Blé : la France prévoit de reconquérir le marché Algérien pour sauver ses exportations

L’agriculture française, pilier économique, est confrontée à des défis majeurs avec le recul des exportations de blé ! Et cela met en péril la position dominante du pays sur la scène mondiale.

Blé la France prévoit de reconquérir le marché Algérien pour sauver ses exportations

Alors que la France aspire à rester leader dans la production céréalière mondiale, des obstacles surgissent ! Particulièrement dans les échanges avec des partenaires clés comme l’Algérie. En effet, une baisse a été constatée concernant l’exportation de blé de la France vers l’Algérie !

publicité

Le défi des céréaliers français face à la concurrence internationale

La France, réputée pour être un grand producteur de céréales, a fait face à des défis majeurs dans ses exportations de blé au cours de l’année. D’ailleurs, les céréaliers locaux ont récolté une impressionnante quantité de 35 millions de tonnes de blé, dont la moitié était destinée à l’exportation. Cependant, la situation a pris une tournure préoccupante, car la France a perdu sa position dominante dans des marchés clés tels que l’Algérie et le Maroc, autrefois considérés comme des partenaires privilégiés il y a quelques années à peine. Les exportations françaises ont connu un ralentissement significatif à destination de ces pays d’Afrique du Nord. Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, a révélé dans une note publiée le 14 novembre dernier que l’excédent des échanges agroalimentaires français en septembre 2023 a chuté à 579 millions d’euros ! Enregistrant une baisse de 377 millions d’euros par rapport à septembre 2022. Donc, l’exportation de blé de France vers l’Algérie est en baisse !

publicité

Les causes du déclin des exportations de céréales françaises

La forte réduction des exportations, principalement observée dans le secteur des céréales, constitue le principal problème. En septembre 2023, les chiffres ont chuté à 133 millions d’euros ! Indiquant un déclin significatif de 268 millions d’euros en un an. Cette baisse s’explique en grande partie par les échanges en détérioration avec les pays extérieurs. Le ministère de l’Agriculture souligne que plus de 95 % de cette diminution découle de la baisse des ventes de céréales, surtout vers l’Algérie et l’Égypte. Une concurrence féroce a provoqué le remplacement de la France par d’autres fournisseurs, en particulier les Russes, qui occupent désormais la première place. Les agriculteurs français font face à des défis considérables, car les Russes ont intensifié leurs efforts pour dominer le marché mondial. Au cœur de cette problématique se trouve une compétition intense qui impacte directement les agriculteurs français

publicité

D’ailleurs, les Russes ont redoublé d’efforts pour conquérir le marché mondial ! Mettant ainsi en difficulté les acteurs français. Ce changement de dynamique a des répercussions importantes sur l’économie agricole nationale. Il est essentiel de comprendre que la diminution des ventes de céréales a des conséquences humaines. Les agriculteurs, qui sont au cœur de cette réalité, font face à des défis économiques majeurs ! Nécessitant des solutions pour préserver leur subsistance. La nécessité d’explorer des alternatives et de renforcer la compétitivité devient impérative pour protéger les intérêts des acteurs de l’agriculture en France. En tout cas, il ne faut pas oublier que l’exportation de blé en France vers l’Algérie est en baisse !

publicité

L’espoir de reconquête sur le marché Algérien

Malgré ces défis, la France n’abdique pas. Elle mise toujours sur la possibilité d’exportations vers l’Algérie pour renverser la tendance. « C’est l’Algérie qui retiendra l’attention des opérateurs sur le marché du blé pour le début de cette semaine », souligne Agritel dans sa note quotidienne du 11 décembre. La France espère tirer profit d’un nouvel appel d’offres lancé par l’OAIC, couvrant des livraisons sur l’ensemble des mois de février et mars 2024. La nécessité de regagner la confiance du marché algérien est soulignée ! En raison du retard accumulé dans les exportations depuis le début de la campagne.

publicité

Les chiffres indiquent une nette baisse des exportations vers l’Algérie, avec seulement 157 000 tonnes de blé tendre français importées à la fin du mois d’octobre 2023 ! Comparé à 1,05 million de tonnes à la même période en 2022. Effectivement, l’exportation du blé de France vers l’Algérie est en baisse ! La France est confrontée à un défi majeur pour écouler ce déficit d’exportation vers l’Algérie ! Mettant en lumière la nécessité de rétablir des relations commerciales solides.

publicité

Les défis sur le marché marocain et Égyptien

Cependant, l’Algérie n’est pas le seul marché à se détourner du blé français. Le Maroc prend également progressivement la direction du marché russe ! Tandis que l’Égypte, qui importe déjà 70 % de son blé de la Russie, ne fait que renforcer cette tendance. La France se trouve ainsi confrontée à une compétition féroce sur plusieurs fronts ! Nécessitant une stratégie réfléchie pour regagner sa position sur la scène mondiale des exportations de céréales.

publicité

En conclusion, les céréaliers français font face à des défis majeurs dans un contexte de concurrence mondiale accrue. La perte de parts de marché en Algérie et au Maroc, combinée à la montée en puissance des fournisseurs russes, souligne l’urgence pour la France de réévaluer ses stratégies d’exportation ! Mais aussi, de renforcer ses relations commerciales avec ces pays clés. La reconquête du marché algérien apparaît comme une priorité ! Nécessitant une action immédiate pour restaurer la confiance et rétablir la compétitivité de la France sur la scène internationale des céréales.

publicité

 

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.