Faux billets : Découvrez les fausses coupures les plus répandues

Explorez la réalité de la contrefaçon des billets en euros, de la rareté du 500 euros à la prédominance du 50 euros.

Faux billets Découvrez les fausses coupures les plus répandues

La BCE rapporte un faible taux de contrefaçon, mais quels billets sont réellement concernés? Découvrez les faux billets les plus répandus ! Un regard sur les nuances de la falsification en euros.

publicité

Les faux billets les plus répandus !

Bien que la contrefaçon des billets en euros ne soit pas aussi répandue que pour d’autres devises, elle demeure une problématique persistante et actuelle. La fréquence de cette activité illicite présente des variations significatives d’une coupure à l’autre. Cette tendance alarmante a été récemment mise en lumière par une augmentation d’environ un quart du nombre de faux billets saisis à l’échelle mondiale au cours de la dernière année. Le total de ces saisies s’est élevé à 467 000, et il est essentiel de noter que 97% de ces contrefaçons ont été découvertes dans la zone euro.

publicité

L’ampleur de ce phénomène soulève des préoccupations quant à la sécurité financière et à l’intégrité du système monétaire. La Banque centrale européenne (BCE) a été confrontée à des défis majeurs. En effet, toutes les huit coupures émises par elle ont été touchées par la contrefaçon. Cependant, il est crucial de souligner que certaines coupures sont plus vulnérables à la falsification que d’autres ! Ajoutant une complexité supplémentaire à cette situation préoccupante. Dans cette exploration approfondie, nous nous pencherons sur les faux billets les plus répandus. Comprendre les motifs derrière la falsification et identifier les tendances émergentes dans ce domaine sont des aspects cruciaux pour développer des stratégies de prévention plus efficaces. Il devient impératif de prendre des mesures proactives pour contrer cette menace croissante et protéger l’intégrité du système monétaire européen.

publicité

Les coupures les moins falsifiées

Le billet de 500 euros se démarque en tant que l’une des coupures les moins sujettes à la contrefaçon. Ne représentant qu’une minime part de 1,2% des saisies. Malgré cette faible incidence, il est rare dans la circulation quotidienne et peu accepté par les commerçants. Notons que ce billet a été retiré avec l’émission de la nouvelle série de billets par la Banque européenne « Europe » à partir de 2013. Toutefois, les billets existants demeurent légalement valides. En contraste, le billet de 5 euros, bien que de faible valeur nominale, est également peu falsifié, constituant seulement 1,8% des saisies en 2023. Il semble que les contrefacteurs montrent peu d’intérêt à manipuler des montants aussi modestes. Cette tendance souligne la préférence des faussaires pour les coupures de plus grande valeur.

publicité

L’émission de la nouvelle série de billets par la Banque européenne « Europe » vise à renforcer la sécurité. Ainsi que de décourager les activités illégales de contrefaçon. Cependant, la persistance de la falsification, même à des niveaux réduits, indique la nécessité continue de mesures de prévention et de sensibilisation. Comprendre les raisons derrière le faible taux de contrefaçon de certaines coupures peut orienter les efforts visant à renforcer la protection des billets en euros dans leur ensemble. Cela permet de savoir les faux billets les plus répandus.

publicité

Les coupures moyennement falsifiées 

Le billet de 200 euros, qu’il s’agisse de son ancienne version ou de la nouvelle de la série « Europe », occupe la cinquième place du classement avec une contribution combinée de 4,5% des billets retirés de la circulation pour fraude. Ensuite, le nouveau billet de 200 euros a été introduit le 28 mai 2019. La coupure de 10 euros est retrouvée dans 8,4% des cas lors des saisies ! Soit quatre fois plus souvent que celle de 5 euros en termes de valeur. La coupure de 100 euros se hisse à la troisième place avec une fréquence d’apparition d’environ une sur dix lors des saisies (11,7%), dix fois plus souvent que la coupure de 500 euros. Ce sont les faux billets les plus moyennement répandus.

publicité

Les faux billets les plus répandus : Les coupures les plus falsifiées

Le billet de 20 euros se démarque nettement, représentant 34% des fausses coupures ! Soit un tiers d’entre elles, sur un échantillon donné. Cependant, le billet de 50 euros occupe la première place du classement. Il représente 38,4% des saisies frauduleuses. Soit 4,8% de plus que la coupure de 20 euros. Ensemble, les coupures de 20 et 50 euros représentent la majorité écrasante ! Totalisant 70% des faux billets. Ce sont les faux billets les plus répandus.

publicité

Bien que la falsification de billets reste une réalité, la BCE souligne que, rapportée au nombre total de billets en circulation, le taux reste extrêmement faible. En 2023, ce taux était de 16 faux billets pour un million de billets en circulation. Bien que cela représente une augmentation par rapport à 2022, ce chiffre demeure bien inférieur à celui des années précédentes, avec un pic à 64 en 2009. Cette perspective globale indique une relative maîtrise de la contrefaçon de billets en euros au fil du temps.

publicité

 

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.