Carte bancaire virement…Voici les 5 nouveautés qui vont faciliter vos paiements au quotidien

Les banques ont mis en place un système pour faciliter vos transaction au quotidien. Il s’agit d’une bonne nouvelle, et c’est le moins que l’on puisse dire.

Carte bancaire virement…Voici les 5 nouveautés qui vont faciliter vos paiements au quotidien

Dans cet article, on va vous dévoiler les nouvelles mesures sur les paiements en banques !

publicité

Banques : les nouvelles mesures de paiements !

Première chose à retenir, une meilleure identification des opérations dans les relevés de compte. Parcourir l’historique de votre compte courant et découvrir une opération que nous n’avons aucun souvenir d’avoir réalisé : cela nous est arrivé à tous. Dans le cas le plus défavorable, il peut s’agir d’un débit frauduleux. Mais, la plupart du temps, le problème provient du libellé de la transaction. Pour éviter cette confusion, DSP3 veut contraindre les prestataires de services de paiement à inclure le nom de l’entreprise dans ce libellé. Dans ce cas, il est donc identifiable sans ambiguïté. Ensuite, une limitation du montant et de la durée des cautions par carte bancaire sera adoptée. Cela consiste d’imposer une plus grande proportionnalité de ces cautions par rapport au coût final escompté, et de les libérer plus rapidement.

publicité

Sachez que maintenant c’est, jusqu’à 50 euros d’argent aux commerçants, même sans faire aucun achat. Effectivement, cela fait partie des nouvelles mesures de paiements en banques. Compte tenu de la pénurie de guichets automatiques et de succursales bancaires, l’accès aux liquidités deviendra une question de plus en plus importante. Pour faciliter ce processus, la Commission européenne veut faciliter le retrait des espèces des caisses enregistreuses commerciales. En effet, la pratique, parfois qualifiée de « remise en argent », est déjà autorisée. Mais il pourrait s’étendre à toutes les boutiques et particulièrement accessible, jusqu’à 50 euros, en l’absence d’achat dans le magasin.

publicité

Les autres nouveautés qu’il faut savoir !

Il est important de noter que la vérification systématique du nom des bénéficiaires de virement fait partie des nouveautés. C’est un vrai fléau, après avoir ciblé les entreprises, les transferts frauduleux touchent également les individus. Son principe est simple : le fraudeur usurpe l’identité d’un créancier et fournit un RIB mensonger à sa victime. Elle pense qu’elle paie une facture, elle a fait un transfert vers un compte inconnu. Afin de limiter ce risque, particulièrement préoccupant avec l’évolution des transferts instantanés, la Commission souhaite obliger les banques et les autres prestataires de services de paiement à établir un système de vérification en temps réel. Et ce, pour l’ensemble des virements, le nom du titulaire du compte désigné par la RIB ! Et, empêcher, préalablement à la validation, le payeur en cas d’écart.

publicité

Finalement, l’alternative obligatoire à l’authentification forte par mobile fait aussi partie des nouvelles mesures concernant les paiements en banques. En fait, mobile est aujourd’hui le principal canal utilisé par les utilisateurs. Cela, pour interagir avec sa banque sur une base quotidienne. Il y a pourtant des réfractaires, qui ne souhaitent pas posséder un smartphone ou installer l’application de leur banque. Un choix parfaitement légitime, mais qui peut poser un problème au moment où les transactions les plus sensibles ! En particulier les paiements en ligne, doivent être authentifiés, précisément, à partir de l’application de la banque. Pour éviter les problèmes, DSP3 prévoit inclure cette exigence dans la réglementation ! Afin que les banques offrent de multiples solutions d’authentification forte. À partir de plusieurs technologies, objets techniques ou mécanismes.

publicité

Écris par Anna

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.