Electricité : Le « Woyofal » revient à son ancien mode, il n’y aura plus de 3e tranche !

Les gens qui utilisent les compteurs Woyofal vont être très contents grâce à une nouvelle annoncée par le ministre.

Electricité Le « Woyofal » revient à son ancien mode, il n'y aura plus de 3e tranche !

Les utilisateurs des compteurs Woyofal peuvent se réjouir, car le ministre du pétrole et des énergies, Antoine Félix Diome, a partagé une excellente nouvelle à l’Assemblée nationale ce samedi 25 novembre. Cette annonce promet quelque chose de vraiment positif pour eux. Cette nouvelle concerne la suppression de la troisième tranche pour les utilisateurs des compteurs Woyofal.

publicité

Compteurs Woyofal : une décision du ministre concernant cette suppression de la troisième tranche

Le ministre a expliqué que le Woyofal était un système super pour aider les gens à suivre leur électricité. Ils pouvaient économiser avec des tarifs spéciaux. Mais, le Woyofal va revenir à son fonctionnement précédent. Cela signifie que le Woyofal va changer. Avant, il y avait trois niveaux pour payer l’électricité, mais maintenant, il n’y en aura que deux. En effet, la suppression définitive de la troisième tranche sera bientôt pour les utilisateurs des compteurs Woyofal.  Cette décision va changer la façon dont les gens paient leur électricité.

publicité

Le ministre Antoine Félix Diome a dit que la troisième partie du Woyofal n’existe plus. Et, cela a un effet immédiat. Plein de gens qui utilisent les compteurs Woyofal et qui reçoivent de l’électricité de la Senelec étaient fâchés. Ils pensaient que les prix de l’électricité augmentaient trop vite. Maintenant, le ministre a dit que cette partie du Woyofal ne sera plus là. Donc, la suppression de cette troisième tranche est une bonne nouvelle pour les utilisateurs des compteurs Woyofal.

publicité


Le taux encourageant de l’électrification

La suppression de la troisième tranche des utilisateurs des compteurs Woyofal n’était pas la seule bonne nouvelle. Le ministre a partagé des nouvelles positives sur l’électrification des zones rurales. En 2012, seulement 24% de ces régions avaient de l’électricité, ce qui représentait 1660 villages connectés. En 2023, ce chiffre a grimpé à 61%, éclairant maintenant plus de 6200 villages. Ces chiffres montrent de grands progrès grâce à la politique d’électrification rurale du Sénégal. Cette information, donnée par le ministre, parle de l’augmentation de l’électricité dans les zones rurales. Ces détails illustrent les efforts pour apporter de la lumière à plus de villages. Ainsi, cela rend la vie meilleure pour les gens qui y habitent.

publicité

Les explications apportées par le gouvernement sur la hausse des factures

Selon l’explication donnée, les factures d’électricité coûteuses récemment résultent de plusieurs éléments. Au début de 2023, les tarifs ont été ajustés, augmentant les prix pour les niveaux deux et trois de consommation. Cela n’a pas été très remarqué car la consommation d’électricité était faible en raison du temps frais. Maintenant le contraire se produit avec la chaleur d’octobre et novembre, où la demande en électricité explose. Le responsable a expliqué que les factures d’électricité ont augmenté pour plusieurs raisons. D’abord, en début d’année, les prix pour les niveaux deux et trois ont monté. Mais ça n’a pas été beaucoup remarqué parce que la consommation était basse à cause du temps frais. Maintenant, avec la chaleur, les gens utilisent plus d’électricité. C’est comme si avant, quand il faisait frais, tout le monde utilisait peu d’électricité, alors ça coûtait moins cher. Mais maintenant, avec la chaleur, tout le monde utilise plus.

publicité

En réponse à la réclamation d’un internaute sur les réseaux sociaux, Pape Mademba Biteye a contesté l’ampleur de cette augmentation. Selon lui, une facture qui aurait grimpé de 70 000 Fcfa à 4 millions de Fcfa n’existe pas, car le problème signalé a été résolu. Le client mécontent a exprimé sa préoccupation à l’agence, et ses droits ont été rétablis. Il souligne que même si aucun système n’est parfait, ce qui compte le plus. C’est comment ces situations sont prises en charge. Dans ce cas précis, il insiste sur le fait que la réaction a été rapide et efficace. Ainsi, il invite le client concerné à confirmer cette démarche rassurante. Cette intervention vise à souligner l’importance d’une prise en charge rapide des problèmes rencontrés par les consommateurs.

publicité

Les raisons de cette hausse des tarifs

Concernant la controverse autour du système « Woyofal », Papa Mademba Biteye a répondu aux interrogations. Il a expliqué que plusieurs éléments influencent les variations de ce système de compteurs. Les crédits Woyofal prennent en compte diverses taxes telles que la TVA, la taxe communale et la charge locative du compteur, propriété de Senelec. De plus, si un client avait des dettes envers Senelec. Une partie du crédit Woyofal rechargé est utilisée pour régler cette dette. Ainsi, chaque situation client peut différer. Il a aussi souligné la structure en trois tranches du système Woyofal. Cette explication visait à clarifier les facteurs impactant les variations dans les factures liées au système Woyofal.

publicité

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.