Chèque énergie 2024 : La première date d’envoi est le 2 avril, voici les départements concernés

Le chèque énergie existe depuis 2018. Elle est destinée aux ménages français, et est distribuée annuellement.

Chèque énergie 2024 : Les départements concernés par la 4ᵉ vague d’envoi entre le 22 et le 25 avril

Le versement du chèque énergie se fait tous les ans depuis 2018. C’est une aide financière destinée aux ménages français. Son envoi se fait par vagues. Cela signifie que les Français ne la reçoivent pas tous en même temps. Les dates d’envoi du chèque énergie en 2024 sont connues. Près de 6 millions de ménages vont le recevoir. Le versement déroule à compter du 2 avril 2024.

publicité

Les dates d’envoi du chèque énergie 2024

Les dates d’envoi du chèque énergie 2024 ont été révélées. Vous pouvez les trouver sur le site Internet chequeenergie.gouv.fr. Le versement du 2 Avril ne concerne que quelques départements. Les habitants de l’Indre (36) vont le recevoir entre le 2 et le 5 avril. Ces premiers envois concernent aussi d’autres départements. Notamment, ceux des Ardennes (08) et du Bas-Rhin (67). Ils concernent aussi la Haute-Marne (52) du Grand Est. Les départements de l’Aisne (02) et du Nord (59) également.

publicité

Ensuite, d’autres départements profitent de ce premier versement. Notamment, Seine-Saint-Denis (93) en Ile-de-France. L’Orne (61) de Normandie est également concerné. Ensuite, il y a encore quelques départements. Par exemple, la Creuse (23) et le Lot-et-Garonne (47). La Dordogne de la région de Nouvelle-Aquitaine y figure aussi. Par ailleurs, le site a mentionné l’Ariège (09) et l’Aude (11). Les Pyrénées-Orientales (66) y sont aussi. Ce versement profite aussi à Tarn-et-Garonne (82). Le Gard (30) en Occitanie également. Le Vaucluse (84) est aussi dans la liste. Enfin, le site a aussi mentionné les départements d’Outre-Mer. Par exemple, la Guadeloupe, la Guyane, la Réunion. Mayotte, Martinique et Saint-Martin figurent aussi dans la liste.

publicité

Chèque énergie 2024 : Comment en profiter ?

Pour toucher le chèque énergie, il faut remplir des conditions strictes. Elles concernent notamment les revenus. Son attribution se base sur le revenu fiscal de référence ou RFR. Prenons par exemple une personne célibataire. Son revenu ne doit pas dépasser 11 000 euros. Ensuite, le montant du chèque ne dépasse pas 277 euros. Mais, cela n’empêche pas une hausse des prix de l’énergie. Aussi, les appels des associations ne cessent de grimper. En général, on utilise le chèque énergie pour payer les factures d’électricité ou de gaz. Il peut également servir à acheter des combustibles. Cependant, on ne peut pas l’utiliser pour faire le plein de carburant.

publicité

Par ailleurs, ce chèque énergie n’est valide que durant une période. D’ailleurs, les chèques de 2023 ne seront plus valides après le 31 mars 2024. Cela comprend les chèques exceptionnels. Cette année, il y a eu un dysfonctionnement administratif. Ainsi, les nouveaux bénéficiaires ne vont pas recevoir leur chèque de manière automatique. En effet, ils devront en faire la demande via une plateforme dédiée. Selon Bruno Le Maire, elle sera accessible à la mi-mai. Donc cela se déroulera après la campagne d’envoi automatique du chèque énergie.

publicité

L’impact économique du chèque énergie

On considère le chèque énergie comme le pilier de l’économie française. Cette aide soutient surtout les ménages à faible revenu. Ces foyers pourront utiliser cette aide pour quelques dépenses. Notamment, leurs factures d’électricité et de gaz. Cette aide contribue ainsi à l’équilibre économique national. Elle soutient financièrement ceux qui en ont le plus besoin. En outre, le chèque énergie est un outil clé de la politique gouvernementale. Ce dispositif a plusieurs rôles. Par exemple, réduire les inégalités. Mais, il permet aussi de renforcer l’économie.

publicité

Le montant du chèque se situe entre 48 à 277 euros. Cela n’a pas changé depuis 2018. Le montant exact dépend des ressources des ménages. Les prix de l’énergie ont fait l’objet d’une hausse. Cependant, le montant du chèque n’a pas bougé. Certaines associations ont critiqué cette constance dans le montant de l’aide. Elles estiment que la valeur en termes de pouvoir d’achat de cette aide a fortement baissé. De plus, les ménages ne peuvent pas acheter plus de biens et services.

publicité

Le cas des nouveaux bénéficiaires

On a supprimé la taxe d’habitation. Cela rend l’identification des logements éligible au chèque énergie plus complexe. Les nouveaux foyers risquent ainsi de ne pas recevoir le chèque. Par exemple, les étudiants. Mais, cela peut aussi concerner ceux dont le revenu a baissé. Pour répondre à cette situation, un guichet de réclamation en ligne sera mis en place à la mi-mai. De nombreux ménages n’ont pas reçu le chèque énergie. Ce service permettra à ces foyers de vérifier leur éligibilité. Ainsi, ils pourront demander l’aide si nécessaire.

publicité

Le chèque énergie est généralement utilisé pour régler toutes les dépenses d’énergie. En plus de cela, il peut servir à financer des travaux de rénovation énergétique. Une nouvelle possibilité est offerte en 2024 pour les locataires des HLM éligibles au chèque énergie. Ces derniers peuvent désormais utiliser le chèque pour régler leurs charges locatives de chauffage. Cette mesure s’adresse aux ménages les plus vulnérables. Elle encourage aussi les logements à améliorer leur efficacité énergétique.

Écris par Laura Laura