Carburants : la baisse des prix va-t-elle durer pour les vacances de Noël ?

On remarque depuis quelque temps qu’il y a eu une baisse des prix du carburant. Et il est probable que cette chute va durer jusqu’aux vacances de Noël. Les détails.

Carburants : la baisse des prix va-t-elle durer pour les vacances de Noël ?

Depuis peu, on constate une baisse des tarifs du carburant, mais est-ce que cela va durer jusqu’aux vacances de Noël ? Il se pourrait bien.

publicité

Baisse des prix du carburant pour les vacances de Noël : d’où vient cette chute ?

Il semble que les prévisions avaient vu faux. En effet, cette fin d’année 2023 est marquée par la chute des cours du pétrole. Sans surprise, cela affecte donc les prix des carburants. Ces derniers étant en baisse, les tarifs de l’essence se sont effondrés et c’est la première depuis un an qu’ils ont autant baissé. Celui du gazole a aussi chuté depuis quelques mois et ces baisses sont liées par des négociations qui se sont déroulées il y a déjà longtemps, au moment où le pétrole était bas.

publicité

« C’est acheté trois à quatre mois avant la mise en vente », explique l’associée et cheffe économiste de BDO France, Anne-Sophie Alsif.

publicité

À l’époque de ces négociations, dit-elle, « le prix était particulièrement bas parce qu’on est dans un contexte de fort ralentissement de la croissance mondiale, notamment chinoise ». Ainsi, il y a eu moins de demande de pétrole, ce qui a fait que le prix sur les marchés de l’énergie a baissé, à son tour.

publicité

Des avis mitigés

Comme la croissance mondiale et chinoise ralentit, on peut donc conclure que le prix du baril continuera à être en baisse. Ce qui fait que le prix à la pompe va aussi, à son tour, s’effondrer. Et ce, jusqu’à l’année prochaine.

publicité

Pourtant, de nombreux analystes pensent le contraire. Pour le cas de Goldman Sachs, par exemple, il estime que le cours du Brent pourrait osciller entre 80 dollars et 100 dollars le baril en 2024. De son côté, UBS avance que le tarif du Brent pourrait s’élever à environ 87 dollars le baril en moyenne. Enfin, Bank of America pense qu’il sera à 90 dollars en moyenne.

publicité

Devrait-on s’attendre à une baisse du carburant pour les vacances de Noël ?

Pour rappel, TotalEnergies a pris une certaine mesure dont le but est de protéger le pouvoir d’achat des conducteurs. Effectivement, le 1er mars dernier, un plafond des prix à la pompe a été mis en place. Par conséquent, les prix des carburants doivent respecter la limite du 1,99 euro.

publicité

Et comme l’avait annoncé le groupe pétrolier français en septembre dernier, cette mesure concerne l’ensemble des carburants, essence ainsi que le Diesel dès l’année prochaine. De ce fait, les prix du Diesel Premier B7, Diesel Premier B10, SP95-E10 et SP95-E5 ainsi que Superéthanol E85 ne doivent pas dépasser ce seuil.

publicité

Il convient tout de même de mentionner que cette règle appliquée depuis quelques mois ne touche pas le sans-plomb 98 et le diesel Excellium. Autrement dit, les prix de ces derniers peuvent toujours excéder 1,99 euro.

Les relevés de prix du carburant disponible en ligne

Force est de constater que le gouvernement ne cesse de venir en aide aux Français, surtout en ces temps où la hausse des prix persiste. Il sait aussi que les prix des carburants peuvent faire grincer les dents des personnes les plus modestes.

C’est pourquoi, il a créé un site internet permettant à la population de trouver des carburants vendus au prix le plus bas. Ce site internet met à disposition des habitants des relevés de prix de carburant, selon le département où ils vivent ainsi que le type de carburant.

Il devient donc plus facile de repérer les carburants les moins chers grâce à ce dispositif. Les conducteurs pourront cibler les stations-services qui proposent des tarifs moins élevés que d’autres.

Par ailleurs, le gouvernement propose également certains coups de pouce pour alléger la peine que peuvent faire face certains Français, face aux différentes crises économiques dans l’Hexagone. D’ailleurs, une nouvelle mesure sera mise en place à partir de l’année prochaine. Et cela concerne les personnes qui utilisent leur véhicule pour aller au travail.

En effet, l’État a l’intention d’étendre l’indemnité carburant de 100 euros à plus de monde. Ainsi, il y aura 1,6 millions de bénéficiaires supplémentaires qui pourront toucher ce coup de pouce. Ce qui veut dire que le coût total de cette initiative va aller jusqu’à 600 millions d’euros à partir de 2024.

En outre, l’inflation a touché le carburant, ce qui a impacté le quotidien des Français. Néanmoins, il se peut que la baisse de son prix continue jusqu’aux vacances de Noël, de quoi ravir la population.

Écris par Anna

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.