Cancer, infarctus : attention, ces huiles sont les plus mauvaises pour votre santé

Attention, certaines huiles végétales que nous consommons peuvent représenter un danger pour notre santé. Pour cause, elles contiennent des agents cancérigènes. On vous en dit plus.

Cancer, infarctus : attention, ces huiles sont les plus mauvaises pour votre santé

Sachez que des dangers sont représentés par les huiles végétales dont nous consommons. Découvrez-en davantage à ce propos.

publicité

Les Huiles végétales : un produit important mais qui peut être dangereux

C’est certainement l’un des aliments les plus prisés dans le monde entier. On aime utiliser les huiles végétales car elles apportent un goût unique à nos plats. De plus, il y a différents types d’huiles végétales qu’on peut consommer et on peut donc faire le choix, selon ce qu’on désire manger.

publicité

Seulement voilà, il faut toujours bien faire attention à ce que nous consommons et cela est valable pour toutes sortes d’aliments. Sachez que les huiles végétales ne sont pas forcément bonnes pour notre santé, surtout lorsqu’elles ont été chauffées.

publicité

Effectivement, les huiles peuvent s’oxyder à fortes températures. De plus, il peut avoir une décomposition en aldéhydes. Or, ces derniers sont considérés comme des agents cancérigènes. Mais ce n’est pas le seul problème qu’on peut rencontrer lorsqu’on consomme des huiles végétales.

publicité

Voyons dans la suite de l’article des explications plus détaillées qui vont pousser à faire attention la prochaine fois que vous en consommerez une.

publicité

Quels sont les dangers des huiles végétales ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les huiles végétales subissent une oxydation une fois qu’on les chauffe. En même temps, elles se décomposent rapidement, d’où la production d’aldéhydes ainsi que les peroxydes lipidiques.

publicité

Et comme nous l’avons dit, les aldéhydes sont des agents cancérigènes. Concrètement, ils peuvent entraîner certaines maladies, comme la maladie cardiaque. Et ce, qu’on en consomme ou non à grandes quantités.

publicité

Plus précisément, la production d’aldéhyde pour l’huile de tournesol est à environ 225°C et à 230°C pour l’huile de maïs. Enfin, celle de l’huile d’olive extra vierge est estimée entre 160 à 190°C. Mais peut-on dire que toutes ces huiles représentent des dangers ? Grâce à une étude datant de 2016, on a pu voir clair au sujet de ces produits.

publicité

Découvrez toutes les huiles végétales qui représentent des dangers

Pour mener cette étude, les experts ont demandé l’aide d’autres personnes. Ces dernières devaient utiliser différentes graisses de cuisson, afin que les spécialistes puissent déterminer celles qui représentent le plus de danger.

Dans cette étude, les experts se sont donc penchés sur des huiles comme les huiles de tournesol, de maïs ou encore de colza pressé à froid. Bien évidemment, l’huile d’olive qui fait partie des plus prisées en France, était aussi présente. De même, les experts ont aussi utilisé du beurre, de la graisse d’oie ainsi que le saindoux.

Une fois la cuisson terminée, une analyse a été menée par les experts. On a alors pu constater que les huiles de tournesol et de maïs qui renferment des acides gras polyinsaturés contenaient beaucoup trop d’aldéhyde. Soit plus de 20 fois la concentration recommandée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

D’un autre côté, nous avons l’huile d’olive et l’huile de colza pressée qui ne produit que peu d’aldéhyde, tout comme le beurre et la graisse d’oie. Cela s’explique par le fait que ces produits ne contiennent que de faibles teneur en acides gras mono-insaturés et saturés. Grâce à cela, ils sont donc plus stables durant la cuisson.

Quels produits doit-on privilégier ?

Grâce à cette étude menée il y a quelques années, on peut donc conclure, qu’il est préférable de se tourner vers les huiles qui contiennent des acides gras polyinsaturés, si c’est pour utilisation à froid.

En revanche, pour la cuisson, les consommateurs devraient privilégier les huiles avec des acides gras saturés et mono-insaturés. Plus précisément, on vous conseille de miser sur l’huile d’olive. Cette huile ne produit que très peu d’aldéhydes et représente donc moins de dangers que les autres.

Certaines personnes ont aussi l’habitude d’utiliser l’huile de coco. Pourtant, ces huiles peuvent augmenter le taux du mauvais cholestérol. Ce qui peut donc conduire à des maladies cardiovasculaires, telles que l’infarctus, par exemple. Ainsi, il est préférable de faire attention, bien que l’huile de coco se particularise des autres huiles par le fait qu’elle contient des acides gras à chaîne moyenne.

En outre, on vous recommande de varier les huiles végétales que vous utilisez lors des cuissons afin de bénéficier de toutes sortes de nutriments qui peuvent composer ces huiles. Cela vous permettra d’éviter tout risque pour votre santé. De cette façon, vous serez moins en contact avec les différents agents pouvant entraîner des cancers ou des maladies. Il convient aussi de faire le bon choix quant aux produits que vous consommez.

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.