Classe moyenne en France : Quel est le seuil de revenu pour en faire partie ?

Pour se situer dans les différentes classes sociales, il y a des seuils de revenu prédéfinis et un statut social bien déterminé. 

Classe moyenne en France Quel est le seuil de revenu pour en faire partie

Découvrez le seuil de revenu minimum pour faire partie de la classe moyenne en France. Vu les circonstances liées à l’inflation, faire partie de cette classe est presque devenue un privilège. 

publicité

Classe moyenne en France : Quel est le seuil de revenu ?

La majorité des Français fait partie de la classe moyenne. Cela représente environ deux tiers des citoyens français. Cela veut dire que ces personnes vivent normalement mais sans confort. Leur situation financière les place dans une catégorie particulière de la société. Pour qu’une personne seule soit reconnue comme faisant partie de la classe moyenne en France, il y a un seuil de revenu à respecter. Ce revenu doit être compris entre 1 500 et 2 800 euros. Pour une famille, comme un couple avec un enfant, le critère change. Leur revenu mensuel doit être entre 2 700 et 5 000 euros pour faire partie de la classe moyenne. Cette mesure aide à comprendre qui fait partie de ce groupe socio-économique important en France.

publicité

Les impacts de l’inflation sur la fragmentation sociale

A part le seuil de revenu, le statut social entre également en vigueur pour être dans la classe moyenne. En effet, des experts en sociologie mettent en lumière l’importance de l’éducation et du type de métier exercé. Ils soulignent que le cœur de la classe moyenne inclut des personnes occupant des postes intermédiaires. Parmi eux, on retrouve des superviseurs, des techniciens, des employés de la fonction publique de catégorie B, etc.

publicité

Cette façon de catégoriser les individus en classes sociales n’est pas une approche récente. Les dernières années ont vu un nombre croissant d’individus s’identifier à la classe moyenne. Louis Chauve, un chercheur en sociologie, observe que cette augmentation s’est accompagnée d’une diversification. Autrefois considérée comme un bloc assez uniforme, la classe moyenne se caractérise aujourd’hui par une grande variété de parcours individuels. Même parmi ceux qui partagent un niveau d’éducation et des emplois similaires, les expériences de vie peuvent grandement diverger, nous dit-il. Cette évolution montre la complexité croissante de notre société et la nécessité de regarder au-delà des revenus pour comprendre la véritable essence de la classe moyenne.

publicité

Classe moyenne en France : les détails sur le seuil de revenu

Pour comprendre comment on évalue la richesse et la pauvreté, il faut d’abord savoir que l’on se base sur un pourcentage du revenu médian pour fixer ces seuils. Ainsi, être pauvre signifie gagner moins de la moitié du revenu médian. Les personnes qui gagnent le moins, représentant 30% de la population, sont dans ce que l’on appelle les classes populaires. À l’opposé, les 20% avec les revenus les plus élevés, incluant les riches, forment les classes aisées. Entre ces deux, on trouve les classes moyennes. A part le seuil de revenu, il y a d’autres critères pour se situer dans la classe moyenne.

publicité

Le contexte familial joue aussi un rôle clé dans la définition de ces seuils. Par exemple, une personne seule est considérée comme pauvre si elle gagne moins de 965 euros par mois. Les seuils varient ensuite selon la composition du ménage, allant jusqu’à 2 700 euros pour une famille de cinq pour être considéré pauvre, et de 3 860 euros à 10 800 euros pour être vu comme riche. Ces informations montrent que la situation financière d’une personne ne peut être jugée sans considérer sa situation familiale. Chaque type de ménage a ses propres seuils de pauvreté et de richesse, ce qui souligne l’importance de regarder au-delà des chiffres pour comprendre la réalité de chaque famille.

publicité

Comment se fait la comparaison de salaire ? 

Pour comparer le revenu de ménages de composition différente, on utilise une échelle d’équivalence appelée « unités de consommation » (UC) dans le jargon des statisticiens. Il s’agit d’un système qui consiste à diviser le revenu du ménage en fonction d’un certain nombre de parts. Le premier adulte vaut une part, le second compte pour 0,5 part. Un couple n’a pas besoin de gagner deux fois plus qu’un célibataire pour vivre aussi bien. On n’a pas besoin de deux chaudières ou de deux cuisines, par exemple.

publicité

On estime que le niveau de vie d’un couple est équivalent à 1,5 fois (1 part + 0,5 part) celui d’un célibataire. De même, les enfants comptent pour 0,5 part s’ils ont plus de 14 ans et pour 0,3 part s’ils sont plus jeunes. Ainsi, le revenu d’un couple avec deux enfants de plus de 14 ans sera comparé à 1 + 0,5 + 0,5 + 0,5 = 2,5 fois celui d’un ou d’une célibataire.

publicité

 

Écris par Christine