C’est confirmé, l’économie allemande vire dans le rouge : voici la situation en France

De nombreux événements et phénomènes ont rendu fragile l’économie de l’Europe. Celle d’Allemagne en rouge, les Français se demandent si la situation est la même dans l’Hexagone. Voici la réponse.

C’est confirmé, l’économie allemande vire dans le rouge : voici la situation en France

L’économie allemande est actuellement en rouge, ce qui pousse à se poser des questions sur celle de la France. Les détails.

publicité

Les différents problèmes qui touchent l’économie de l’Europe

Force est de constater que l’économie de la France se fragilise de plus au fur et à mesure que le temps passe. Et elle n’est pas la seule à faire face à ce problème puisque ces difficultés se font aussi ressentir dans la zone euro et autres.

publicité

Effectivement, les difficultés financières sont présentes dans toute l’Europe. Cette dernière fait face à la crise énergétique depuis quelque temps. Et ces différents problèmes visibles dans la zone euro s’expliquent par différentes raisons.

publicité

Il y a, par exemple, la pandémie covid-19 qui n’a pas été sans conséquences en Europe. Et ce n’est pas tout puisque la guerre en Ukraine fait également partie des raisons pour lesquelles l’économie en Europe se fragilise.

publicité

Le conflit isaélo-palestinien n’arrange pas non plus les choses puisque cela a eu des conséquences sur le marché énergétique. Et ce, à travers la position de l’Iran, qui est à ce jour l’un des plus grands producteurs de pétrole. De son côté, l’Arabie a aussi limité sa production.

publicité

Des crises qui met l’économie allemande en rouge

Face à tous ces problèmes, l’Europe ne peut qu’être dans la crainte quant à l’avenir de son économie. Les pays européens ont du mal à limiter leur dépendance à ces énergies importées. Et c’est ce qui fait qu’aujourd’hui, l’Allemagne soit dans le rouge.

publicité

On constate en effet que son produit intérieur brut (PIB) a baissé de 0,1% durant le troisième trimestre de 2023. C’est en tout cas ce qu’ont montré les chiffres officiels de l’Institut de statistique Destatis, qu’on peut voir dans La Tribune.

publicité

Ainsi, l’Allemagne fait actuellement face à un recul. Le Fonds monétaire international affirme qu’il serait le seul pays du G7 qui connaîtrait une récession en 2023. La Tribune estime notamment que son PIB pourrait chuter de 0,5% prochainement.

publicité

Ces chiffres poussent à demander ce que va devenir l’économie de la France. La situation pourrait-elle être pire dans l’Hexagone ?

L’économie allemande en rouge, qu’en est-il de la France ?

Il se trouve que la situation est tout aussi inquiétante en Allemagne qu’en France. L’économiste Marc Touati, président du cabinet ACEDFI, a révélé que « les indicateurs sur l’économie se dégradent » sur le territoire français, en novembre.

Si l’on croit ses révélations, il pourrait y avoir une « récession économique » en France alors que le taux de chômage dans l’Hexagone pourrait connaître une augmentation. Mais ce qui préoccupe le plus les Français, c’est surtout la dégradation qui frappe le secteur du bâtiment.

Cette situation n’est pas sans conséquences dans le marché de l’emploi qui, à ce jour, est « tombé à son niveau du printemps de 2021 ». C’est en tout cas que qu’ont révélé nos confrères de chez Capital.

Ces derniers mettent aussi en avant le fait que la condition pourrait devenir plus difficile pour les trimestres prochains. Ils ont repris l’avertissement de l’internationale Nederlanden Groep qui « ne s’attend qu’à une croissance moyenne de 0,6% pour le PIB français l’an prochain ». Ce qui est d’ailleurs largement faible que celle prévue par le gouvernement, estimée à 1,4%.

Toutes ces données montrent que la France n’est pas près de subir cette désinflation que la population attend depuis déjà un moment. De plus, cette désinflation nécessite du temps puisque la procédure pourrait durer longtemps.

Une baisse d’inflation constatée dans la zone euro

Même si l’économie préoccupe jusqu’à ce jour les Français, on constate tout de même que l’inflation dans l’Hexagone est en train de baisser dans la zone euro. Ce qui va certainement faire plaisir aux pays membres.

Dans le détail, on constate que l’inflation est sous la barre de 3% en octobre dernier. Effectivement, sur un an, il est à 2,9% dans la zone euro. C’est d’ailleurs son taux le plus bas depuis deux ans. Rappelons qu’il y a quelques mois, ce taux était à 10,6%.

Par conséquent, la Banque de France a tenu à augmenter les taux de 450 points de base en un peu plus d’un an.

Mais seulement voilà, l’inflation dans la zone euro a baissé et cette chute pourrait se poursuivre jusqu’en novembre. Par la suite, elle pourrait osciller entre « 2,7 % et 3,1 jusqu’au deuxième trimestre 2024 », comme l’ont révélé les économistes d’Axa IM.

De leur côté, ceux de Mogran Stanley estime que l’inflation dans la zone euro pourrait s’élever à 3,1% au quatrième trimestre, en moyenne.

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .