Cette aide financière jusqu’à 1 353,60 euros que les Français oublient souvent de demander

La plupart des Français oublient cette aide et pourtant elle peut leur être précieuse. Elle concerne les enfants en situation de handicap. Conditions, versement, montants… Voici tout ce que vous devez savoir à ce propos.

Cette aide financière jusqu’à 1 353,60 euros que les Français oublient souvent de demander

Il existe une aide allant jusqu’à plus de 1 000 euros que les Français oublient souvent. Il s’agit de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé.

publicité

Le gouvernement pense aux personnes en situation de handicap

Face à la précarité de nombreux foyers, le gouvernement ne reste nullement les bras croisés. Au contraire, ce dernier fait tout ce qu’il peut pour soutenir les personnes les plus démunies. Et parmi les initiatives qu’il a prises pour les aider, on peut compter la mise en place de nombreux dispositifs en France.

publicité

Effectivement, l’État propose plusieurs aides pour les ménages modestes. Et ces aides sont attribuées selon la situation du bénéficiaire. D’ailleurs, il existe un coup de pouce qui s’adresse uniquement aux personnes handicapées. Il s’agit de l’AAH ou l’allocation aux adultes handicapés. Un dispositif qui a connu une déconjugalisation, il y a peu.

publicité

Mais la présence de cette aide peut pousser à nous demander s’il existe également des aides pour les enfants qui souffrent de handicap. Et la réponse est oui, il en existe bel et bien sur le territoire français. Pour en savoir plus, rendez-vous dans la suite de notre article.

publicité

Tout savoir sur l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé

Effectivement, il existe une aide pour tous les parents ayant un enfant dans une situation de handicap. Et celle-ci est appelée l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ou AEEH. Si le gouvernement a mis en place ce dispositif, c’est pour aider les parents à régler les frais supplémentaires liés à l’éducation et aux soins de leurs enfants handicapés.

publicité

Et comme toujours, ce coup de pouce est versé par la Caisse d’allocations familiales (CAF). Ainsi, ceux qui veulent en bénéficier doivent donc en faire une demande à cet organisme verseur. Aussi, il est nécessaire de fournir tous les dossiers nécessaires et il faut que tout soit complet.

publicité

Notons qu’on a besoin de différents justificatifs, tels que les pièces d’identité, les certificats médicaux ainsi que les justificatifs de ressources. Une fois que la demande soit validée, l’équipe pluridisciplinaire va étudier le dossier pour connaître le montant ainsi que la durée de l’allocation.

publicité

Quels sont les critères d’éligibilité à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ?

Bien évidemment, il existe des conditions d’éligibilité à respecter si l’on souhaite bénéficier de l’AEEH. 

publicité

Premièrement, il faut que l’enfant en situation de handicap ait 20 ans et moins. De même, il faut également vivre sur le territoire français de manière stable et régulière. 

Aussi, il faut justifier l’incapacité de l’enfant à faire une activité normale qui correspond à son âge. Et ce, à cause de son handicap.

Comment bénéficier des compléments de l’AEEH ?

Sachez que les autorités ont aussi mis en place certains compléments de l’AEEH. L’enfant peut en bénéficier, en fonction de ses besoins. Par exemple, il existe un complément d’AEEH, baptisé prestation de compensation du handicap (PCH). Aussi, il y a également la CMI ou la carte mobilité inclusion.

Au total, il existe six compléments de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé. Et la demande de ceux qui en bénéficient sera isolée par la CAF dès le traitement de celle-ci. 

Notons que ces compléments peuvent être importants, puisque le montant de l’allocation est établi selon la garantie. Le montant de base étant fixé à 142,70 euros par mois.

À combien s’élèvent les montants de l’AEEH ?

En réalité, les montants que peuvent toucher les parents de l’enfant handicapé avec cette allocation dépend du degré de handicap de ce dernier. De même, son âge ainsi que les compléments sont également pris en charge.

À noter que le montant dont on touche est l’ensemble du montant de base de l’AEEH ainsi que les compléments dont on est éligible. Il convient de mentionner que ce montant peut changer, selon l’évolution de la situation de l’enfant.

Dans le détail, la catégorie 1 bénéficie d’un montant de 249,72 euros, tandis que la catégorie 6, elle, dispose d’une allocation de 1 353,60 euros. On considère qu’un enfant appartient à la catégorie 6 lorsque son handicap « entraîne une cessation complète d’activité ou l’embauche d’une personne à temps plein et dont l’état impose des contraintes permanentes de surveillance et de soins à la charge de la famille ».

Par ailleurs, si l’enfant présente un taux de handicap de 80% et que l’état de sa santé « est stable ou s’aggrave », il est possible que l’AEEh soit versé « sans limitation » jusqu’aux 20 ans de l’enfant. C’est donc une aide précieuse pour les parents avec des enfants handicapés.

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .