Contrefaçon : le nombre de saisies de faux billets en euros en forte hausse

En 2023, on trouve plus de faux billets en euros et cela inquiète, même si ce n’est pas beaucoup pour le moment.

Contrefaçon le nombre de saisies de faux billets en euros en forte hausse

En 2023, il y a eu une grosse hausse des saisies des faux billets en euros la Banque centrale européenne (BCE). En effet, on trouve 16 faux billets sur un million de vrais, c’est 24% de plus que l’année d’avant. Cette situation fait réfléchir parce qu’avant les autorités trouvaient moins. Mais dans l’ensemble, le nombre de faux billets saisis reste peu.

publicité

Hausse du nombre de faux billets saisis en 2023

En 2023, il y a eu près de 467 000 faux billets en euros qui ont été saisies, surtout des billets de 20 et 50 euros. D’ailleurs, en 2023, il y eut la hausse du nombre de faux billets saisis. Car le nombre de faux billets saisis est 24% de plus que l’année dernière. Cependant, la BCE dit que c’est une toute petite partie : 16 faux sur un million de vrais billets. C’est peu, mais ce sont plus que les 13 faux sur un million qui ont été saisies en 2022. En tout, on a presque 30 milliards de vrais billets.

publicité

Les faux billets de 20 et 50 euros, c’est plus de 70% de ce qu’on trouve en 2023. Avant, les autorités trouvaient moins de faux billets. Par exemple, en 2021 il y avait 347 000 de faux billets trouvés. La BCE a fait de nouveaux billets avec plus de sécurité entre 2013 et 2019. Ces nouveaux billets sont fabriqués pour éviter les copies, mais ces billets sont toujours les plus copiés.

publicité

Faux billets : des nouveaux billets pour renforcer la sécurité

La BCE a fait de nouveaux billets entre 2013 et 2019, avec des images comme des ponts et des choses qu’on invente pour montrer l’Europe ensemble. Ils ont aussi mis des dispositifs pour que ce soit dur à copier. Mais même avec ces innovations, les billets de 20 et 50 euros sont les plus copiés. Par ailleurs, la BCE veut que tout le monde apprenne à vérifier les billets pour trouver les faux.

publicité

À part ces nouveaux billets introduits, depuis 2018, la BCE ne fait plus de nouveaux billets de 500 euros. Parce que ce sont les billets de 500 euros qui sont les plus utilisés pour le blanchiment d’argent. D’ailleurs, cette initiative de plus faire des billets de 500 euros vise à lutter contre le crime. En revanche, les faussaires copient toujours plus les billets de 20 et 50 euros. La BCE réfléchit déjà à comment faire les prochains billets. Il y aura peut-être des nouveaux dessins et de nouveaux dispositifs pour faire face aux copies.

publicité

L’importance d’apprendre la population à reconnaître les faux billets

Avec la hausse des faux billets saisies, la BCE fait la pub pour que les gens apprennent à voir si un billet est faux ou pas. Il faut toucher, regarder et incliner le billet. De plus, les polices de différents pays aussi travaillent ensemble pour arrêter les gens qui font des faux billets. Ces efforts sont là pour faire en sorte qu’il y ait moins de faux billets et que tout le monde ait confiance en l’argent européen.

publicité

L’arrêt des billets de 500 euros, c’était pour lutter contre le crime, parce qu’on utilisait ces gros billets pour blanchir de l’argent ou pour payer des choses illégales. Maintenant, on trouve moins de faux billets de 500 euros, mais il faut rester attentif parce que les criminels changent tout le temps de méthode. Donc, la BCE doit rester vigilante et ajuster ses plans pour éviter les problèmes.

publicité

Les billets à venir : nouveaux dessins et technologies pour une meilleure sécurité

La BCE prépare de nouveaux billets, d’ailleurs, il demande aux gens ce qu’ils veulent voir dessus. Comme la culture européenne et les « fleuves et oiseaux ». En même temps, ils veulent mettre des nouvelles sécurités pour que ce soit encore plus dur de faire des copies. La BCE doit toujours chercher le top niveau de sécurité pour s’assurer que personne ne peut faire des copies.

publicité

La hausse des saisies de faux billets en euros en 2023 montre qu’il faut toujours surveiller et être vigilant. Il faut continuer à apprendre à la population à reconnaître ces copies. Mais il faut aussi travailler avec d’autres pays pour arrêter les fraudeurs. Avec de nouveaux dessins et une meilleure sécurité, la BCE montre qu’elle veut garder notre argent en sécurité. Il faut combiner toutes ces façons de faire pour que tout le monde ait confiance dans les billets en euros et pour éviter les problèmes à l’avenir.

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.