Crédit immobilier : Les banques ont relancé un nouveau type de prêt

Deux banques régionales rompent avec la norme en proposant des prêts immobiliers sur 30 ans, suscitant un débat sur les avantages et les risques.

Crédit immobilier Les banques ont relancé un nouveau type de prêt

Découvrez comment deux institutions financières régionales ouvrent la voie avec des crédits immobiliers sur une durée exceptionnelle de 30 ans ! Une réponse audacieuse aux défis du marché immobilier actuel.

publicité

Crédits immobilier sur 30 ans !

Devant les problèmes de plus en plus difficiles pour certains qui empruntent de l’argent, en particulier les jeunes, deux banques locales ont récemment décidé de faire quelque chose de spécial. Elles ont choisi d’offrir des prêts qui durent très longtemps, précisément 30 ans. Cette décision courageuse a été annoncée dans un message officiel du courtier Vousfinancer ! Montrant ainsi une idée nouvelle pour aider dans le domaine des prêts immobiliers. Dans ce texte, nous allons expliquer pourquoi ces banques ont pris cette décision ! Quelles sont ces banques ! pourquoi c’est bien pour ceux qui empruntent, et quels sont les problèmes qui pourraient arriver à cause de cette nouvelle idée.

publicité

Les Caisses d’épargne Normandie et Île-de-France sont les banques qui ont décidé de faire des crédits immobiliers qui durent très longtemps, 30 ans pour être exact. C’est une première depuis longtemps, et cela se passe à un moment où il devient plus difficile d’emprunter de l’argent pour acheter une maison. L’idée derrière ces prêts spéciaux est de trouver une solution à un problème. Les gens veulent acheter des maisons, mais c’est devenu plus difficile récemment. Ces prêts sur 30 ans pourraient être une aide précieuse, mais il y a aussi des choses dont il faut se méfier. Nous allons maintenant expliquer tout cela en détail.

publicité

Les banques régionales pionnières

Les Caisses d’épargne Normandie et Île-de-France ont décidé de faire quelque chose de très spécial pour aider les gens qui veulent acheter une maison. Elles ont eu une idée innovante  ! Il s’agit de proposer des crédits immobiliers qui durent vraiment longtemps, exactement 30 ans. C’est la première fois depuis plus de dix ans qu’on voit cela.  D’habitude, quand on emprunte de l’argent pour acheter une maison, on doit rembourser le prêt en 25 ans au maximum, parfois 27 ans. Mais maintenant, le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) dit que les banques peuvent faire des prêts qui vont au-delà de ces règles pour une partie de leurs prêts, jusqu’à 20% de tout ce qu’elles prêtent.

publicité

L’idée derrière ces prêts spéciaux est de donner aux gens plus de temps pour rembourser l’argent qu’ils ont emprunté. Cela peut aider les jeunes, qui ont parfois du mal à trouver suffisamment d’argent pour acheter une maison. Les banques veulent rendre cela plus facile. Mais, il y a une chose à noter. Même si avoir plus de temps pour rembourser peut être bien ! Cela signifie aussi que l’on paie plus d’argent au total. Si on prend plus de temps, on peut donner moins d’argent chaque mois, mais au final, on donne plus d’argent. Donc, il y a des avantages, mais aussi des choses auxquelles il faut faire attention. On va voir tout cela en détail maintenant.

publicité

Crédits immobiliers sur 30 ans : Un différentiel faible pour encourager l’allongement

L’idée derrière cette nouvelle proposition de prêts sur 30 ans est de maintenir un faible différentiel de 0,10% ! Et ce, entre les taux sur 25 ans et ceux sur 30 ans. Alexandre Castagnon, directeur marketing de la Caisse d’épargne Île-de-France, explique que cette approche vise à éviter que les avantages de l’allongement de la durée ne soient annulés par le coût accru du crédit. Actuellement, ces prêts étendus sont exclusivement réservés aux jeunes de moins de 35 ans et aux primo-accédants.

publicité

Avantages et préoccupations liées aux prêts sur 30 ans

Dans le contexte actuel où les prix immobiliers restent élevés et les taux dépassent souvent les 4%, l’allongement de la durée des crédits est salué comme une mesure positive pour les primo-accédants. Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer, souligne que pour un prêt de 250 000 euros, une extension de la durée de 5 ans entraîne une réduction de la mensualité de plus de 110 euros. Cela représente une baisse significative du taux d’endettement de 3 points pour un couple avec un revenu mensuel de 4 000 euros, ce qui peut faire la différence dans leur capacité à emprunter. Cependant, l’allongement de la durée du prêt n’est pas sans conséquences. Selon les données présentées par Vousfinancer, un emprunteur sur 30 ans devra débourser 40 000 euros supplémentaires (hors assurance) par rapport à un emprunteur optant pour un prêt sur 25 ans. 

publicité

Cette augmentation du coût total du crédit soulève des préoccupations quant aux implications financières à long terme pour les emprunteurs. Certains experts, tels que Maël Bernier, directrice de la communication du courtier Meilleurtaux, remettent en question la pertinence de cette solution pour les primo-accédants. Elle souligne que non seulement le crédit devient plus onéreux ! Mais le capital amorti est également plus faible en cas de revente précoce, une situation fréquente pour les primo-accédants. Enfin, des préoccupations sont soulevées quant à l’impact potentiel de ces prêts prolongés sur la correction des prix de l’immobilier ! Avec l’avertissement selon lequel cela pourrait compromettre la baisse des prix des actifs immobiliers résidentiels.

publicité

 

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.