer l’argent qui a été retiré en trop. Ce bug des distributeurs de banque en Ethiopie a causé beaucoup de confusion. Beaucoup se demandent ce qui s’est passé et s’ils vont être affectés par cette situation. Cela souligne également l’importance de la sécurité des systèmes bancaires pour éviter de tels problèmes à l’avenir. Les habitants espèrent que tout sera résolu rapidement.

publicité

La nouvelle sur ce problème technique a vite circulé parmi les étudiants des universités via les messages et les appels. Cela a entraîné de longues files d’attente devant les distributeurs automatiques le samedi matin. Un étudiant de Jimma a partagé son expérience avec la BBC. Il a dit qu’il « n’arrivait pas à croire que c’était vrai » quand ses amis lui ont dit qu’ils pouvaient retirer beaucoup d’argent. Cette nouvelle a créé beaucoup d’excitation et de curiosité parmi les étudiants. En effet, ils voulaient vérifier par eux-mêmes si cette opportunité était réelle. Certains étaient sceptiques au début. Cependant, quand ils ont vu les files d’attente devant les distributeurs automatiques. Ils ont compris que cela pourrait être vrai et ont essayé leur chance.

publicité

Une grosse somme perdue

À cause de ce problème, toutes les banques en Éthiopie ont dû fermer pendant un moment. C’était pour régler le souci technique, donc personne ne pouvait retirer d’argent pendant ce temps. Les gens ont dû attendre que les banques redeviennent opérationnelles avant de pouvoir effectuer leurs transactions habituelles. Pendant ce bug des distributeurs de banque en Ethiopie, beaucoup de personnes ont été contrariées. Certaines personnes ont peut-être dû reporter leurs achats ou leurs paiements jusqu’à ce que les banques puissent rouvrir. Cela a également causé des désagréments pour ceux qui avaient prévu de payer des factures. Heureusement, le problème a été résolu. Les services bancaires sont redevenus normaux. Les gens ont pu reprendre leurs activités bancaires comme d’habitude.

publicité

La banque n’a pas donné de détails sur la somme retirée lors de ce bug des distributeurs de la banque en Ethiopie. Mais les nouvelles locales ont dit qu’il y avait eu des retraits massifs. Les médias rapportent que plus de 2,4 milliards de birrs éthiopiens ont été retirés ou transférés. Lors d’une conférence de presse, le président de la banque a expliqué que près d’un demi-million de transactions avaient été effectuées. Il a ajouté que beaucoup d’argent avait été retiré par des étudiants. Les gens ont été surpris par cette situation. Certains ont peut-être retiré plus d’argent qu’ils ne l’avaient prévu. Cela a pu causer des problèmes à la banque et aux clients. Les autorités bancaires ont dû agir rapidement pour résoudre ce problème. Les clients ont probablement été impatients de savoir quand ils pourraient à nouveau utiliser leurs comptes normalement.

publicité

Le rapport du patron de la banque

En tout, près de 490 000 opérations auraient été réalisées avant que le problème ne soit découvert. Le directeur de la banque a indiqué que les pertes restent limitées par rapport à la valeur totale des biens de la banque. Cela signifie que la banque n’a pas perdu une grande partie de son argent. C’est une bonne nouvelle pour les clients de la banque et pour l’ensemble de la communauté. Il est important que les banques puissent gérer ces situations de manière efficace afin de protéger l’argent de leurs clients. Plus de 38 millions de personnes ont un compte dans cette banque. Cela montre à quel point elle est importante pour la population éthiopienne. Ainsi, les gens comptent sur elle pour garder leur argent en sécurité quand ils en ont besoin.

publicité

Banque en Ethiopie : la raison de ce bug de distributeurs

Qu’a-t-il pu se passer ? Ce problème a été déclenché par une mise à jour et une inspection de routine du système. En collaboration avec la police, la banque CBE s’efforce de récupérer l’argent perdu. Ils ont promis de ne pas engager de poursuites contre les étudiants qui ont retiré de l’argent qui ne leur appartenait pas. A condition qu’ils le restituent d’ici la fin de la semaine. Cependant, ceux qui ne le feront pas pourraient faire face à des poursuites judiciaires. Cette affaire montre l’importance pour les gens de faire ce qui est juste, même dans des situations difficiles. C’est une leçon sur l’éthique et la responsabilité.

publicité

Malgré les avertissements, certains étudiants pourraient choisir de rendre l’argent. Mais tous ne semblent pas prêts à le faire volontairement. Un étudiant de l’université d’Addis-Abeba a partagé avec la BBC qu’il n’a vu personne restituer l’argent. Pour ceux qui n’ont pas retiré d’argent en surplus, aucune crainte à avoir.  Ainsi, leurs comptes sont demeurés intacts, a assuré le président de la CBE. Cette situation soulève des questions sur la responsabilité et la morale. Cela montre aussi comment les médias sociaux peuvent influencer les décisions des gens. 

publicité

Écris par Christine