Fin de l’ASS : cette nouvelle pénalise des milliers de bénéficiaires de l’AAH

La fin de l’aide pour les chômeurs (ASS) va changer la donne pour les gens qui touchaient aussi l’aide pour les adultes avec un handicap (AAH).

Fin de l'ASS : cette nouvelle pénalise des milliers de bénéficiaires de l'AAH

Le 30 janvier 2023, Gabriel Attal a dit que l’ASS allait s’arrêter. Cette mesure touche 320 000 personnes sans emploi. Ceux qui n’avaient plus droit à leur aide seront passés au Revenu de Solidarité Active (RSA). Mais les 15 000 personnes qui avaient à la fois l’ASS et l’AAH vont avoir du mal. Changer les aides pose un gros souci pour eux car ils pourraient perdre de l’argent si on ne fait pas attention à leur cas.

publicité

Fin de l’ASS : Les bénéficiaires de l’AAH vont avoir des soucis

La fin de l’ASS a des conséquences importantes pour certains bénéficiaires de l’AAH. En effet, certains touchaient à la fois l’AAH et l’ASS. Ces derniers vont sentir la différence après cette mesure. Ils avaient le droit de recevoir deux aides en même temps. Mais maintenant, avec l’ASS qui s’arrête, ils ne pourront pas avoir le RSA. Les plafonds de revenus et de ressources ne permettent plus ce cumul. Cela crée des incertitudes et des inégalités pour ceux qui vont se retrouver dans cette situation compliquée.

publicité

En outre, la fin de l’ASS ne pose problème pas juste pour ceux avec l’AAH, mais aussi pour les gens à la retraite. L’ASS permettait de compter des trimestres pour la retraite, ce que ne fait pas le RSA. À cause de cela, les gens au chômage longue durée devront attendre plus longtemps pour prendre leur retraite complète. Les départements devront payer plus pour le RSA. Cette charge est d’environ 2,1 milliards d’euros de plus. Cela montre que la fin de l’ASS a d’énormes impacts.

publicité

Fin de l’ASS : les défis pour les bénéficiaires de l’AAH

Avoir à la fois l’AAH et l’ASS donnait une certaine sécurité à ces personnes. Sans l’ASS, ces gens vont rencontrer de nouveaux problèmes. L’AAH donne déjà assez pour dépasser les limites du RSA pour une personne seule. Donc, on ne peut pas avoir les deux aides. Le gouvernement doit penser à une nouvelle exception pour éviter que ces gens se retrouvent dans le besoin. Ces défis montrent qu’on doit vraiment penser aux besoins des personnes handicapées quand on change les lois sociales.

publicité

Avec la fin de l’ASS, il est super important d’être là les uns pour les autres et d’aider ceux qui ont l’AAH. Ces changements peuvent changer leur vie au quotidien et leur bien-être. Il ne faut pas lâcher ces gens. Il faut leur donner l’information et l’aide dont ils ont besoin pour s’habituer au nouveau système d’aides. C’est le rôle des autorités et des organismes compétents. Aider tout le monde à participer dans la société et respecter les droits des handicapés rend la société meilleure pour tous.

publicité

Les mesures d’accompagnement envisagées

Avec tous les soucis que la fin de l’ASS crée pour ceux qui ont l’AAH, il faut envisager des mesures d’accompagnement. Le gouvernement a parlé d’aide spéciale pour ne pas trop perdre d’argent avec l’arrêt de l’ASS. Cela devrait aider à réduire les problèmes de cette décision et assurer un niveau de vie correct pour les bénéficiaires de l’AAH. On va aussi travailler plus sur le soutien social et la recherche d’emploi pour les personnes handicapées. L’objectif est de leur trouver un travail qui s’accorde bien avec ce qu’elles peuvent faire. C’est vital pour soutenir ceux qui ont l’AAH.

publicité

La fin de l’ASS impacte énormément ceux qui touchent l’AAH en même temps. Ainsi, beaucoup de gens demandent de revoir la décision. Les groupes qui défendent les droits des personnes handicapées trouvent cela injuste. Et ils veulent qu’on pense vraiment aux besoins de ceux avec l’AAH. Ils veulent une nouvelle exception pour pouvoir recevoir à la fois l’AAH et le RSA, pour rester stable financièrement. Ces demandes montrent qu’il est primordial de réfléchir aux impacts sociaux et aux besoins des personnes handicapées quand il y a des réformes sociales.

publicité

Comment les choses peuvent évoluer

Avec la fin de l’ASS et les effets sur ceux qui ont l’AAH, on se pose des questions sur le système social. Il faut repenser à la façon dont on attribue les aides. Le but est de faire en sorte que tout le monde soit couvert, surtout les personnes avec un handicap. De plus, il faut aussi regarder chaque situation en détail et trouver le meilleur soutien. Les discussions sur comment changer le système d’aides doivent bien réfléchir à comment être juste et inclure tout le monde dans la société. 

publicité

Écris par Michel CHEMIN

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.