Compteur Linky : La justice ordonne son retrait chez un usager électrosensible ! 

Explorez le mystérieux monde de l’électrosensibilité à travers le combat de Joseph Cascina ! Et cela offre un aperçu des défis et des espoirs liés à cette condition émergente.

Compteur Linky La justice ordonne son retrait chez un usager électrosensible ! 

Au carrefour de la technologie et de la santé, l’affaire de Joseph Cascina soulève des interrogations sur le principe de précaution ! Effectivement, un usager électrosensible a réussi à faire le retrait du compteur Linky ! 

publicité

Retrait du compteur Linky : combat juridique d’un usager électrosensible !

Joseph Cascina, un résident électrosensible de la Loire, a réussi à contraindre Enedis à retirer son compteur Linky. Et ce, au terme d’une bataille juridique épique s’étalant sur trois ans et demi. Ce précédent marque un tournant significatif dans la lutte des personnes souffrant d’électrosensibilité ! Offrant un éclairage sur la complexité de cette condition émergente. Joseph Cascina, confronté à des « sifflements » incessants dans sa tête depuis l’installation du compteur Linky, a initié une lutte acharnée pour faire valoir ses droits. Les révélations poignantes de son calvaire, recueillies par France 3, soulignent l’impact dévastateur du compteur sur sa santé mentale.

publicité

 Malgré ses premières démarches auprès d’Enedis pour le retrait du compteur Linky, cet usager électrosensible a fait face à une résistance acharnée. Toutefois, sa persévérance a finalement porté ses fruits ! Et ce, avec une victoire judiciaire en janvier 2023 devant le tribunal de Saint-Étienne, confirmée en appel à Lyon en novembre de la même année. Cette conquête judiciaire s’est appuyée sur un certificat médical émis par le professeur F., évoquant un possible syndrome d’hypersensibilité électromagnétique.

publicité

Décryptage de l’électrosensibilité

L’hypersensibilité électromagnétique, également appelée électrosensibilité ou EHS, se manifeste lorsqu’un individu ne tolère pas les ondes émises par des objets courants tels que les téléphones ! Les appareils électroménagers et les antennes. En 2015, cette condition a officiellement été reconnue comme un handicap, mais sa compréhension reste un défi, comme l’affirme l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Selon une expertise réalisée en 2018 par l’Anses, il est souligné que l’identification de l’électrosensibilité repose principalement sur les ressentis et les déclarations des personnes concernées. Cela crée une certaine aura de mystère autour de ce sujet, les scientifiques continuant à chercher à comprendre plus en détail ce phénomène.

publicité

Imaginez-vous incapable de supporter les ondes émises par les téléphones, les machines à laver ou même les antennes de télévision. Pour certaines personnes, c’est une réalité. En 2015, ces difficultés ont été officiellement reconnues comme un handicap. Mais, malgré cela, il est toujours compliqué pour les scientifiques de vraiment comprendre ce qui se passe. L’Agence de sécurité sanitaire explique que l’identification de cette sensibilité repose surtout sur les ressentis et les déclarations des personnes. Cela crée un mystère autour de ce sujet, comme un puzzle à résoudre pour les chercheurs. En tout cas, un usager électrosensible a réussi à faire le retrait du compteur Linky !

publicité

Usager électrosensible : retrait compteur Linky !

À ce jour, le lien entre les compteurs Linky et l’électrosensibilité demeure énigmatique. Une étude de 2023, basée sur les données de l’Agence nationale des fréquences (Anfr) et du Centre scientifique et technique du bâtiment (Cstb), révèle que les compteurs Linky de la génération 2017 émettent un niveau d’ondes inférieur aux valeurs limites réglementaires. Selon l’Anses, ces compteurs ne généreraient pas plus d’ondes qu’un chargeur d’appareil multimédia ou des plaques à induction. Malgré l’absence de preuves tangibles, la Cour d’appel de Bordeaux a déjà pointé du doigt Enedis en novembre 2020, soulignant qu’aucun texte ne contraignait Enedis à installer les compteurs Linky chez les particuliers. D’ailleurs, un usager électrosensible a réussi à faire le retrait du compteur Linky !

publicité

Le principe de précaution comme levier juridique

Bien que le lien entre Linky et l’électrosensibilité reste flou, Enedis s’est retrouvé sous les feux de la rampe avec une décision de la Cour d’appel de Bordeaux en 2020. Cette instance a déclaré qu’Enedis n’avait aucune obligation légale d’installer des compteurs Linky chez les particuliers et a ordonné l’installation de dispositifs de filtre pour protéger les personnes sensibles aux champs électromagnétiques. Dans le cas de Joseph Cascina, la justice a invoqué le principe de précaution pour ordonner le retrait du compteur. Ce principe exige qu’une administration prenne des mesures préventives lorsque la recherche scientifique ne fournit pas de certitudes suffisantes sur les dangers potentiels. 

publicité

L’appel à Lyon a confirmé cette décision, affirmant qu’Enedis ! Et ce, en tant qu’entité ayant une mission de service public, doit protéger les usagers conformément au principe de précaution. Cette victoire, une première dans le droit français, offre un espoir palpable pour l’association Stop Linky 5G Loire ! Et cela aspire à créer une jurisprudence significative et à sensibiliser davantage sur les défis complexes liés à l’électrosensibilité. Pour rappel, un usager électrosensible réussi à obtenir la décision du retrait du compteur linky !

publicité

 

Écris par Laura Laura