CAF : peut-on cumuler l’AAH et l’allocation chômage ?

L’AAH est une aide précieuse que le gouvernement a mis en place il y a des années de cela. Elle est destinée aux personnes handicapées. Ces dernières peuvent notamment la cumuler avec d’autres aides sociales. Les détails.

CAF : peut-on cumuler l’AAH et l’allocation chômage ?

L’allocation aux adultes handicapés est cumulable avec d’autres aides. Mais le cumul de l’AAH et l’allocation chômage est-il possible ?

publicité

Cumul de l’AAH et l’allocation chômage : est-ce possible ?

L’allocation aux adultes handicapés fait partie des nombreux coups de pouce que le gouvernement a mis en place. Comme son nom l’indique, cette aide est surtout destinée aux personnes en situation de handicap. Et la bonne nouvelle, c’est qu’on peut la cumuler avec d’autres dispositifs, y compris l’allocation chômage.

publicité

Effectivement, il est possible de bénéficier de l’AAH et de l’allocation chômage en même temps, mais sous certaines conditions. Ces critères exigés reposent sur les ressources et les revenus. Dans le détail, une personne sans enfant qui souhaite bénéficier de l’AAH ne doit pas percevoir 11 656 euros de ressources annuelles.

publicité

Avec un enfant à charge, ce plafond augmente à 17 487 euros. Autrement dit, le bénéficiaire de l’allocation aux adultes handicapés avec un enfant à charge ne doit pas avoir des ressources annuelles dépassant cette somme.

publicité

En revanche, s’il a deux ou trois enfants à charge, le plafond est fixé à 23 313 euros et 29 141 euros. Pour terminer, le bénéficiaire de l’AAH avec quatre enfants ne doit pas dépasser le seuil de 34 969 euros.

publicité

Notons que vous pouvez bénéficier de cette aide, que vous soyez ou non en couple.

publicité

Cumul de l’AAH et de l’allocation chômage : à combien s’élève le montant de l’aide ?

Le montant de l’allocation aux adultes handicapés que vous pourrez toucher peut varier. Si, par exemple, la personne concernée bénéficie déjà d’une allocation chômage (ARE), l’AAH qu’elle perçoit est dite « différentielle ».

publicité

Aussi, il est primordial de prévenir la Caisse d’allocations familiales si l’individu bénéficie d’une ARE suite à une période de travail. Et il est crucial d’indiquer cette information auprès de la CAF dès la fin du contrat.

publicité

Le mois suivant la cessation de l’activité professionnelle du bénéficiaire, le calcul de l’AAH est basé sur seulement 70% des revenus professionnels de la période de référence. Pour cette année, le montant maximal de l’AAH est fixé à 971,73 euros par mois.

Autre aide cumulable avec l’AAH : le RSA

L’allocation chômage n’est pas la seule aide qu’on peut cumuler avec l’allocation aux adultes handicapés. Cette dernière est également cumulable avec le revenu de solidarité active ou RSA. Toutefois, pour que cela soit possible, il convient de remplir toutes les conditions requises.

Dans le détail, une personne voulant cumuler l’AAH et le RSA doit avoir 25 ans ou plus. D’autres conditions sont aussi à remplir. Mais attention, bien qu’on remplit tous les critères requis, sachez que le RSA ne sera pas versé intégralement, dans le cas où on le cumule avec l’AAH.

Autres aides cumulables avec l’allocation aux adultes handicapés

Outre ces deux aides citées ci-dessus, l’AAH peut aussi être cumulée avec la prestation de compensation du handicap (PCH). Mais là encore, il est important de remplir toutes les conditions requises.

Ces critères d’éligibilité reposent sur l’âge, la perte d’autonomie ainsi que les ressources et la résidence du demandeur. Notons que l’attribution de la prestation de compensation du handicap ne prend pas en compte les revenus.

Les ressources sont considérées afin de connaître dans quelle mesure les dépenses liées à la compensation du handicap sont prises en charge.

Les bénéficiaires de l’AAH peuvent également faire une demande de l’allocation de soutien familial (ASF). À titre informatif, cette aide est surtout destinée aux parents célibataires. Le montant de l’ASF reçu dépend du nombre d’enfants à charge.

C’est la CAF qui verse l’allocation de soutien familial. Mais comme mentionné sur le site du Service-public, la MSA peut également verser ce coup de pouce, pour les personnes qui élèvent seuls leurs enfants.

Par ailleurs, il était possible de cumuler l’AAH et l’ASS (allocation de solidarité spécifique) auparavant, mais cela a changé depuis. En effet, depuis janvier 2017, on ne peut plus cumuler ces deux coups de pouce.

Quoi qu’il en soit, l’allocation aux adultes handicapés est une aide importante pour les personnes en situation de handicap. Et il s’avère qu’on peut cumuler ce dispositif avec d’autres aides sociales. 

Le RSA en fait notamment partie, tout comme l’allocation chômage et l’ASF. Seulement voilà, pour que ce cumul soit possible, il faut remplir toutes les conditions nécessaires. Aussi, il ne faut pas oublier que le RSA n’est pas versé intégralement s’il est cumulé avec l’allocation aux adultes handicapés.

Écris par Pauline

Journaliste généraliste de Laplasturgie. Journaliste web, presse écrite et édition.
Formé comme monteur de télévision au Centre universitaire de formation au journalisme.