Ce chauffage très utilisé par les Français augmente le risque de cancer du poumon chez les femmes

Avant d’installer votre nouveau chauffage, vérifiez d’abord ses effets sur votre santé. 

Ce chauffage très utilisé par les Français augmente le risque de cancer du poumon chez les femmes

Ce type de chauffage augmenterait le risque de cancer de poumon chez les femmes. Il s’agit donc d’un produit assez dangereux. 

publicité

Cancer du poumon chez les femmes : Un type chauffage augmente le risque

Nous sommes désormais en plein hiver depuis quelques jours. Durant cette période, un chauffage augmente le risque de cancer du poumon chez les femmes. Il s’agit du modèle Altech HY15CWT62T. En effet, ce modèle est actuellement sous le feu des critiques. Pour information, les Français recherchent des moyens peu chers pour se chauffer durant l’hiver. C’est pour cela qu’ils optent pour ce modèle. Il s’agit du meilleur radiateur selon UFC-Que Choisir en raison de son double système chauffant. Mais d’autres cherchent des alternatives économiques, voire gratuites, comme le poêle à bois.

publicité

Toutefois, ces méthodes alternatives de chauffage ne sont pas sans risques. Une récente étude pointe du doigt le danger accru de cancer dû au chauffage au bois. Les résultats alarmants révèlent que l’utilisation prolongée de ce type de chauffage accroît de près de 50 % les risques de développer un cancer chez les femmes. Cette menace est attribuée aux particules fines générées par la combustion de biomasse. Ces dernières sont considérées comme plus nocives que celles émises par les véhicules à essence ou diesel. Ces particules fines sont directement associées à des risques accrus de maladies cardio-vasculaires et pulmonaires.

publicité

Le risque est de plus en plus accru

La revue scientifique Environmental International a fait une étude sur 50 000 femmes. Ils ont voulu voir le risque du cancer du poumon chez les femmes dû au chauffage au bois. Les résultats dévoilent une augmentation de 43 % des chances de développer cette maladie chez celles qui utilisent ce type de chauffage. Ce risque grimpe même à 68 % pour les femmes utilisant ces moyens de chauffage pendant plus de 30 jours par an. Les experts dévoilent la présence de substances nocives telles que le benzène et le 1,3-butadièneIl est crucial de sensibiliser chacun à ces dangers potentiels. Cela souligne la nécessité de rechercher des alternatives plus sûres pour maintenir la chaleur dans nos maisons.

publicité

N’utilisez pas ce chauffage qui augmente le risque de cancer de poumon chez les femmes.

Choisir le bon mode de chauffage peut parfois devenir un véritable casse-tête. Entre les factures qui grimpent en flèche, les préoccupations écologiques et la descente des températures, la décision n’est pas facile. On sait que se chauffer avec une cheminée ou un poêle à bois n’est pas idéal pour l’environnement. De plus, ce type de chauffage augmente le risque de cancer du poumon chez les femmes. En effet, la combustion du bois génère des gaz à effet de serre et des particules fines, néfastes pour la santé. Des chercheurs ont examiné les dossiers médicaux de 50 000 femmes aux États-Unis. Ces études incluent uniquement des femmes ayant une sœur atteinte d’un cancer. Les résultats sont alarmants : les femmes utilisant fréquemment un chauffage au bois présentent un risque accru de développer un cancer du poumon.

publicité

Une étude a tout révélé dans tous les détails

Un examen approfondi révèle que ce type de chauffage augmente le risque de cancer du poumon chez les femmes. Le risque augmente de 43 % par rapport à celles ayant opté pour d’autres moyens de chauffage. Les chercheurs ont pu questionner les femmes incluses dans l’étude sur la fréquence d’utilisation de ces dispositifs de chauffage. Se chauffer avec cette méthode 30 jours par an présente un risque atteignant 68 %. On peut donc imaginer que celles qui utilisent ces moyens quotidiennement pendant 5 mois accroissent considérablement leur exposition aux dangers. Les hydrocarbures aromatiques polycycliques sont les responsables de ces risques. Ce sont des gaz émis lors de la combustion du bois, déjà connus pour leurs propriétés cancérigènes. Ces gaz contribuent au développement de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, respiratoires, neurologiques et divers types de cancers.

publicité

Il est intéressant de noter que cette corrélation persiste même lorsque l’analyse se limite aux non-fumeuses. De surcroît, l’étude suggère un lien entre l’apparition du cancer du poumon et l’utilisation occasionnelle du chauffage au bois. Bien que l’impact sur les hommes n’ait pas été spécifiquement évalué, il est probable qu’ils soient également concernés. Ces conclusions incitent à une réflexion sérieuse pour ceux qui envisageant un changement de système de chauffage.

publicité

 

publicité

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.