Electricité : Bruno Le Maire annonce une hausse des prix en 2024… mais pas plus de 10%

Alors que le pouvoir d’achat des Français s’affaiblit de plus en plus, le gouvernement veut augmenter le tarif d’électricité dans l’Hexagone. Toutefois, cette hausse ne va pas dépasser les 10%.

Electricité : Bruno Le Maire annonce une hausse des prix en 2024… mais pas plus de 10%

Une hausse des prix de l’électricité est attendue en 2024. Mais selon Bruno Le Maire, elle ne va pas dépasser les 10%. Les détails.

publicité

Hausse des prix de l’électricité : que sait-on sur cette augmentation ?

Plusieurs sujets préoccupent les Français depuis quelque temps et le tarif de l’électricité en fait certainement partie. Mais la bonne nouvelle est que le prix pour cette nouvelle année va connaître une baisse. Ils seront donc moins importants que ceux en 2023.

publicité

Mais attention, cette baisse de tarif de l’électricité ne veut pas dire qu’il y aura aussi une diminution au niveau des factures. C’est en tout cas ce qu’avait laissé entendre le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire ce lundi.

publicité

L’homme politique a révélé que le tarif réglementé de l’électricité (TRVE) ne sera pas gelé en 2024. Ce qui va certainement beaucoup décevoir l’association des consommateurs, UFC-Que Choisir qui souhaitait qu’on gèle ce dispositif.

publicité

Ainsi, le TRVE va connaître une hausse en 2024, ce qui va, sans aucun doute, laisser des impacts sur le quotidien des Français, surtout en ces temps où l’inflation persiste sur tous les secteurs.

publicité

Pourquoi le TRVE va augmenter ?

Pour information, le gouvernement tend à mettre fin au bouclier tarifaire. Il s’agit d’un dispositif permettant de maintenir les tarifs de l’électricité à un certain seuil. Il a été mis en place en 2021, mais va donc être supprimé d’ici quelque temps. Bruno Le Maire a donné son avis à ce propos.

publicité

« J’ai toujours indiqué que nous devons sortir collectivement des boucliers énergétiques, nous avons tous collectivement dépensé plus de 40 milliards d’euros pour payer la facture de gaz et la facture d’électricité des Français pendant la crise inflationniste, aucun autre pays n’a fait ça », dit-il.

publicité

Et qui dit suppression du bouclier tarifaire, dit augmentation du tarif réglementé de l’électricité. Notons qu’à ce jour, presque tous les foyers français bénéficient de ce dispositif. Il est revalorisé deux fois par an, au mois de février et au mois d’août.

publicité

En 2022, le tarif réglementé de l’électricité a augmenté de 4% en février 2022, puis à hauteur de 15% et 10% en février et août 2023.

Une hausse de pas plus de 10% pour le prix de l’électricité

Bien qu’une hausse soit prévue, Bruno Le Maire a rassuré les Français en révélant que cette augmentation ne va pas dépasser les 10%.

« Je répète ce que j’ai toujours dit, c’est que je tiens parole : il n’y aura pas d’augmentation du prix de l’électricité de plus de 10% dans les jours qui viennent », a-t-il dit pendant un déplacement à la centrale nucléaire de Gravelines.

Bruno Le Maire va discuter de ce sujet avec le Premier ministre et Emmanuel Macron. Mais quoi qu’il en soit, cette hausse ne va pas être supérieure à 10%, comme il l’avait promis. 

Toutefois, sachez que d’autres augmentations pourraient être mises en place jusqu’en 2026. Selon le ministre, il est « trop facile de laisser entendre qu’on peut dépenser des milliards et des milliards d’euros » alors qu’il y a « des besoins sur l’hôpital, sur l’école et sur les services publics ».

Les taxes sont de retour !

L’année 2024 marque notamment le retour d’une taxe que les Français connaissent très bien. Il s’agit de la TICFE ou la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité.

Notons que l’accise sur le gaz avait déjà connu une hausse depuis le 1er janvier dernier. Et désormais, l’exécutif souhaite augmenter la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité. Cette dernière est à ce jour à 1 euro le mégawattheure (MWh). Avant que la crise ne frappe l’Hexagone, elle était à 22,5 euros.

Mais sachez que la hausse de la taxe ne fait pas du tout l’unanimité. L’analyste spécialisé dans l’énergie, Nicolas Goldberg estime que ce serait « une grave erreur au moment où l’on incite les gens à électrifier leurs usages pour le chauffage ou les véhicules ».

Selon, lui, le gouvernement commettrait une énorme faute en relevant l’accise sur le tarif de l’électricité au niveau précédent. Pour cause, « depuis deux ans, en 2022 et 2023, les tarifs d’électricité ont augmenté en moyenne de 30% en France, ce qui est du jamais vu ». Et avec ce relèvement, « le message envoyé par le gouvernement serait catastrophique », d’après ses dires.

Quoi qu’il en soit, une hausse du prix de l’électricité est bel et bien prévu en 2024. Mais comme l’avait promis Bruno Le Maire, elle ne dépassera pas les 10%.

Écris par Isabelle POTEL

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 5ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .