Bonne surprise pour MaPrimeRénov, du nouveau pour les TUC et la retraite…Tout savoir sur les 3 infos du jour

Des nouvelles informations sont à découvrir. On parle d’investir dans les banques et de MaPrimeRénov en 2024.

Bonne surprise pour MaPrimeRénov, du nouveau pour les TUC et la retraite...Tout savoir sur les 3 infos du jour

Plusieurs nouvelles méritent votre attention. Cela concerne les changements sur MaPrimeRénov en 2024 et les trimestres tuc. Ces évolutions pourraient apporter des surprises pour les propriétaires envisageant des travaux de rénovation. Restez informé pour ne rien manquer de ces développements importants.

publicité

MaPrimeRénov 2024 et les trimestres tuc : les nouvelles règles

Une nouvelle règle importante concerne MonaccompagnateurRénov’. C’est un professionnel qui aide les ménages à choisir et à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Ce dispositif a été instauré par la loi Climat et résilience du 22 août 2021. Il conseille sur les travaux à faire, aide à obtenir des devis et à trouver des financements. Désormais, cet accompagnement est obligatoire pour les demandes d’aide impliquant au moins deux travaux éligibles à MaPrimeRénov’. Le coût est supérieur à 5 000 euros chacun. Bien que son lancement ait été reporté. Un arrêté du 14 décembre 2023 a fixé sa mise en place au 1er janvier 2024. Cela signifie que les propriétaires qui veulent bénéficier de MaPrimeRénov’ devront être assistés par MonaccompagnateurRénov’. A part les changements sur de MaPrimeRénov 2024, les trimestres tuc sont également modifiés.

publicité

Selon les nouveaux chiffres de la Cnav, environ 40 000 travaux d’utilité collective (TUC) ont été recensés récemment. Cette méthode de comptabilisation des trimestres TUC est une nouvelle disposition de la réforme des retraites. Au départ, le gouvernement espérait enregistrer environ 100 000 contrats TUC. Ainsi, de nombreuses personnes ayant participé à ces travaux bénéficieront désormais de trimestres de cotisation. Ces trimestres leur permettront de prendre leur retraite plus tôt et d’augmenter le montant de leur pension. L’objectif est de reconnaître le travail accompli dans le cadre de ces programmes. Cela garantit une meilleure protection sociale pour ces individus. Néanmoins, certains estiment que la reconnaissance des trimestres TUC dans la réforme des retraites est incomplète. L’association « TUC, les oubliés de la retraite » demande à ce que ces périodes soient considérées comme cotisées. Vous devez suivre de près ces informations concernant MaPrimeRénov 2024 et les trimestres tuc.

publicité

Des changements importants sur MaPrimeRénov 2024 et les trimestres tuc 

D’après Le Parisien, Mon accompagnateur Rénov’ pourrait devenir obligatoire pour les chantiers coûteux. Selon la même source, il serait priorisé pour les ménages modestes. Son usage resterait facultatif pour les ménages à revenus intermédiaires et élevés. Le gouvernement envisage un changement important. Les propriétaires de logements classés F et G pourront toujours bénéficier de MaPrimeRénov’ après le 1er juillet 2024. Même pour des rénovations qui sont appelées « mono-gestes ». Cette modification mettrait fin à un cadre jugé trop contraignant.

publicité

Le directeur général de la Cnav n’a pas fait de nouvelles annonces cette semaine dans Les Echos concernant les carrières longues. Cependant, il a mentionné qu’il fournirait des informations supplémentaires sur les documents nécessaires pour valider les périodes de TUC. Cette clarification est importante pour les travailleurs concernés. En effet, elle pourrait simplifier le processus de validation des trimestres tuc ainsi que pour les bénéficiaires potentiels de MaPrimeRénov 2024. Les travailleurs pourraient ainsi éviter des démarches inutiles et obtenir plus facilement leurs droits à la retraite. Les annonces de la Cnav s’inscrivent dans le cadre des efforts continus pour améliorer les procédures liées à la réforme des retraites. Le journal rapporte également que la Cnav prévoit une mise à jour des documents nécessaires en avril. Ainsi, cela souligne l’importance de clarifier les exigences documentaires pour les bénéficiaires potentiels.

publicité

La situation des banques en bourse

Le CAC 40 a franchi pour la première fois de son histoire le seuil des 8 000 points. Malgré le ralentissement de la croissance économique en France en 2023, la bourse se porte bien. Les banques françaises affichent des résultats records, rassurant ainsi les actionnaires. BNP Paribas a réalisé près de 11 milliards d’euros de bénéfices l’an dernier. Le Crédit Agricole a quant à lui enregistré plus de 8 milliards d’euros de profit. Seule la Société Générale a vu son résultat net plombé par des charges exceptionnelles liées à sa sortie du marché bancaire russe. Mais il a augmenté de plus de 35% par rapport à 2022. Pour Slawomir Krupa, 2023 marque le début d’une période de transition et de transformation.

publicité

Les risques de cette année

Malgré le ralentissement économique attendu en 2024 en France, beaucoup de spécialistes pensent que plus d’entreprises pourraient avoir des problèmes et devoir fermer. Si cela arrive, les banques pourraient devoir mettre de l’argent de côté pour aider ces entreprises. Cela pourrait être difficile pour les banques et pour les gens qui ont de l’argent dans ces banques. Les gens pourraient devoir faire plus attention à leurs finances et être prudents avec leur argent. Il est important que tout le monde soit conscient de la situation économique et prenne des mesures pour se protéger financièrement.

publicité

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .