CAF : Une très mauvaise nouvelle pour les milliers de bénéficiaires de l’AAH

En France, l’argent donné aux personnes handicapées diminue. Cela inquiète car ils ont besoin d’aide pour vivre.

CAF Une très mauvaise nouvelle pour les milliers de bénéficiaires de l’AAH

Il y a de moins en moins d’argent pour les personnes handicapées qui reçoivent l’Allocation Adulte Handicapé en France. Cela crée des soucis pour leur avenir financier. La suppression progressive de l’ASS affecte également ces personnes qui bénéficient de l’AAH. Elles sont donc doublement touchées. C’est une situation qui inquiète beaucoup car ces personnes sont déjà vulnérables. Il est important de comprendre comment cela peut affecter leur vie à l’avenir.

publicité

AAH : l’effet de la suppression de l’ASS

Le Premier ministre français a fait une grande annonce le 30 janvier dernier. Il a dit que des changements arriveraient pour certaines personnes. Environ 350 000 personnes seront concernées par ces changements. Beaucoup d’entre elles touchent l’AAH et l’ASS. Depuis 2017, les règles disent qu’on ne peut pas recevoir l’AAH et l’ASS en même temps. Mais il y avait une exception pour certains jusqu’au 31 décembre 2026. Maintenant, cette exception va prendre fin. Cela signifie que les personnes qui touchent à la fois l’AAH et l’ASS devront changer de situation. Ils vont passer au RSA. Cette suppression progressive de l’ASS affecte les personnes qui bénéficient de l’AAH. Il faudra voir comment cela va se passer dans les mois à venir.

publicité

AAH : les conséquences drastiques de cette suppression de l’ASS

En 2016, il y avait encore 40 000 personnes touchant à la fois l’AAH et l’ASS. Depuis, il est interdit de les recevoir ensemble, donc leur nombre diminue vite. Maintenant, il n’y a plus de nouveaux qui peuvent les toucher. Avec la suppression de l’ASS, les personnes touchant l’AAH ne pourront plus demander le RSA. Cela signifie qu’ils devront trouver d’autres solutions pour avoir de l’aide financière. Cette situation peut être difficile pour beaucoup de gens. Ils devront peut-être chercher d’autres moyens de subvenir à leurs besoins. Cela peut aussi les inquiéter, car ils ne savent pas comment ils vont faire pour vivre sans cette aide. Il est important de suivre de près cette situation pour voir comment les autorités vont aider ces personnes dans le besoin.

publicité

Effectivement, il faut avoir des revenus plus élevés que le RSA pour toucher l’ASS. Par exemple, une personne seule ne doit pas gagner plus de 1 271,90 euros pour l’ASS. Tandis que pour le RSA, le plafond est de seulement 607,75 euros. De plus, on prend en compte d’autres ressources pour calculer le RSA. Le montant de l’AAH dépasse le plafond du RSA pour une personne seule ou un couple. Cela rend les bénéficiaires de l’AAH inéligibles au RSA. Ainsi, les personnes qui touchent l’AAH ne peuvent pas demander le RSA même si elles en auraient besoin.Cette suppression de l’ASS aura un impact négatif sur le budget des personnes bénéficiaires de l’AAH.

publicité

Existent-ils des solutions ?

Avec la suppression de l’ASS, il devient urgent de trouver d’autres solutions pour les personnes bénéficiaires de l’AAH. Le site Faire-face.fr espère que le gouvernement prendra en considération ces bénéficiaires spécifiques lors de cette période de « transition ». Il est essentiel de trouver des moyens de soutenir ces personnes. L’objectif est de continuer à subvenir à leurs besoins financiers malgré la fin progressive de l’ASS. Faire-face.fr souhaite que le gouvernement prenne des mesures adaptées pour garantir que personne ne se retrouve en difficulté financière en raison de cette évolution. Il est important que les autorités examinent attentivement ces cas individuels. Ainsi, ils devraient fournir un soutien adéquat pour assurer une transition en douceur vers d’autres formes d’aide financière.

publicité

Pour répondre aux besoins des personnes bénéficiaires de l’AAH touchées par la suppression de l’ASS, il est proposé de créer une nouvelle allocation spéciale. Cette allocation serait conçue pour garantir un soutien financier adéquat aux personnes handicapées qui perdraient leur allocation. Une autre proposition consiste à revoir les critères de revenus et les plafonds du RSA. Cela permettrait d’ouvrir l’accès au RSA aux bénéficiaires de l’AAH. De plus, il est suggéré de mettre en place un dispositif d’aide temporaire pour assurer un niveau de vie décent aux personnes touchées. Ce dispositif pourrait fournir un soutien financier supplémentaire pendant la période de transition. En combinant ces mesures, il est possible d’offrir un soutien complet aux personnes handicapées affectées par la fin de l’ASS.

publicité

Des aides précieuses

La suppression de l’allocation spécifique solidarité a de graves répercussions financières pour de nombreux handicapés en France. Pour ces personnes, il est crucial que le gouvernement propose des solutions adaptées. Ces solutions doivent garantir un niveau de vie suffisant malgré la fin de cette allocation. En effet, ces individus se retrouvent dans une situation financière précaire, et il est important de les soutenir. Le gouvernement doit donc prendre en compte ces situations particulières. Cela implique la mise en place de mesures spécifiques pour répondre aux besoins des handicapés concernés. Ces mesures pourraient inclure la création de nouvelles allocations ou la révision des critères d’éligibilité pour d’autres aides existantes. 

publicité

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .