Crédit immobilier : cette nouvelle aide pour les parents d’enfants gravement malades

Une nouvelle ère dans le monde de l’assurance : le CCSF approuve à l’unanimité une garantie visant à soulager financièrement les familles face à la maladie grave d’un enfant.

Crédit immobilier cette nouvelle aide pour les parents d'enfants gravement malades

Sous l’impulsion de militants comme Stéphane Vedrenne, le CCSF adopte une mesure historique, offrant un soutien financier aux parents confrontés à des situations difficiles. Il s’agit du crédit immobilier qui peut couvrir les parents d’enfants malades !

publicité

Une nouvelle étape pour le soutien aux familles

Le 13 décembre dernier, le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a pris une décision qui pourrait changer la donne pour de nombreuses familles. De manière unanime, les membres du CCSF ont approuvé une mesure révolutionnaire ! Celle d’inclure une nouvelle garantie appelée « aide à la famille » dans au moins un contrat d’assurance emprunteur de chaque compagnie d’assurance. Cette décision a un but clair et essentiel  ! Il s’agit d’apporter un soulagement financier aux familles qui se retrouvent dans une situation difficile ! Où elles doivent arrêter de travailler pour prendre soin d’un enfant confronté à une maladie grave ou à un accident de vie majeur. Cette décision signifie que les compagnies d’assurance devront proposer cette garantie dans l’un de leurs contrats d’assurance emprunteur d’ici juillet 2025 au plus tard. Ainsi, le crédit immobilier peut couvrir les parents d’enfants gravement malades !

publicité

Concrètement, cette nouvelle garantie « aide à la famille » permettra de prendre en charge temporairement, en tout ou en partie, les paiements mensuels des prêts immobiliers. Cela s’appliquera dans le cas où un assuré, se verrait contraint de réduire ou d’arrêter totalement son activité professionnelle. Et ce, en raison de la maladie grave ou de l’accident grave d’un enfant mineur. Cette décision a été accueillie comme une grande avancée par des personnes engagées dans la cause ! Telles que Stéphane Vedrenne, fondateur de l’association Eva pour la vie. Depuis plus d’un an, il s’efforce de faire en sorte que les assureurs prennent en charge les mensualités de crédit immobilier dès que les parents entament un congé de présence parentale. Selon lui, cette décision est une belle avancée ! Reflétant la volonté commune des compagnies d’assurance de faire preuve de solidarité envers les familles confrontées à des défis difficiles.

publicité

Crédit immobilier : Un soutien crucial permettant de couvrir les parents d’enfants gravement malades ! 

Cette mesure prend une importance capitale pour les familles ayant un enfant confronté à une maladie grave. En effet, le crédit immobilier peut couvrir les parents d’enfants gravement malades ! Le CCSF a approuvé la volonté des assureurs d’apporter leur soutien aux emprunteurs faisant face à cette situation délicate. D’ici juillet 2025, tous les assureurs devront obligatoirement inclure dans au moins un de leurs contrats d’assurance emprunteur une garantie nommée « aide à la famille ». 

publicité

Cette disposition spécifique permettra de prendre en charge temporairement tout ou partie des échéances des crédits immobiliers ! Facilitant ainsi le financement de l’acquisition de la résidence principale dans le cas où l’assuré se trouve contraint de cesser partiellement ou totalement son activité professionnelle pour prendre soin de son enfant mineur, qu’il soit atteint d’une maladie grave ou ait été victime d’un accident grave de la vie. Il est important de souligner que cette garantie est conditionnée à la souscription préalable d’une couverture incapacité temporaire de travail, comme le précise l’avis du CCSF.

publicité

Une victoire appréciable pour les militants engagés

Stéphane Vedrenne, fondateur de l’association Eva pour la vie et président de la Fédération Grandir sans cancer, voit dans cette décision une victoire significative. Depuis plus d’un an, il mène un combat acharné aux côtés du député Paul Christophe en faveur de la prise en charge des mensualités de crédit immobilier par les assureurs dès que les parents entament un congé de présence parentale. La décision du CCSF reflète une avancée positive soutenue par une volonté unanime des compagnies d’assurance de contribuer à cette cause. Stéphane Vedrenne exprime sa satisfaction quant à cette évolution ! Soulignant l’engagement manifeste des compagnies d’assurance à provoquer un changement bénéfique.

publicité

Perspectives futures et enjeux à considérer : Crédit immobilier pour couvrir les parents d’enfants malades !

Le processus ayant conduit à cette décision a été enclenché grâce à l’engagement de Stéphane Vedrenne et du député Paul Christophe. Cependant, l’objectif est désormais de mettre en place cette garantie le plus rapidement possible, idéalement avant 2025. Un groupe bancaire majeur a déjà annoncé son intention de la mettre en œuvre au plus tard à la rentrée 2024. L’espérance réside également dans une généralisation de cette garantie à l’ensemble des contrats d’assurance emprunteur, tant pour les nouveaux que pour les contrats déjà existants. Un point d’attention crucial soulevé concerne le montant de l’indemnisation. Bien que l’avis mentionne une « prise en charge temporaire de tout ou partie des échéances », Stéphane Vedrenne insiste sur la nécessité d’une prise en charge totale lorsque la perte de revenus dépasse la mensualité du crédit immobilier. En tout cas, le crédit immobilier peut couvrir les parents d’enfants gravement malades !

publicité

En outre, il évoque l’idée d’étendre cette mesure aux crédits professionnels ! Et ce, afin de soutenir les personnes en profession libérale, les entrepreneurs et commerçants, pour les soulager de leurs charges pendant la maladie d’un enfant. En conclusion, cette décision du CCSF marque une avancée significative dans le soutien aux familles confrontées à des situations difficiles. Elle reflète également la mobilisation des militants engagés pour améliorer la vie des enfants malades et de leurs familles. Cependant, l’attention doit désormais se tourner vers la mise en œuvre rapide de cette garantie et la réflexion sur d’éventuels développements futurs pour étendre ce type de soutien à d’autres aspects de la vie professionnelle et personnelle.

publicité

 

Écris par Anna Cabana

Je suis rédactrice web spécialisée dans les domaines du marketing digital, de la culture et de l'environnement. Passionnée par la littérature et le voyage, j'aime créer des contenus originaux, pertinents et adaptés aux besoins de mes lecteurs. De nature très curieuse, je suis toujours à l'affût des dernières tendances du web.