Départ à la retraite : Est-ce vraiment le bonheur ?

Découvrez les impacts que peut avoir la retraite sur votre bonheur et votre bien-être en général. 

Départ à la retraite Est-ce vraiment le bonheur

Quel est véritablement l’impact de la retraite sur le bien-être ? Découvrez tout ce que cette étape peut impliquer dans votre quotidien. 

Départ à la retraite : Son impact sur le bien-être

Partir à la retraite représente une étape très importante dans notre vie. Beaucoup de personnes appréhendent cette étape et essaient d’anticiper. Une récente étude de la Caisse des dépôts a étudié l’impact du départ à la retraite sur le bien-être des individus. Les résultats révèlent que, contrairement à une idée reçue, le passage à la retraite ne garantit pas une amélioration du bien-être. Cela peut même entraîner une baisse temporaire de celui-ci.

Réalités du bonheur à la retraite

Beaucoup idéalisent le bien-être durant la vie active par rapport à leur futur retraite. Pour évaluer cet aspect, la Caisse des dépôts a analysé le sentiment de bien-être d’une personne en 2014, alors qu’elle était encore active, et son ressenti en 2020, après son passage à la retraite. Il apparaît que la transition vers la retraite peut diminuer le bien-être d’environ 0,4 point. Laurent Soulat suggère que ce déclin pourrait résulter de la difficulté à s’adapter à une nouvelle réalité de vie qui exige de trouver un nouvel équilibre.

Retraite : Les impacts sur le bien-être des seniors

L’étude souligne également que des facteurs tels que la détérioration de la santé et l’isolement social peuvent gravement affecter le bien-être durant la retraite. Avec l’âge, les risques de rencontrer ces problèmes augmentent. Ainsi, les personnes en bonne santé ont un niveau de bien-être évalué à 7,4 sur 10. Pour ceux en mauvaise santé, ce chiffre chute dramatiquement à 5 sur 10. Ces données mettent en évidence l’importance de la préparation et de l’adaptation à cette phase de la vie.

Prévention et stratégies d’adaptation

Reconnaissant ces défis, la Caisse des dépôts insiste sur la nécessité de prévenir la perte d’autonomie. Il faut également promouvoir un vieillissement en bonne santé. Marianne Kermoal-Berthomé mentionne que des efforts sont en cours pour réfléchir à des solutions innovantes. Pour information, il s’agit de la directrice des politiques sociales de l’institution. Parmi celles-ci, l’élaboration de nouvelles formes d’habitat, qui se situent entre le domicile traditionnel et les établissements pour personnes âgées dépendantes, est envisagée. L’objectif est de rompre l’isolement des seniors. En conclusion, bien que la retraite soit souvent vue comme une libération du travail, elle apporte son lot de défis. Il est crucial d’accompagner les retraités dans cette transition pour maintenir et améliorer leur qualité de vie.

Écris par Inès Denne