CAF : Le bonus de 312 € par mois est disponible ! Comment en bénéficier avant la date limite ?

Si vous bénéficiez de l’AAH, vous pouvez recevoir un supplément si vous vivez seul.

CAF Le bonus de 312 € par mois est disponible ! Comment en bénéficier avant la date limite

Pendant longtemps, ceux qui demandent l’AAH ont tous dit qu’ils voulaient changer comment on calcule cette aide. Au début, le gouvernement n’a pas fait attention. Mais en 2023, il a enfin répondu. Est-ce que cette réponse est vraiment une amélioration pour tout le monde ? On doit regarder de près ce bonus sur la déconjugalisation de l’AAH. C’est important de comprendre si ces ajustements rendent l’AAH meilleure pour ceux qui en dépendent.

publicité

Déconjugalisation de l’AAH : un bonus très important

En 2023, une avancée significative intervient pour l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). À partir du premier octobre, si l’allocataire en fait la demande. Les revenus du partenaire ne sont plus pris en compte dans le calcul de l’AAH. Cette modification concerne environ 277 100 personnes parmi les 1,2 million de bénéficiaires de l’AAH. Pour beaucoup, ne plus inclure les revenus du conjoint dans le calcul répond enfin à une demande persistante. Cette évolution marque un changement important pour les allocataires. Elle offre une perspective nouvelle. Ainsi, elle soulage ceux qui dépendent de l’AAH tout en vivant en couple. Ce bonus contribue également à améliorer la situation financière de nombreux bénéficiaires qui ont choisi la déconjugalisation de l’AAH.

publicité

La réforme de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) prend vie à partir d’octobre 2023. Cela a marqué une avancée significative. Auparavant, si une personne en situation de handicap vivait avec un partenaire aux revenus élevés. Son allocation était réduite, compromettant son indépendance financière. Désormais, si l’allocataire en fait la demande, les revenus du conjoint ne sont plus pris en compte. Cette déconjugalisation de l’AAH comporte un bonus. Il vise à préserver l’autonomie financière. Illustrons cela par un exemple. Une personne en situation de handicap peut désormais conserver intégralement son AAH, même avec un partenaire aux revenus substantiels. Cela représente une réponse concrète à l’objectif initial de l’AAH. Ainsi, cela offre une autonomie financière à ceux qui en dépendent tout en vivant en couple.

publicité

Déconjugalisation de l’AAH : comment fait-on pour profiter de ce bonus ?

Cette modification apporte également une excellente nouvelle pour ceux qui n’étaient pas éligibles à l’AAH auparavant. Grâce à cette réforme, environ 15 000 individus ont maintenant la possibilité de déposer une demande. Les chiffres de Cnaf indiquent que ces nouveaux bénéficiaires reçoivent en moyenne 559 euros par mois. Cette augmentation du nombre de personnes éligibles montre l’impact positif de la déconjugalisation de l’AAH avec un bonus. En effet, cela permet à un plus grand nombre de personnes en situation de handicap de bénéficier de cette aide financière essentielle. Ces chiffres reflètent l’efficacité de la réforme. Ils ont un impact direct sur la vie de milliers d’individus. Ainsi, cela offre un soutien financier crucial pour améliorer leur qualité de vie au quotidien.

publicité

La Cnaf a remarqué que les bénéficiaires de l’ASPA ont vu leurs allocations augmenter en moyenne de 312 euros par mois. Cela concerne ceux qui étaient déjà admissibles mais qui touchaient moins à cause du mode de calcul précédent. Cette hausse est due à la mise en place d’un bonus sur la déconjugalisation de l’AAH. Cela permet aux bénéficiaires de recevoir une allocation plus élevée. Ainsi, cette mesure offre une amélioration significative du niveau de vie de certains allocataires. Ces changements apportent une meilleure prise en charge des besoins financiers de ceux qui dépendent de ces allocations.

publicité

Une disposition bénéfique

Néanmoins, il est important de noter que tous les bénéficiaires de l’AAH ne choisissent pas la déconjugalisation de leurs revenus. Certains préfèrent rester dans le cadre conjugal. En effet, ils estiment que cela leur est plus avantageux. Il convient de souligner que la CAF et la MSA déterminent le montant le plus favorable pour l’allocataire. Ils se basent sur sa déclaration de revenus. Cette avancée offre donc une flexibilité bienvenue. Chacun peut choisir l’option qui correspond le mieux à ses besoins financiers. Ainsi, cela démontre la diversité des situations et des préférences parmi les bénéficiaires de l’AAH. Cette approche personnalisée reflète l’effort continu pour répondre aux besoins spécifiques de chacun. Cela contribue à une application plus équitable et adaptable de la déconjugalisation.

publicité

Une décision cruciale

Jusqu’à présent, moins de 40 000 personnes ont choisi de ne pas mélanger leurs revenus. C’est moins que les 277 100 couples qui touchent l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). Ce choix dépend de chacun et moins de gens l’ont fait. Ce qui compte, c’est que des milliers de Français n’ont plus à choisir entre leur amour et leur argent. Un couple peut maintenant être plus indépendants. Cette décision n’est pas juste administrative. Cela signifie qu’ils n’ont plus à s’inquiéter autant de l’argent et peuvent profiter de la vie à deux. Ainsi, c’est une vraie amélioration pour la vie quotidienne de ceux qui perçoivent l’AAH et vivent en couple.

publicité

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .